Diagonale des fous 2003 :

Esparon premier à Cilaos


Publié / Actualisé
Richeville Esparon s'est installée en tête du Grand Raid depuis le Piton Textor. À 11 heures 38 ce vendredi 24 octobre 2003, il a été le premier à arriver à Cilaos devançant Benoît Laval de 20 minutes et Vincent Delebarre de 23 minutes. Cléo Libelle et l'étonnant vétéran Jacky Murat ont pointé ensemble à 12 heures 09, soit 31 minutes après le premier. Benoît Laval, 2ème au Piton Textor, a lâché prise
Richeville Esparon s'est installée en tête du Grand Raid depuis le Piton Textor. À 11 heures 38 ce vendredi 24 octobre 2003, il a été le premier à arriver à Cilaos devançant Benoît Laval de 20 minutes et Vincent Delebarre de 23 minutes. Cléo Libelle et l'étonnant vétéran Jacky Murat ont pointé ensemble à 12 heures 09, soit 31 minutes après le premier. Benoît Laval, 2ème au Piton Textor, a lâché prise

Le peloton de tête se trouve actuellement dans le cirque de Mafate. Sauf défaillance de dernière minute, tous ces coureurs devraient arriver au Stade de la Redoute à Saint-Denis en début de soirée. Les arrivées devraient ensuite s'échelonner tout au long de la nuit et les 2 jours suivants. Les concurrents ont en effet, jusqu'à dimanche 16 heures pour passer la ligne d'arrivée.
Ce qu'a déjà fait le journaliste métropolitain Rémy Jégard qui a gagné haut la main le semi raid reliant Saint Philippe à Cilaos
Le départ de la course a été donné à 4 heures 14 au stade de Cap Méchant.Rappelons que les quelque 2 500 coureurs doivent courir pour les meilleurs, marcher pour les autres, le long d'une diagonale de 130 kilomètres traversant La Réunion du Sud au Nord en passant par les trois cirques.
"Dotée" d'un dénivelé de 8 000 mètres, le Grand Raid est l'une des courses de montagne les plus dures au monde. C'est d'ailleurs en raison de cela qu'elle a été surnommée "diagonale des fous" et qu'elle... a conquis une renommée internationale.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !