D'après #NousToutes :

Violences sexuelles : pour une femme sur six, le premier rapport n'était pas consenti


Publié / Actualisé
L'association féministe Nous Toutes, connue pour recenser les féminicides, a publié ce mardi 3 mars 2020 les résultats d'une enquête sur le consentement sexuel, et les chiffres font froid dans le dos. L'enquête, lancée le 6 février et clôturée le 17 février dans toute la France, a reçu plus de 100 000 réponses en dix jours. 96 600 répondantes sont des femmes et 75% ont moins de 35 ans. On y apprend, entre autre, que neuf femmes sur dix déclarent avoir fait l'expérience d'une pression pour avoir un rapport sexuel, et que pour une femme sur six, l'entrée dans la sexualité se fait par un rapport non consenti et désiré (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'association féministe Nous Toutes, connue pour recenser les féminicides, a publié ce mardi 3 mars 2020 les résultats d'une enquête sur le consentement sexuel, et les chiffres font froid dans le dos. L'enquête, lancée le 6 février et clôturée le 17 février dans toute la France, a reçu plus de 100 000 réponses en dix jours. 96 600 répondantes sont des femmes et 75% ont moins de 35 ans. On y apprend, entre autre, que neuf femmes sur dix déclarent avoir fait l'expérience d'une pression pour avoir un rapport sexuel, et que pour une femme sur six, l'entrée dans la sexualité se fait par un rapport non consenti et désiré (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Pour valider les réponses, il fallait répondre à l’intégralité de l’enquête. Pour plusieurs des questions posées, lorsque la personne répondait oui, il était demandé si cela était arrivé : A. Avec votre partenaire actuel. B. Avec un ou plusieurs de vos anciens partenaires C. Les deux. Puis, il leur était demandé si c’était arrivé : Une fois, Plusieurs fois, La plupart du temps, A chaque fois

Les répondant.e.s pouvaient systématiquement répondre : " Je ne sais pas " ou " Je ne souhaite pas répondre "

 Voici les principaux chiffres qui ressortent de l’enquête :

- 9 femmes sur 10 déclarent avoir fait l’expérience d’une pression pour avoir un rapport sexuel. Dans 88% des cas, c’est arrivé plusieurs fois.

- 49,1% des répondantes déclarent avoir déjà entendu des remarques dévalorisantes sur le fait qu'elles n'avaient pas envie d'avoir des rapports sexuels ("frigide", "coincée", "pas normale", "chiante")

- Pour 1 femme sur 6, l’entrée dans la sexualité se fait par un rapport non consenti et désiré. Pour 36% de ces répondantes, ce rapport a eu lieu avant leurs 15 ans

- 81,2% des femmes rapportent des faits de violences psychologiques, physiques ou sexuelles au cours de rapports sexuels avec un ou plusieurs partenaires.

- Plus d’une répondante sur deux (53,2%) déclare avoir fait l’expérience avec un ou plusieurs partenaires d’un rapport sexuel avec pénétration non consenti.

Par ailleurs, les réponses à l’enquête #NousToutes "montrent également que les femmes qui commencent leur vie sexuelle par un rapport non désiré et consenti sont bien plus"souvent confrontées à des violences dans leur vie sexuelle" souligne l'association.

Par exemple, alors que 49,1% des répondantes déclarent avoir fait l’objet de remarques dévalorisantes sur le fait de ne pas avoir envie d’avoir un rapport sexuel, c’est le cas de 64% des femmes ayant débuté leur vie sexuelle par un rapport non consenti et désiré.

Autre exemple, à la question “Un partenaire vous a-t-il déjà imposé un rapport sexuel non protégé malgré votre désaccord ?”, 28,3% des femmes disent oui. C’est le cas de 42,6% des répondantes ayant débuté leur vie sexuelle par un rapport non consenti et désiré.

Le chemin reste donc encore long concernant la question du consentement, même dans le couple. A noter que le nombre de répondants hommes ou non-binaires n'était pas assez élevé pour en ressortir des conclusions sérieuses.

Tous les chiffres, ainsi que le questionnaire de l'enquête, sont à retrouver sur ce lien.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !