MENU

Grand raid 2008 :

Le sacre de Parny


Posté par
Pascal Parny est le grand vainqueur de l'édition 2008 du Grand raid. Parti du Cap Méchant - Saint-Philippe à 0 heure ce vendredi 24 octobre 2008, il est arrivé le même jour à 21 heures 40 minutes 25 secondes au stade de la Redoute à Saint-Denis. Il avait déjà remporté le Grand raid en 2001. Didier Mussard se classe deuxième à 43 minutes du vainqueur. Richard Técher occupe la troisième place à 50 minutes Cela faisait longtemps qu'un trio de coureurs locaux n'avait pas remporté les trois premières places. Les 4ème et 5ème places vont aux Métropolitains Antoine Guillon (23 heures 30 minutes 34 secondes) et à Nicolas Darmaillacq (23 heures 30 minutes 54 secondes). Marcelle Puy termine à la 14ème place du classement général en 26 heures 20 minutes 40 secondes. Elle est la première du classement féminin.
Pascal Parny est le grand vainqueur de l'édition 2008 du Grand raid. Parti du Cap Méchant - Saint-Philippe à 0 heure ce vendredi 24 octobre 2008, il est arrivé le même jour à 21 heures 40 minutes 25 secondes au stade de la Redoute à Saint-Denis. Il avait déjà remporté le Grand raid en 2001. Didier Mussard se classe deuxième à 43 minutes du vainqueur. Richard Técher occupe la troisième place à 50 minutes Cela faisait longtemps qu'un trio de coureurs locaux n'avait pas remporté les trois premières places. Les 4ème et 5ème places vont aux Métropolitains Antoine Guillon (23 heures 30 minutes 34 secondes) et à Nicolas Darmaillacq (23 heures 30 minutes 54 secondes). Marcelle Puy termine à la 14ème place du classement général en 26 heures 20 minutes 40 secondes. Elle est la première du classement féminin.

En compagnie de Didier Mussard, Pascal Parny s'était installé au commandement de la course dès Mare à Boue. Les deux hommes, qui ne se connaissaient pas avant la course, ont sympathisé sur les sentiers. Ils se sont soutenus mutuellement pendant des dizaines de kilomètres se faisant la promesse de franchir la ligne d'arrivée main dans la main. Mais un coup de fatigue de Didier Mussard avant l'escalade de Dos d'Âne a changé la donne.
En accord avec son ami, Pascal Parny a continué de foncer vers Saint-Denis pour éviter le risque d'être rattrapés par ces poursuivants les plus menaçants, Richard Técher et Wilfrid Oulédi. Didier Mussard a continué à un rythme certes moins soutenu, mais suffisant pour lui assurer la deuxième place.
Au chapitre des abandons, il faut noter, entre autres, celui de Christophe Jaquerod, vainqueur en 2006, à Mare à Boue, de Nicolas Mermoud à Cilaos, d'Yvon Libelle au pied du Taïbit et de Richeville Esparon à Grand Place (Mafate) et de Karine Herry à Deux Bras (Mafate)

Jean-Pierre Grondin vainqueur du semi raid

Le semi raid reliant Cilaos à Saint-Denis, a été gagné par Jean-Pierre Grondin, un athlète d'Aurère (Mafate). Il est arrivé au stade de la Redoute après 7 heures, 38 minutes et 25 secondes de course. Pascal Grondin se classe à la deuxième place à 1 heure et 2 minutes. Thierry Chambry, vainqueur du Grand raid 2007, termine à la troisième place du semi raid à 1 heure et 15 minutes du premier.
Surnommé la Diagonale des fous en raison de sa dureté, le Grand raid a en effet la réputation d'être l'une des épreuves de montagne les plus difficiles au monde. Le tracé de l'épreuve va du sud au nord le long d'une diagonale traversant quelques-uns des sites les plus difficiles d'accès de La Réunion, Le volcan ainsi que les cirques de Cilaos et Mafate notamment.


Imaz Press Réunion - http://

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !