Un courrier a été adressé aux organisateurs :

Grand raid : les planteurs de canne inquiets du nouveau parcours


Publié / Actualisé
Dans un courrier adressé ce jeudi 27 juin 2013 à Robert Chicaud, président de l'association Grand Raid, et à Michel Fontaine, sénateur-maire de Saint-Pierre, Jean-Yves Minatchy fait part des craintes des planteurs de canne quant au nouveau parcours du Grand raid. Le deuxième vice-président de la Chambre d'agriculture souligne ainsi qu'ils sont "inquiets d'apprendre que les participants emprunteront les chemins canniers des Hauts de Saint-Pierre, au départ de cette course et en pleine campagne sucrière".
Dans un courrier adressé ce jeudi 27 juin 2013 à Robert Chicaud, président de l'association Grand Raid, et à Michel Fontaine, sénateur-maire de Saint-Pierre, Jean-Yves Minatchy fait part des craintes des planteurs de canne quant au nouveau parcours du Grand raid. Le deuxième vice-président de la Chambre d'agriculture souligne ainsi qu'ils sont "inquiets d'apprendre que les participants emprunteront les chemins canniers des Hauts de Saint-Pierre, au départ de cette course et en pleine campagne sucrière".

Si le changement du lieu de départ du Grand raid, de Saint-Philippe à Saint-Pierre, ne fait pas que des heureux parmi les coureurs, il pourrait également mécontenter les planteurs de canne. Par la voix de Jean-Yves Minatchy, ils demandent aux organisteurs et au maire de Saint-Pierre de "prendre toutes les mesures qui s'imposent lors de vos études de tracé pour que les producteurs situés sur l'itinéraire final ne soient pas pénalisés dans leur travaux de campagne et qu'ils puissent travailler dans de bonnes conditions".

Ils rappellent également que "l'usine sucrière du Gol a réceptionné 885 000 tonnes de canne lors de la précédente campagne sucrière", ajoutant que "tout retard dans les livraisons perturberait le bon déroulement de la campagne sucrière".

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !