Grand raid 2006 :

Éloge à la "folie"


Publié / Actualisé
À 1 heure du matin, ce vendredi 20 octobre 2006 au Cap Méchant (Saint-Philippe) plus de 2 200 "folles" et "fous" s'élanceront à l'assaut des sentiers de La Réunion. Ils auront alors 63 heures, au maximum, pour rejoindre le stade de la Redoute à Saint-Denis après avoir traversé l'île du Sud au Nord. Surnommé "diagonale des fous" en raison de sa dureté, le Grand raid promet cette année encore de grands moments de sport (photo archives - Grand raid 2005)
À 1 heure du matin, ce vendredi 20 octobre 2006 au Cap Méchant (Saint-Philippe) plus de 2 200 "folles" et "fous" s'élanceront à l'assaut des sentiers de La Réunion. Ils auront alors 63 heures, au maximum, pour rejoindre le stade de la Redoute à Saint-Denis après avoir traversé l'île du Sud au Nord. Surnommé "diagonale des fous" en raison de sa dureté, le Grand raid promet cette année encore de grands moments de sport (photo archives - Grand raid 2005)

Réputé être l'une des courses de montagne les plus dures du monde, le Grand raid 2006 mettra en compétition plus de 2 200 raideurs. En courant, en trottinant, en marchant ou se traînant, les compétiteurs devront avaler les 140 km séparant Saint-Philippe de Saint-Denis. Ils suivront une diagonale Sud - Nord affichant un dénivelé positif de 8 000 mètres.
Le départ sera donné vendredi à 1 heure du matin et les difficultés commenceront dans la foulée. Les "folles" et les "fous" entameront la montée vers le volcan et plus précisément l'oratoire de Sainte-Thérèse qui culmine à 2 400 mètres (il s'agit du point de course le plus élevé). Les concurrents auront alors "à peine" effacé 37 des 140 km du parcours.

Pics et creux

En descendant et en remontant - le trajet n'est fait que de pics et de creux -, les raideurs passeront ensuite par le coteau Kerveguen, Cilaos et le col du Taïbit. Ils fonceront ensuite à travers le cirque de Mafate et traverseront ainsi Marla, la passerelle de Cayenne, Grand Place, Aurère et Deux Bras. Commencera alors la progression vers le Dos d'Ane, la traversée de la Plaine d'Affouches et celle, synonyme de délivrance, du Colorado, dernière difficulté avant l'arrivée au stade de la Redoute à Saint-Denis.
Les premiers compétiteurs devraient terminer la course entre 20 et 22 heures vendredi soir. Les arrivées s'échelonneront ensuite, sachant que pour être classés, les raideurs devront arriver à la Redoute au plus tard le dimanche 22 octobre à 16 heures.

18 régions et nations

Comme tous les ans, les "grands raideurs" seront accompagnés sur une partie du trajet par les concurrents du Semi raid. Moins long que celui de son "grand frère, le parcours de cette course ira de Cilaos à Saint-Denis. Les quelque 800 "semi fous et folles" s'élanceront à 4 heures. Pour être classés, les compétiteurs de cette course devront arriver à la Redoute avant le premier concurrent du Grand raid.
Côte chiffres, il faut savoir que 18 régions et nations seront représentées dans cette 14ème édition du Grand raid. Avec 1 700 compétiteurs, La Réunion se taille la part du lion. Vient ensuite la Métropole avec 400 inscrits, puis l'Allemagne, Madagascar, l'Autriche, le Luxembourg, Maurice, Mayotte, la Suisse, le Népal...

75 ans et 18 ans

La moyenne d'âge des "grands raideurs" est de 40 ans et celle des "semi raideurs" de 37 ans. Le concurrent le plus âgé des deux compétitions à 75 ans (Alfred Etelage - Métropole) et les deux plus jeunes ont 18 ans (Guillaume de Chazournes et Patrick Savrimoutou - La Réunion).
En 2005, le Grand raid avait été remporté par Charles Fontaine. Il avait bouclé le parcours en 19 heures 49 minutes et 36 secondes.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !