Grand Raid 2005 :

Charles Fontaine fonce vers Saint-Denis


Publié / Actualisé
Charles Fontaine a franchi l'étape de Dos d'Âne (La Possession) à la tombée de la nuit ce vendredi 21 octobre 2005. Il fonce maintenant sur Saint-Denis où il est attendu au stade de la Redoute vers 21 heures 30. Vincent Delebarre semble avoir complètement lâché prise. Visionnez toutes les photos de la course dans les rubriques "Actualités" et "Événements"
Charles Fontaine a franchi l'étape de Dos d'Âne (La Possession) à la tombée de la nuit ce vendredi 21 octobre 2005. Il fonce maintenant sur Saint-Denis où il est attendu au stade de la Redoute vers 21 heures 30. Vincent Delebarre semble avoir complètement lâché prise. Visionnez toutes les photos de la course dans les rubriques "Actualités" et "Événements"

Le coureur métropolitain a pourtant mené à la course tout au long de la journée. Il a pris le commandement des opérations au volcan au petit jour lorsque Thierry Técher, vainqueur en 2000 et 2002, a abandonné sur blessure.

Il a longtemps été talonné par Richeville Esparon. À bout de force, le double champion en titre a finalement dû abandonner à l'île des Orangers (cirque de Mafate), mais la course poursuite a visiblement laissé des traces sur physique et le mental de Vincent Delebarre.

À Deux Bras (cirque de Mafate), il était incapable de résister à l'attaque de Charles Fontaine, qui, en embuscade depuis plusieurs heures, a su gérer sa course pour finalement dépasser le coureur métropolitain. Dès lors ce dernier na cessé de perdre du terrain et c'est loin derrière Charles Fontaine qu'il a pointé à Dos d'Âne.

Rappelons que les 2 174 concurrents du Grand Raid 2005 ont pris le départ de la Diagonale des Fous ce vendredi à 2 heures. Les compétiteurs ont jusqu'à demain soir pour franchir la ligne d'arrivée au stade de la Redoute à Saint-Denis.

Les raideurs courent pour les meilleurs, marchent pour les autres, le long d'une diagonale qui les conduit du Sud au Nord de La Réunion. Au passage, ils traversent quelques-uns des plus beaux et des plus escarpés sites de l'île et franchiront en franchissant 8 000 mètres de dénivelé.

Une quinzaine de nationalités différentes sont représentées dans la compétition. Preuve que la réputation de cette course de montagne - réputée être l'une des plus difficile au monde -, a largement dépassé les frontières de l'île et de la métropole.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !