Jeux des îles (actualisé) :

Pluie de médailles, public en folie : la belle leçon mauricienne


Publié / Actualisé
Le rideau tombe ce samedi soir 27 juillet 2019 sur les compétitions des 10ème jeux des iles de l'océan Indien. La cérémonie de clôture aura lieu ce dimanche. Ensuite la grande fête du sport organisée et menée par Maurice sera terminée (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le rideau tombe ce samedi soir 27 juillet 2019 sur les compétitions des 10ème jeux des iles de l'océan Indien. La cérémonie de clôture aura lieu ce dimanche. Ensuite la grande fête du sport organisée et menée par Maurice sera terminée (Photo rb/www.ipreunion.com)

Elle battra de nouveau son plein dans quatre ans, en 2023, aux Maldives.

En attendant ce prochain rendez-vous les délégations comorienne, malgache, Maldivienne, mahoraise, réunionnaise et seychelloise vont rentrer chez elles.

Les participant(es) auront pendant longtemps des images plein la tête et les yeux.

Certain(e)s comme les représentant(e)s des Comores et de Madagascar, pays pauvres parmi les pauvres -,  vont retrouver leurs dures conditions d'entraînement dans des équipements souvent vétustes et inadaptés. Sans beaucoup de moyens mais avec une énorme envie de bien faire.

Ces deux pays ont réussi leur pari et on fait plus que bien.

Au moment où nous écrivons cet artilce, le bilan s'établit comme suit.

Les Comores repartent à la maison avec un total de 15 médailles dont une en or remportée de belle manière par le nageur handisportif Fahad Ahamada au 100 mètres nage libre.

Quant à la Grande île, elle a réussi le carton quasi plein : 122 médailles, dont 47 en or ! Cet excellent score réalisé notamment grâce à l'athlétisme et à l'haltérophilie, place Madagascar à la deuxième place au tableau des récompenses.

Ce pays où beaucoup de stades, piscines et gymnases sont à la limite du praticable, réussit à se placer devant La Réunion ! Quelle magnifique performance !

Les sportives et sportifs des Maldives rentrent chez eux avec 13 médailles. Trois sont en or. Deux ont été gagnées au tennis de table, notamment par une fillette de 11 ans. Une pépite révélée par ces Jeux. C'est aussi tout l'intérêt de ce type de compétition. Sans doute le début d'une grande carrière et une formidable mise en avant des filles dans un pays où leurs droits ne sont que peu respectées

Les représentant(e)s des Seychelles repartent dans leur archipel avec 109 médailles, dont 27 en or empochées essentiellement en natation et en haltérophilie. Elles et ils pourront à raison se targuer d'avoir fait de belles performances

Côté français, Mayotte rentre chez elle avec 13 récompenses dont deux en or gagnées à l'athlétisme et au judo. Un score tout à fait honorable pour cette île encore en souffrance en termes d'infrastructures sportives

- Loin derrière Maurice -

La Réunion revient à la kaz avec 174 médailles dont 45 en or. Un immense bravo à toutes les sportives et à tous les sportifs de la délégation réunionnaise avec une mention spéciale pour la natation. A elle seule elle fait tomber dans la soubik péi 19 breloques en or, 12 en argent et 20 en bronze. Ce qui représente la moitié des médailles gagnées tous métaux confondues !

Mais cet excellent résultat ne suffit pas à hisser La Réunion en tête du tableau des médailles.

Depuis la création de Jeux en 1979, à l'exception des éditions 1990 et de 2007 où Madagascar était resté maître à domicile, notre île a toujours été en tête au classement des médailles.

Ce n'est pas le cas cette année. La Réunion termine à la troisième place. Derrière Madagascar et loin derrière Maurice.

Ah Maurice… ces 216 médailles, dont 90 en or, son public lui aussi en or, sa façon d'encourager tous ses ressortissants quel que soit le sport ou la place occupée ses représentant(e)s, sa capacité à oublier ses divisions communautaristes le temps d'un match, d'un combat, d'une nage, d'une épreuve.

Maurice où tout un peuple, drapeau en main, s'est senti investi d'une mission majeure : supporter les sien(ne)s.

Le tout avec tellement de conviction, tellement de passion que notre gro kèr de Réyoné la lévé.

Alors se sont mises à défiler les images des gradins à moitié vides pour toutes les compétitions quel que soit le sport et les enjeux – y compris les Jeux des îles organisés à La Réunion en 2015.

Alors s'est mis à résonner l'assourdissant silence des stades lorsque après une bonne performance nos sportives et nos sportifs laissent exploser leur joie devant un maigre public atone.

Alors est revenu en mémoire la longue et interminable galère des parents, des dirigeants de clubs et de ligues. Ceux-là, toute l'année, quémandent un euro par ci, un euro par là pour envoyer leurs jeunes en métropole ou ailleurs à la recherche d'adversité et/ou de formation

Alors le stupide refain "nous sommes les meilleurs, les plus forts" répeté en forme d'excorcisme par ceux qui pas grand chose à voir avec le sport, a cyniquement bourdonné.

Alors s'est rappelé à notre mauvais souveir  ce triste épisode où à quelques mois des Jeux La Réunion, département français, n'était pas sûr de pouvoir envoyer de délégation à Maurice faute de financement...

Atterrés, les dirigeants du Comité régional olympique et sportif, des ligues et des comités avaient dû supplier aux portes de l'Etat - qui avait drastiquement réduit sa subvention -, de la Région et du Département.

Cela alors que subventions et aides publiques pleuvent pour certains projets et organismes approximatifs… car après tout que peuvent bien pèsent les Jeux de îles…

- Fier de zot kisa zot i lé -

L'ile Maurice n'a pas vu les choses de la même manière. Elle a profité à fond de ses quatre années de préparation.

Elle a construit des équipements ultra modernes. Elle a entrainé ses sportives et ses sportifs et leur a donné les moyens de toujours plus progresser. Elle l'a fait pour tous ses jeunes, dans tous les sports, y compris dans le handisport. Elle a entamé depuis longtemps une campagne de communication sur le thème "fier d'être Mauricien".

C'est ainsi que l'île Maurice s'est donnée les moyens de gagner

C'est ainsi qu'elle a su fédérer son peuple autour des Jeux.

Quand aucun représentant de l'Etat français, pas même les préfets de Mayotte et de La Réunion, n'a assisté aux Jeux, à Maurice du Président de la République et du Premier ministre au plus humble des citoyen(ne)s tou(te) tou(te)s étaient derrière leurs sportives et leurs sportifs.

Alors fier(e)s de son kisa zot i lé, pas seulement dans les mots mais aussi (surtout) dans les actes, Maurice a tout déchiré et presque tout remporté.

C'est sans doute l'une des plus belles leçons de ces Jeux des îles.

La Réunion a quatre ans pour se préparer à donner sa propre leçon…

mb/rb/www.ipreunion.com

   

14 Commentaire(s)

Chef Mougam, Posté
Superbe Pays Ile Maurice et felicitations a la Nation Mauricienne
Gil, Posté
Bravo à tous nos athlètes. Fière de vous. Ti lé lé lé!
Marie, Posté
Maurice etait en feu pour ces jeux la...BRavo á tout les participants...Cest beau de voir tout ces jeunes réunis pour la ferveur du sport..Comme Educatrice Specialisée Suis fiére des permofances de ces jeunes......BRAVO A TOUS Cetait une belle Fête??
Olive, Posté
Tout etait sur lapplication JIOI
PAKA974, Posté
Comment accepter une telle illisibilité de la part des organisateurs ! A l'époque d'Internet, c'est une honte de n'avoir que des miettes d'information n'avantageant que les sports phares et les sportifs de Maurice : chauvinisme et patriotisme quand vous nous tenez ! Impossible de consulter les résultats en temps réel dans n'importe laquelle des disciplines, les sites mis en place n'étant plus occupés qu'à nous fourguer les logos des sponsors qu'à réactualiser les infos afin de consoler ceux qui n'ont pu se payer le voyage ! Désolant et attristant !
Patrick, Posté
Un grand bravo à l'île Maurice pour tous les athlètes , nous espérons gagner ce midi .
BERTY, Posté
Tout est dit, bravo a nos voisins qui nous font toujours l'honneur et le plaisir de participer.
Sarah, Posté
Merci pour cet article. Bravo a tous les participants
Resh, Posté
Thank you for this fabulous article.. Worth sharing and big Bravo for all participants.
Jmdel1963, Posté
Ne jamais oublier. un événement de compétition sportive niveau international rassemble lépep, la nation. A ne pas oublier, faire du sport c'est bon pour la santé et encourager un sportif fait travailler notre adrénaline, c'est aussi bon pour la santé. Les dirigeants d'un pays, d'une nation doit agir comme coach, entraîneur, arbitres et bon capitaine d'équipe lerla bato pa pou saviré é à pouse péi progrésé. Pas de regret les Réunionnais, tous ont pris une claque par les sportifs, le message qu'ils nous ont passés est très fort et si ce message nous touche c'est qu'ils ont gagné la médaille qui vaut plus, notre CÅ"ur. Sportivement Jean-Marie Delort
Swat, Posté
Merci a vous les soeur et freres de la reunion.... Pour dire tous ces bonne choses sur mon iles..... Les athletes reunionais etaient eux aussi tres performants et ont tous donner....... Vives les jeux des iles...... Et bonne preparations a tous les iles pour dan 4 ans......
Krish, Posté
Merci a nos cousins et cousines de la Reunion, malgres tous vous etes aussi des heros de l'Ocean Indien. Vous avez ete formidable et merci pour le show...vive les iles...
Zozo, Posté
Tous les champions reunionnais sont en métropole. La réunion est à sa place et n'a rien à envier à Maurice ou Mada bien au contraire si on ramène la cavalerie il n'y a p'us de jeux des îles raisonnons et refichissons avant de tirer des conclusions trop rapides.
Sportif , Posté
Combien donne la région et le département pour les jeux des îles sur 4 ans , combien donne la région à d'autres association chaque année pour des spectacles , combien donne le département pour des associations culturelles , et si on veut avoir des sportifs de haut niveau il faut les aider même si il ne font pas parti des réseaux des amis