Le journal satirique ne sera pas en vente cet après-midi :

Attendu comme le Messie à La Réunion, Charlie Hebdo a été débarqué par Air Austral


Publié / Actualisé
Dessiné et rédigé par les survivants de l'attaque terroriste du mercredi 7 janvier 2015, Charlie Hebdo ne sera pas en vente à La Réunion ce jeudi après-midi 15 janvier 2015. La nouvelle a été annoncé par Linfo.fr et confirmée ensuite par l'agence réunionnaise de distribution de la presse (ARDP). "Les journaux étaient déjà sur les palettes hier soir. Au dernier moment Air Austral a décidé de débarquer ce chargement en raison d'un surpoids nous a-t-on dit" déclare Fabienne Legros, responsable commerciale de l'ARDP. Attendu comme le Messie, le journal devrait finalement arriver à La Réunion ce vendredi matin (Dessin paru dans la Tribune de Genève)
Dessiné et rédigé par les survivants de l'attaque terroriste du mercredi 7 janvier 2015, Charlie Hebdo ne sera pas en vente à La Réunion ce jeudi après-midi 15 janvier 2015. La nouvelle a été annoncé par Linfo.fr et confirmée ensuite par l'agence réunionnaise de distribution de la presse (ARDP). "Les journaux étaient déjà sur les palettes hier soir. Au dernier moment Air Austral a décidé de débarquer ce chargement en raison d'un surpoids nous a-t-on dit" déclare Fabienne Legros, responsable commerciale de l'ARDP. Attendu comme le Messie, le journal devrait finalement arriver à La Réunion ce vendredi matin (Dessin paru dans la Tribune de Genève)

"Tout était prêt, vers 20 heures hier soir (mercredi – ndlr) j'ai eu le bureau  l'ARDP Paris au téléphone, ils m'ont confirmé que tout était OK et que le chargement prendrait bien l'avion le soir même" note Fabienne Legros. "Ce matin nous avons eu la mauvaise surprise d'apprendre que le chargement avait été débarqué au dernier moment par Air Austral en raison d'un surpoids" poursuit la responsable commerciale de l'ARDP. Elle précise toutefois que ce type de débarquement de dernière minute "n'est pas rare", et que l'ARDP "se bat depuis longtemps contre cela". Elle souligne ensuite "ceux qui ont pris décision de ne pas charger les palettes dans l'avion ne devaient même pas savoir ce qu'il y avait dans le chargement. Ils ont appliqué la réglementation".

Lecteurs habituels ou tout récents de Charlie Hebdo devront donc patienter jusqu'à ce vendredi pour acheter un exemplaire du journal réalisé après le carnage perpétré par les frères Kouachi. Carnage qui a provoqué la mort de 12 personnes dont 7 salariés de Charlie Hebdo.

2 000 numéros doivent être livrés dans l'île contre quelques dizaines habituellement. "D'habitude on en reçoit quatre et on en vend un ou deux" indique Samantha Zitte, responsable presse de la librairie Autrement à Saint-Denis. "Là, nous attendons la livraison de 100 exemplaires et j'ai déjà plus de 200 réservations. Je suis obligée de refuser toutes les nouvelles réservations. Les gens ne comprennent pas et sont souvent mécontents" déclare la jeune femme. Elle ajoute "qu'aucun exemplaire ne sera mis en rayon puisque tout a été réservé".

"On a commencé à prendre des réservations, mais on a très vite arrêté. " indique pour sa part le responsable d'une librairie de Saint-Pierre. Il mettra tous les exemplaires disponibles en rayon. "Les  premiers arrivés seront les premiers servis" termine le libraire.

www.ipreunion

Dessin paru dans la Tribune de Genève

   

3 Commentaire(s)

Citoyens observateurs, Posté
Excellente la caricature des victimes! Et Avis aux croyants de tous bords; lisez le message du Pape François auj. quand au respect des autres croyances!
Domie, Posté
Ce n'est pas ce journal que j'attends comme le messie.....faut arrêter de prendre les gens pour des cons!
Boyer Jean Claude, Posté
hihihi en 2010 on nous avait bien saoulé avec ROTOCEAN qui imprimait les journaux en temps réel. cette histoire a été bien éphémère et à floppé en silence