Diagonale des fous 2010 :

Le grand raid de tous les records


Publié / Actualisé
Le grand raid 2010 s'est terminé à 17 heures 20 avec l'arrivée du 1 445ème coureur, Frederick Benard. Cette édition aura été celui de tous les records. Un parcours hors normes, un champion hors normes, une Marcelle Puy hors normes mais aussi un nombre d'abandons hors normes, plus que jamais cette épreuve a mérité son nom de "Diagonale des Fous". Les 1 445 coureurs qui ont franchi la ligne d'arrivée peuvent porter fièrement leur t-shirt "j'ai survécu au grand raid 2010".
Le grand raid 2010 s'est terminé à 17 heures 20 avec l'arrivée du 1 445ème coureur, Frederick Benard. Cette édition aura été celui de tous les records. Un parcours hors normes, un champion hors normes, une Marcelle Puy hors normes mais aussi un nombre d'abandons hors normes, plus que jamais cette épreuve a mérité son nom de "Diagonale des Fous". Les 1 445 coureurs qui ont franchi la ligne d'arrivée peuvent porter fièrement leur t-shirt "j'ai survécu au grand raid 2010".

D'abord, un record de distance. 163 kilomètres et 9643 mètres de dénivelé pour rallier Saint-Philippe à Saint-Denis en passant par le c?ur du Parc National, c'est du jamais vu. Un rallongement nécessaire, selon Robert Chicaud, président de l'association grand raid, pour épargner les espèces animales et végétales protégées de La Réunion.

Cela n'a pas impressionné l'Espagnol Killian Jornet qui a établi un record sur cette distance en franchissant la ligne d'arrivée, au stade de la Redoute, après 23 heures 17 minutes et 26 secondes. Au passage il s'offrait le luxe de battre le record de franchissement du col du Taïbit. Il se débarrassait de cette montage haute de 2 080 mètres en 51 minutes et 41 secondes, loin devant le record de 59 minutes établi par Julien Chorier en 2009.

Malgré l'étonnante facilité avec laquelle il semble avoir avalé les 163 kilomètres du parcours, Killian Jornet a reconnu que le grand raid était "une des épreuves les plus dures" qu'il ait faite. Il a promis qu'il reviendrait courir sur l'île, "l'année prochaine ou dans deux ans". Si Killian Jornet semble certain de revenir, cela est moins sûr pour d'autres participants, notamment le Réunionnais Thierry Técher, arrivé 3ème de la course. "Je ne vois pas l'intérêt de mettre une telle distance sur le grand raid", a-t-il lancé, à son arrivée au stade de la Redoute.

Un avis sûrement partagé par des compétiteurs parmi les 1 189 sportifs qui ont abandonné ou été mis hors-course cette année, soit près de 50% des participants, un chiffre jamais atteint lors des éditions précédentes. Il est certain que Robert Chicaud et son équipe devront se pencher sur ces statistiques et tirer les leçons de cette édition. D'ores et déjà, le président de l'association grand raid a annoncé que les 163 kilomètres du parcours étaient un "maximum". Reste à voir si le tracé ne devrait pas être raccourci pour l'an prochain.

Le grand raid 2010 ne peut se terminer sans un hommage appuyé à Marcelle Puy. La coureuse de la Possession a remporté sa 5ème victoire sur la "Diagonale des Fous" en franchissant la ligne d'arrivée avec un chrono de 31 heures, 48 minutes et 50 secondes. Elle n'a pas volé son surnom de "reine des folles".

Mounice Najafaly pour

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !