Grand raid 2012 (actualisé à 8 heures 22) :

Le duo de tête au pied du Taïbit


Publié / Actualisé
Installé au commandement quasiment depuis le début de la course, le duo espagnol Killian Jornet et Iker Karrera est arrivé au pied du col du Taïbit à 8 heures ce vendredi 19 octobre 2012. Ils foncent maintenant vers le sommet. Ils sont poursuivis par le Métropolitain Michel Lanne, qui a pointé 20 minutes après eux, et le Réunionnais Freddy Thévenin. Chez les féminines, Émilie Lecomte est toujours en tête, mais Karine Herry a commencé à rattraper son retard. 16 minutes séparaient les deux concurrentes au pointage du gîte du Piton des Neiges. Victimes de blessures, de fatigue et du froid (l'invité inattendu du raid) une quarantaine de grands raideurs ont déjà abandonné la course, l'un des dernier à l'avoir fait est Clio Libelle, vainqueur de la course en 1998 et 1999. Rappelons que le Grand raid est considéré comme l'un des ultra trails les plus difficiles au monde, d'où son surnom de Diagonale des fous.
Installé au commandement quasiment depuis le début de la course, le duo espagnol Killian Jornet et Iker Karrera est arrivé au pied du col du Taïbit à 8 heures ce vendredi 19 octobre 2012. Ils foncent maintenant vers le sommet. Ils sont poursuivis par le Métropolitain Michel Lanne, qui a pointé 20 minutes après eux, et le Réunionnais Freddy Thévenin. Chez les féminines, Émilie Lecomte est toujours en tête, mais Karine Herry a commencé à rattraper son retard. 16 minutes séparaient les deux concurrentes au pointage du gîte du Piton des Neiges. Victimes de blessures, de fatigue et du froid (l'invité inattendu du raid) une quarantaine de grands raideurs ont déjà abandonné la course, l'un des dernier à l'avoir fait est Clio Libelle, vainqueur de la course en 1998 et 1999. Rappelons que le Grand raid est considéré comme l'un des ultra trails les plus difficiles au monde, d'où son surnom de Diagonale des fous.

• A 6 heures 55 Killian Jornet et Iker Karrera continuent leur duo en tête du Grand raid. Les deux Espagnols ont franchi ensemble le point de contrôle de Cilaos. Ils ont décroché le Français Michel Lanne qui a pointé 15 minutes plus tard. Depiuis le gîte du Piton des Neiges Freddy Thevenin, le premier Réunionnais, s'est hissé à la quatrième place. Il est arrivé à Cilaos avec 40 minutes de retard sur le duo de tête. Chez les féminines, Emilie Lecomte est toujours en tête devant Karine Herry et Nerea Martinez Urruzola.

• A 6 heures, les Espagnols Iker Karrera et Killian Jornet ont pointé ensemble au gîte du Piton des Neiges. Le Français Michel Lanne complète le trio de tête, il a effectué son pointage à 6h09. Derrière, Freddy Thévenin, premier Réunionnais, s'est emparé de la 4e place, il a pointé à 6h33. Trois minutes plus tard, Arnaud Lejeune arrivait à son tour au gîte du Piton des Neiges. On dénombre par ailleurs une trentaine d'abandons, dont ceux de Richeville Esparon (vainqueur en 2003 et 2004), Didier Mussard (3e en 2011) et Vincent Delebarre (vainqueur en 2006).

• A 3 heures 55. Iker Karrera, Killian Jornet et Michel Lanne ont pointé ensemble à Mare à Boue ce vendredi. Arnaud Lejeune et Freddy Thevenin, premier Réunionnais, ont été enregistré 25 minutes plus tard. Chez les féminines, Emilie Lecomte est toujours en tête. Elle a pointé à 4 heures au Piton Textor, suivie à 14 minutes par Karine Herry

• A 1 heure 57 Iker Karrera, Killian Jornet et Michel Lanne ont pointé en tête au volcan. Les deux Espagnols parvenus à légèrement distancer le Français qui a pointé à 2 heures 03. Le premier Réunionnais, Freddy Thèvenin, avait 19 minutes de retard sur le duo de tête. Emilie Lecomte a pointé en tête du classement féminin. Victime de problèmes respiratoires, le Réunionnais Richard Técher a abandonné la course

• A 23 heures 12 ce jeudi 18 octobre, soit un peu plus d'une heure après le départ du Grand Raid 2012, l'Espagnol Killian Jornet, vainqueur en 2010, était déjà en tête de la course. Il devançait son compatriote Iker Karrera.

• A 22 heures 49 c'est pourtant le Français Michel Lanne qui a été le premier à pointer à Mare Longue, première étape de la Diagonale des Fous. Il s'est ensuite fait doubler. Le premier Réunionnais pointait alors en cinquième pour le moment, il s'agissait de Freddy Thévenin.

• C’est à 22 heures ce jeudi que 2 795 fous et folles se sont lancés à l'assaut des sentiers de La Réunion. Partis de Saint-Philippe, ils ont pour objectif de rejoindre le stade de la Redoute à Saint-Denis avant le dimanche 21 octobre à 16 heures. Entre temps, ils auront couru ou marché pendant 170 km le long d'une diagonale qui traverse La Réunion du Sud au Nord, en franchissant les cirques et en escaladant 10 000 mètres de dénivelé positif. Les premiers concurrents sont attendus à l'arrivée dès ce vendredi soir, 22 heures.

Rappelons que pour le 20e anniversaire du Grand Raid, c’est un parcours long de 170 km qui attend les coureurs. Après avoir quitté Cap Méchant, ils passeront notamment par le volcan, Cilaos, le col du Taïbit, Mafate, le Maïdo, le Colorado, avant de rejoindre Saint-Denis et le stade de la Redoute où se fera l’arrivée.

Au cours de ce parcours, les fous et folles devront notamment absorber cinq crêtes avoisinant les 2 000 mètres d’altitude. Le point culminant de la course est à 2 411 mètres.

 

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !