La prochaine édition aura lieu du 23 au 26 octobre :

Grand Raid : pas de Jornet en 2014, mais le volcan en 2015


Publié / Actualisé
L'édition 2014 du Grand Raid, qui aura lieu du 23 au 26 octobre, approche à grands pas. En l'absence du champion espagnol Killian Jornet, double lauréat de l'épreuve en 2010 et 2012, le champ est grand ouvert pour que François D'Haene, tout récent vainqueur de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc, conserve sa couronne. L'épreuve devrait par ailleurs subir quelques aménagements par rapport à l'an dernier, en attendant probablement le retour des pentes du Piton de la Fournaise pour l'année prochaine...
L'édition 2014 du Grand Raid, qui aura lieu du 23 au 26 octobre, approche à grands pas. En l'absence du champion espagnol Killian Jornet, double lauréat de l'épreuve en 2010 et 2012, le champ est grand ouvert pour que François D'Haene, tout récent vainqueur de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc, conserve sa couronne. L'épreuve devrait par ailleurs subir quelques aménagements par rapport à l'an dernier, en attendant probablement le retour des pentes du Piton de la Fournaise pour l'année prochaine...

"Si je termine la saison en forme, je veux être au Grand Raid", avait affirmé Kilian Jornet au mois de mars dernier. En ces mois de juillet et août, pas de doute, les bonne sensations sont au rendez-vous pour le champion espagnol, vainqueur ce dimanche du Trofeo Kima, quatrième étape des Skyrunner World Series, quelques semaines après son tonitruant succès sur la mythique course d’endurance Hardrock 100. Et pourtant, malgré cette forme olympique, le Catalan ne devrait pas être au départ de la Diagonale des fous 2014, comme l’annonçait Imaz Press le 15 août dernier.

"Nous avons sollicité son manager, mais officiellement c’est non", confirme Robert Chicaud, président du comité organisateur du Grand Raid, qui veut tout de même conserver une petite lueur d’espoir : "Avec ce genre de champion, on ne sait jamais, la porte est toujours ouverte, mais il semble qu’il ait un emploi du temps chargé et qu’il ne soit pas le seul à décider..."

En cette fin 2014, Kilian Jornet a notamment prévu de s’attaquer à l’Aconcagua, point culminant de la cordillère des Andes (6 962 mètres) situé en Argentine. Un de ses plus grands défis de l’année, puisqu’il entre dans son projet "Summits of my life" consistant à escalader entre 2012 et 2015 les plus hautes montagnes de la planète. Une blessure sur le Grand Raid, comme cela lui est arrivé l’an dernier, viendrait ainsi compromettre toute sa préparation qui doit débuter en novembre.

L’absence de Kilian Jornet n’est évidemment pas une nouvelle réjouissante pour les organisateurs. "C’est une déception oui, car il a montré qu’il était un grand champion, avec en plus beaucoup d’humilité comme il l’a prouvé l’an dernier en insistant pour terminer la course malgré sa blessure", souligne Robert Chicaud.

François D'Haene frappe fort

En quelques années, l’Espagnol est en effet vite devenu le chouchou d’un public réunionnais qui pourra toutefois se consoler avec un plateau de haut niveau. La Diagonale des fous accueillera encore une bonne partie de ce qui se fait de mieux dans le monde du trail, à commencer par le vainqueur de l’an dernier, François D’Haene. S’il n’a pas encore l’aura de Jornet, le Nordiste s’en rapproche, lui qui vient de frapper fort en survolant l’Ultra-Trail du Mont-Blanc ce samedi 30 août avec un nouveau record de la prestigieuse course à la clé.

Sauf revirement de dernière minute, les deux hommes ne s’affronteront pas sur les sentiers réunionnais cette année. Mais peut-être en 2015, sur un parcours qui a de grandes chances de voir le retour des pentes du Piton de la Fournaise, absentes depuis 2013 du fait du changement de départ de Saint-Philippe à Saint-Pierre.

"Il y a un projet de renouer avec les pentes du volcan en passant au-dessus de Saint-Joseph", détaille Robert Chicaud. "Nous avons entamé le travail pour nous assurer de la fiabilité du projet avec l’ONF et la Parc national. Ce dernier a pour l’instant émis une hypothèse négative, mais on va commencer la phase de faisabilité budgétaire et le conseil général devrait s’engager pour des travaux, car il y a trois passages à réhabiliter", poursuit-il. "Cela sera non seulement un plus pour la Diagonale des fous, mais aussi un plus pour le tourisme car cela permettra le désenclavement des communes de Saint-Joseph et de Petite-Île", insiste le président du comité organisateur qui se réjouit déjà de revoir la Fournaise au menu de l’an prochain : "Cela permettra de répondre aux demandes des compétiteurs qui regrettaient le passé et cette fameuse montée du volcan..."

En attendant, l’édition 2014 verra déjà quelques petits aménagements. "Nous n’avons pas encore beaucoup de recul, puisqu’il n’y a eu qu’un seul départ à Saint-Pierre, mais nous avons tiré certaines leçons de l’an dernier", explique Robert Chicaud. "Nous souhaitons notamment améliorer la visibilité du public au départ en rapprochant les spectateurs du podium", précise-t-il.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !