Jeux des îles 2019 à Maurice (actualisé) :

Mais où sont passés les représentants officiels français ?


Publié / Actualisé
Beaucoup s'étonnent que lors de la cérémonie d'ouverture, les officiels comme le ministre de la Jeunesse et des Sports de Maurice et président du COJI Stéphan Toussaint, et le premier ministre de Maurice Pravind Jugnauth n'aient pas cité les représentants de l'Etat français. La préfecture, elle, nous informe que le directeur de la jeunesse et des sports Jérôme Fournier remplaçait le préfet lors de cette cérémonie. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Beaucoup s'étonnent que lors de la cérémonie d'ouverture, les officiels comme le ministre de la Jeunesse et des Sports de Maurice et président du COJI Stéphan Toussaint, et le premier ministre de Maurice Pravind Jugnauth n'aient pas cité les représentants de l'Etat français. La préfecture, elle, nous informe que le directeur de la jeunesse et des sports Jérôme Fournier remplaçait le préfet lors de cette cérémonie. (Photo rb/www.ipreunion.com)

De fait, ni la ministre des sports ni le préfet de La Réunion ni celui de Mayotte, pourtant invités, n’ont fait le déplacement. Il semblerait que l’ambassadeur français à Maurice n’était pas là non plus. Il n’a pas été cité dans les discours et à ce niveau de cérémonie il est plutôt improbable qu’il s’agisse d’un oubli des intervenants.

Cela alors que les présidents des Maldives, de Madagascar et de l’union des Comores étaient là. Les Seychelles étaient représentés par un ministre. Ericka Bareigts était la seule députée présente dans la tribune officielle.

"On aurait aimé voir le président français"

Sur place, Imaz Press Réunion a pu interroger le ministre des sports à Maurice, Stéphan Toussaint. Celui-ci avoue n'avoir "aucune idée" quant à l'absence des représentants français. "Normalement les autres présidents présents se sont mis en contact avec Maurice pour dire qu'ils venaient. Pour La Réunion et Mayotte, j'ai consicence que c'est plus compliqué, mais c'est certain que l'on aurait aimé voir quelqu'un, pourquoi pas le président."

Contactée, la préfecture nous informe que c'était Jérôme Fournier, directeur de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale qui représentait le préfet lors de la cérémonie officielle des Jeux. Il restera d'ailleurs sur place à Maurice pendant toute la durée des compétitions. Selon nos informations, il en serait de même pour le préfet de Mayotte.

Des accréditations qui font polémique

Les présidents de la Région et du Département ainsi que les députés notamment n'ont pas reçu d'accréditation. Même situation pour la quasi totalité des personnes ayant fait des demandes hors les quotas constitués par les sportifs, les entraîneurs, les dirigeants de ligues, les arbitres et juges.

Lire aussi : Jeux des îles: pas d'accréditation pour la Région et les députés (notamment)

Lire aussi : Jeux des îles : toujours pas d'accréditation pour les élus ni de billets pour les parents des sportifs

Jusqu'au bout, ces personnes pensaient ne pas pouvoir assister ni à la cérémonie d'ouverture, ni aux différentes compétitions. Le président de la Ligue de foot Yves Ethève était bien remonté. "C'est pas normal, faut arrêter ces petits calculs… On invite madame la ministre mais elle ne sera pas là, le préfet aussi, il a d'autres choses à faire. Et qu'est-ce que je vois ? Yves Etheve a pas d'accrédition ! C'est un peu pour intimider... Si vraiment je n'en avais pas, je ne pense pas que ma sélection serait là aujourd'hui. On se fait évincer par des "voyous"."

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Cameme, Posté
Mesdames et messieurs d'imazpress, pourquoi vous ne dites pas que le Président de Région a ouvert officiellement le match de foot à Flacq (RUN vs Maldives)...vous étiez pourtant sur le terrain. Tout comme pour la cérémonie, pourquoi ne citez vous pas Mme LEE MOW SIM qui était pourtant bien présente sur la gauche de la photo que vous avez mis dans l'article. La représentante du Président du Conseil Régional était sur la même rangée que les chefs d'états. Sur La Tribune officielle au centre. Quelle tristesse pour le journalisme...tant de fake News.
(Bonjour et merci de nous lire. Attention de bien lire l'article ! Nous nous interrogions - ainsi que les internautes, les sportifs sur place, les entraîneurs interrogés, le ministre des sports mauricien... - sur les représentants de l'Etat français, ministres, préfet et pourquoi pas président. Les autres îles ont bénéficié d'une meilleure représentation. Par ailleurs nous parlons également de la cérémonie d'ouverture, personne n'a été cité. Selon nos informations, c'est parce que le représentant du préfet, puisqu'il y avait finalement quelqu'un, ne s'est pas fait connaître auprès du ministre des sports mauricien. Bonne journée à vous)
Mascarin, Posté
Tous les téléspectateurs réunionnais ont constaté ce "boycott". Les Mauriciens dans leurs discours ont pris soin de ne pas citer La Réunion. La réalisation télévisuelle a snobé le drapeau tricolore et la délégation réunionnaise. Ou était Monsieur Ile vanille ? Bizarrement dans les autres médias réunionnais c'est silence radio. "Nou iles soeurs. Nout tout cousin".
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...