La Grande Île souhaite le gouvernement français réagisse (Actualisé à 10h38) :

Après plusieurs incidents, Madagascar quitte à son tour les Jeux des Îles de l'océan Indien


Publié / Actualisé
Après les Comores, c'est au tour de Madagascar de quitter les Jeux des îles de l'océan Indien. L'annonce a été faite par la présidence de la Grande Île dans la soirée du vendredi 7 août 2015. "Au vu des événements et traitements subis par la délégation malgache, Madagascar se retire des Jeux", a-t-elle annoncé sur Twitter.
Après les Comores, c'est au tour de Madagascar de quitter les Jeux des îles de l'océan Indien. L'annonce a été faite par la présidence de la Grande Île dans la soirée du vendredi 7 août 2015. "Au vu des événements et traitements subis par la délégation malgache, Madagascar se retire des Jeux", a-t-elle annoncé sur Twitter.

Pour la présidence malgache, diverses raisons l'ont poussé à prendre cette décision. Sur Facebook, elle évoque "le harcèlement subi par la délégation", "les attaques faites par certains athlètes en dehors du stade", et "en particulier, la profanation du drapeau national."

En effet, l'élément déclencheur de ce possible départ - après celui des Comores - aura été le podium du 3000 mètres steeple. Marthe Ralisinirina, médaillée d'or de l'épreuve, a voulu célébrer sa victoire avec le drapeau malgache. Mais ce dernier a été retiré par une membre du comité organisateur des Jeux qui estimait qu'elle n'en avait pas le droit, suite à la décision du conseil international des Jeux de bannir drapeaux et hymnes nationaux de la compétition.

Le geste, filmé par une caméra de l'Express de Maurice, a fait le tour de l'océan Indien et créé un tollé à Madagascar. "Le ministère, tout comme le peuple malgache en général et les athlètes participant aux Jeux en particulier, se sent profondément humilié et offensé par le geste outrageux de la personne en question osant ouvertement bafouer la dignité, l'honneur ainsi que la souveraineté de l'Etat malagasy", a ainsi écrit le ministère des affaires étrangères malgache dans un communiqué.

"Il est porté à la connaissance du peuple malgache que le ministère des affaires étrangères ne pourra passer sous silence cet acte odieux au drapeau national de la république de Madagascar, symbole de la souveraineté nationale et qu'il a déjà demandé par voie diplomatique au gouvernement français de réagir officiellement à cet incident et de lui communiquer les mesures prises à l'encontre de l'auteur de cet acte aussi bien incriminable que répréhensible", a précisé le secrétariat général du ministère.

Le ministère des sports malgache a exigé à la présidence de la République de la Grande Île que des excuses publiques soient formulées. Chose qui a été faite par Thierry Grimaud, président du COJI : "j’ai fait un courrier officiel que j’ai adressé au ministre des sports, pour nous excuser de cet incident", a-t-il déclaré. Les raisons et les circonstances de ce geste malheureux ont ensuite été longuement expliquées par une tribune publiée par le Club Réunion.

Mais ce jeudi, un nouvel incident a de nouveau tendu les relations avec Madagascar. Au stade Paul-Julius Bénard de Saint-Paul, le ministère malgache a voulu organiser une cérémonie pour récompenser les athlètes les plus méritants de la Grande Île. Malheureusement, l'accès à la tribune a été refusé à Jean Anicet Andriamosarisoa et Virapin Ramamonjisoa. Le ministre de la jeunesse et des sports et le consul général de Madagascar à La Réunion décident alors de quitter l'enceinte, comme le rapporte Réunion 1ère.

Cela aura été l'incident de trop pour l'Etat malgache qui a annoncé quitter officiellement les Jeux des Îles, à deux jours de la fin des compétitions. La cérémonie de clôture se fera donc sans délégation comorienne et pourrait se dérouler sans une partie de la délégation malgache : une première dans l'histoire des Jeux. Assurément, cette 9e édition des JIOI restera gravée dans les mémoires comme étant la plus politique, mais surtout, la plus polémique.

www.ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Domi, Posté
C'est une honte, un scandale, j'ai été très choqué par le comportement de cette personne qui n'a aucun respect pour une nation. Arracher un drapeau des mains d'une personne qui, elle met à l'honneur son pays en portant le drapeau qui représente les couleurs du respect et de la fraternité.
Je comprends que humblement, les Malgaches quittent les jeux des îles. Les organisateurs qui confient à des bénévoles inaptent à donner l'exemple du respect et dont le comportement est coloniale, devrait revoir leur organisation et surtout renvoyer ces personnes indélicates, prendre des leçons de savoir vivre.

Jolaracaille, Posté
Une fois de plus j'ai mal à ma Réunion quand je vois le degré de condescendance de la blonde et du monsieur lors de leur "explication" qui de toute façon ne trouvera guère de partisans à la Réunion...Comment a t-on pu laisser faire une telle chose ?!
Arrêtez tout, n’organisez plus rien si c’est pour devenir la risée de la planète !....
Aucune personnalité digne de ce nom, qu'elle soit locale ou nationale n'a daigné s'exprimer !.....No comment !....
Oscar, Posté
Quand on regarde la vidéo, on ne peut être que consterne. Le plus grave, c'est que les individus, la dame et le monsieur qui justifie l outrage, sont convaincus d avoir bien agi. Ils ne peuvent pas ressentir et se rendre compte de l énormité de le leur geste,ils n ont pas le ressenti de nos peuples, la madame et le monsieur ont l attitude parternaliste arrogante et colonialiste qui est dans leur mentalité, c est incorrigible,
Alexandra, Posté
J ai honte pour la Reunion . Beaucoupse comportent comme valets de la puissance coloniale et il y a un manque de solidarité des Réunionnais avec nos voisins. Quant au gouvernement, il n y aucune illusion a avoir, Valls est en effet pire que La droite réaction
C est incroyable de traiter avec une telle désinvolture des pays que nous avons l honneur d'accueillir , comme Madagascar et les Comores . C est la honte pour nous
Boyer, Posté
c'est stupéfiant comment les socialauds reussissent l'exploit de depasser Sarkozy sur tout les points noir de de sa caricature:


Ca a commencé par le paquet fiscal de 15 milliards pour les riches a ete remplacé par 30 milliards du pacte de compétitivité aux riches, la reforme Darcos amplifiée par la reforme Peillon, ensuite il y a eut les frasques avec cecilia et valerie

....et maintenant l'arrogance nationaliste et coloniale de la France pour depasser l'odieux discours de sarkozy à Dakar. Quand pourra-t-on tirer la chasse definitivement sur ces années noires?