Diagonale des fous :

Esparon grand vainqueur


Publié / Actualisé
Richeville Esparon a remporté la 11ème édition du Grand Raid ce vendredi 24 octobre 2003. Il est arrivé au stade de la Redoute aux environs de 22 heures au terme d'une course de 17 heures 52 minutes et 45 secondes
Richeville Esparon a remporté la 11ème édition du Grand Raid ce vendredi 24 octobre 2003. Il est arrivé au stade de la Redoute aux environs de 22 heures au terme d'une course de 17 heures 52 minutes et 45 secondes

"Je dédie ma victoire à ma femme. Sans elle je suis sûr que je n'aurais pas pu gagner". À peine essoufflé Richeville Esparon a aussi eu le courage de faire un tour d'honneur pour saluer "ce public formidable" selon son expression.
Le Réunionnais a pris la direction de la course à Piton Textor
- 26 kilomètres après le départ-, et ne l'a plus jamais lâché. Cela même si à Grand Ilet (cirque de Salazie), le nouveau champion dit voir "beaucoup souffert". Il ne bat pas le record de Pascal Parny qui en 2001 avait traversé La Réunion du Nord au Sud en 16 heures 1 minute et 4 secondes, mais sa performance n'en est pas moins magnifique.
Les Métropolitains Vincent Delebarre et Benoît Laval qui faisaient route commune depuis Marla (cirque de Mafate) ont franchi la ligne d'arrivée main dans la main une heure après le vainqueur.
Le très courageux, Jacky Murat, 50 ans l'année prochaine, a terminé en 4ème position à environ 2 heures de Richeville Esparon. Il s'était derrière le trio de tête à Cilaos et s'est accroché à cette place jusqu'au bout.
Les arrivées des compétiteurs vont continué à s'échelonner tout au long de la nuit et des deux prochains jours. Les concurrents ont en effet, jusqu'à dimanche 16 heures pour passer la ligne d'arrivée après avoir couru ou marché pendant 130 kilomètres.
Le semi raid reliant Saint-Philippe à Cilaos a été remporté par le journaliste métropolitain, Rémy Jégard. Notre confrère qui a travaillé quelques années à La Réunion est un passionné de sport de montagne.
Cette année, c'est du Cap Méchant à Saint-Philippe et non pas de la Marine Saint-Joseph que le départ a été donné aux quielque 2 500 concurrents

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !