MENU

Grand raid 2004 :

Richeville Esparon pour la deuxième fois


Posté par
Pour la deuxième année consécutive, le Réunionnais Richeville Esparon a remporté vendredi 22 octobre 2004 la12ème édition du grand raid. Après 20 heures et 57 secondes d'une course parfois à la limite de l'extrême, il est arrivé au stade de la Redoute (Saint-Denis) vers minuit. Le Métropolitain Vincent Delebarre - déjà 2ème en 2003 -, a terminé 20 minutes après lui. Longtemps en tête, Pascal Parny a du abandonner à la suite d'une blessure
Pour la deuxième année consécutive, le Réunionnais Richeville Esparon a remporté vendredi 22 octobre 2004 la12ème édition du grand raid. Après 20 heures et 57 secondes d'une course parfois à la limite de l'extrême, il est arrivé au stade de la Redoute (Saint-Denis) vers minuit. Le Métropolitain Vincent Delebarre - déjà 2ème en 2003 -, a terminé 20 minutes après lui. Longtemps en tête, Pascal Parny a du abandonner à la suite d'une blessure

Les trois hommes ont été à la lutte dès le départ de la course donné à 4 heures vendredi du Cap Méchant à Saint-Philippe)
À 7 heures 30, Pascal Parny, vainqueur de l'épreuve en 2001 et détenteur du record de la course avec 16 heures et 1 minute, passait le premier au point de contrôle du volcan. Vincent Delebarre et Richeville Esparon se trouvaient dans sa foulée.
À 9 heures, Vincent Delebarre franchissait en tête le point de contrôle de Mare à Boue. Il était suivi de peu par Pascal Parny et Richeville Esparon.
Pascal Parny, reprenait le commandement de la course dans Mafate. Il passait au point de contrôle de Marla (cirque de Mafate) à 13 heures 55. Richeville Esparon avait à 5 minutes de retard et le Métropolitain Vincent Delebarre 20 minutes.
Si l'on excluait les risques de blessures, Iil semblait alors acquis que Pascal Parny allait remporter la course. Il n'en a rien été. Dans les dernières kilomètres de course, il a chuté et a dû abandonner. Richeville Esparon a pris la première place et ne l'a plus lâché jusqu'à la Redoute.
S'ils veulent être classé, t les autres concurrents ont jusqu'à dimanche soir pour arriver à Saint-Denis

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !