Grand Raid 2014 - Diagonale des fous (actualisé samedi à 2 heures) :

Le doublé magistral de François D'Haene


Publié / Actualisé
Après avoir survolé l'édition 2013, le Lillois François D'Haene a de nouveau géré de main de maître cette Diagonale des fous 2014 pour s'offrir un doublé incontesté, ce vendredi 24 octobre au stade de la Redoute de Saint-Denis. Le coureur du Team Salomon a franchi la ligne d'arrivée à 22h56, après avoir avalé les 172,6 kilomètres du parcours en 24 heures, 24 minutes et 42 secondes. Il avait pris les commandes dès le Piton Textor après 40 kilomètres de course pour ne plus les lâcher, décourageant tous ses adversaires dont l'Espagnol Iker Karrera qui finira par abandonner à hauteur de La Possession. Cette deuxième victoire prestige consécutive en terre réunionnaise, ajoutée à ses succès lors de l'Ultra-trail du Mont-Fuji et de l'Ultra-trail du Mont-Blanc, lui offre également la victoire finale de l'Ultra-trail World Tour 2014. La deuxième place est revenue à Ludovic Pommeret, arrivé à Saint-Denis près d'une heure et demie après François D'Haene avec un temps de 25 heures, 55 minutes et 6 secondes. Aurélien Collet complète le podium. Il est arrivé au stade de la Redoute à 1h54 ce samedi - 2 heures et 59 minutes après le premier -, avec un temps de 27 heures 24 minutes et 53 secondes
Après avoir survolé l'édition 2013, le Lillois François D'Haene a de nouveau géré de main de maître cette Diagonale des fous 2014 pour s'offrir un doublé incontesté, ce vendredi 24 octobre au stade de la Redoute de Saint-Denis. Le coureur du Team Salomon a franchi la ligne d'arrivée à 22h56, après avoir avalé les 172,6 kilomètres du parcours en 24 heures, 24 minutes et 42 secondes. Il avait pris les commandes dès le Piton Textor après 40 kilomètres de course pour ne plus les lâcher, décourageant tous ses adversaires dont l'Espagnol Iker Karrera qui finira par abandonner à hauteur de La Possession. Cette deuxième victoire prestige consécutive en terre réunionnaise, ajoutée à ses succès lors de l'Ultra-trail du Mont-Fuji et de l'Ultra-trail du Mont-Blanc, lui offre également la victoire finale de l'Ultra-trail World Tour 2014. La deuxième place est revenue à Ludovic Pommeret, arrivé à Saint-Denis près d'une heure et demie après François D'Haene avec un temps de 25 heures, 55 minutes et 6 secondes. Aurélien Collet complète le podium. Il est arrivé au stade de la Redoute à 1h54 ce samedi - 2 heures et 59 minutes après le premier -, avec un temps de 27 heures 24 minutes et 53 secondes

"Une journée extraordinaire" : à peine essoufflé après ses 172,6 kilomètres parcourus en 24 heures et 24 minutes, François D’Haene n’a pas pu mieux décrire ce qui venait de lui arriver sur ce Grand Raid 2014. Car de son propre aveu, le vainqueur 2013 était arrivé à La Réunion "moins en forme que l’an dernier". Ce qui ne l’a pas empêché de dominer la course de la tête et des épaules, et ce dès le 40ème kilomètre et le passage du Piton Textor. "Vu les sensations que j’avais ces derniers jours, je n’en reviens pas ! J’ai vu que les jambes répondaient bien, j’étais vraiment surpris", confiait-il après coup.

Ses concurrents, eux, s’attendaient à voir le vainqueur de l’Ultra-trail du Mont-Blanc jouer les premiers rôles. Mais sans doute espéraient-ils le pousser davantage dans ses retranchements. Sauf que Julien Chorier, d’abord, René-Paul Vitry, Xavier Thévenard, Freddy Thévenin, ensuite, ont tous été victimes de l’exigence de la Diagonale des fous et contraints prématurément à l’abandon.

Longtemps, on a cru qu'Iker Karrera, en embuscade derrière François D’Haene, attendait son heure pour porter l’offensive. Mais le Lillois n'a fait que creuser l'écart avec son poursuivant espagnol, lui portant un dernier coup fatal dans la montée de la Brèche pour basculer en haut du Maïdo avec 41 minutes d'avance. Karrera, lui, calera au niveau de la Possession, une douleur au genou l’obligeant à ne pas aller plus loin que Halte-Là. Le podium pouvait alors s’offrir à deux autres Français, Ludovic Pommeret, déjà deuxième en 2009, et l’inattendu Aurélien Collet.

D’Haene était lui depuis longtemps déjà sur une autre planète, celle des plus grands traileurs du monde sur laquelle il a définitivement posé le pied en s’octroyant, grâce à ce succès réunionnais, la première place de l'Ultra-trail world tour 2014. "Il s’est passé beaucoup de choses pour moi cette année, j’ai pris beaucoup de plaisir sur les sentiers et cette journée c’était un résumé de tout ça", a-t-il souligné. " Réussir à enchaîner l’Ultra-trail du Mont-Blanc et le Grand Raid, c’est la concrétisation du challenge que je m’étais fixé", ajoutait-il.

Un challenge qu’il a relevé de la plus belle des manières pour s’offrir un deuxième feu d’artifice consécutif sur un stade de la Redoute qui s’est peut-être trouvé un nouveau chouchou…

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !