Mascareignes 2014 :

La confirmation de Jeannick Boyer


Publié / Actualisé
Le Grand Raid tient son premier champion : Jeannick Boyer a remporté ce vendredi 24 octobre 2014 la Mascareignes 2014. Parti à 4 heures du matin de Hell-Bourg, le coureur est arrivé en premier au stade la Redoute après 8 heures et 43 minutes de course. Le Cilaosien - qui succède au palmarès à Jean-Eddy Lauret - a dominé le parcours de 67 kilomètres de bout en bout. Sébastien Parmentier, qui a effectué un grand retour en fin de course, est arrivé deuxième à 4 minutes du vainqueur. Elysée Boyer (Trail Kreol Masca) et Thierry Robert (US Salaze) décrochent respectivement la 3e et 4e place, à 21 minutes de Jeannick Boyer. Du côté des féminines, c'est Claire Nédélec qui est arrivée en première au stade de la Redoute, après 9 heures et 44 minutes de course.
Le Grand Raid tient son premier champion : Jeannick Boyer a remporté ce vendredi 24 octobre 2014 la Mascareignes 2014. Parti à 4 heures du matin de Hell-Bourg, le coureur est arrivé en premier au stade la Redoute après 8 heures et 43 minutes de course. Le Cilaosien - qui succède au palmarès à Jean-Eddy Lauret - a dominé le parcours de 67 kilomètres de bout en bout. Sébastien Parmentier, qui a effectué un grand retour en fin de course, est arrivé deuxième à 4 minutes du vainqueur. Elysée Boyer (Trail Kreol Masca) et Thierry Robert (US Salaze) décrochent respectivement la 3e et 4e place, à 21 minutes de Jeannick Boyer. Du côté des féminines, c'est Claire Nédélec qui est arrivée en première au stade de la Redoute, après 9 heures et 44 minutes de course.

Contrairement à d'autres têtes d'affiche sur la Diagonale des fous, Jeannick Boyer n'a pas tremblé. Le Cilaosien, ultra favori de la Mascareignes 2014, a confirmé son statut en dominant le parcours de 67 kilomètres de bout en bout. De Hell-Bourg jusqu'au stade de la Redoute, le coureur a fait la course en tête, sans être inquiété par les autres coureurs qui ne sont pas arrivés à tenir la cadence.

C'est à la fin de la course que Sébastien Parmentier est arrivé à rattraper quelques minutes. Mais de quoi inquiéter Jeannick Boyer : "On m'a dit qu'il approchait derrière. Alors j'ai donné le maximum pour terminer premier. Le but que je me suis fixé est atteint. Heureusement que j'ai été soutenu par la Team Frixion qui m'a remonté le moral." Le nouveau vainqueur de la Mascareignes a surtout dû lutter contre des conditions difficiles à l'arrivée de Saint-Denis. "La montée du chemin des Anglais a été dure tellement il y faisait chaud. Je me suis vite déshydraté et les crampes sont venues. J'ai terminé au mental", assure-t-il.

Il faut dire qu'à l'instar d'un Freddy Thévenin ou d'un Pascal Blanc (lequel a abandonné le Grand raid sur blessure), Jeannick Boyer compte parmi les meilleurs coureurs réunionnais. Révélation de l'année 2013, l'enfant de Cilaos a cartonné en 2014 en remportant trois courses : le cross de la Savane, le Vertical Run et la mythique boucle du Piton des Neiges. Par ailleurs, il s'est classé à la deuxième place au Dodo Trail de Maurice, de la course Arc-en-Ciel et du trail du Colorado.

Cette victoire lors de la Mascareignes était attendue, malgré la concurrence de Elysée Boyer, Jean-Marie Cader, Didier Baret ou encore de Sébastien Parmentier. Finalement, seul le dernier aura réussi à tenir le rythme du Cilaosien en terminant à la 2e place cette course de 67 kilomètres à 4 minutes du Cilaosien. Thierry Robert et Elysée Boyer ont suivi derrière à 21 minutes. Ce samedi, c'est un autre Jeannick - Séry - qui est attendu sur la ligne d'arrivée du Trail de Bourbon.

Le classement :

  • Jeannick Boyer : 8:42:06
  • Sébastien Parmentier : 8:47:56
  • Elysée Boyer : 9;04:02
  • Thierry Robert : 9;04:44
  • Loïc Boyer : 9:20:59

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !