Neuf projections différentes sur trois jours :

Le Festival du film citoyen revient au Port


Publié / Actualisé
Le Festival du film citoyen de La Réunion se tiendra du 5 au 7 avril 2019 au Port. Pour chaque film projeté, un débat. Les associations Attac Réunion, La Lanterne magique et Ciné d'îles s'unissent avec le soutien de la ville du Port pour proposer au public trois jours placés sous le signe de l'action citoyenne, la solidarité et la lutte contre toute forme de discrimination, qu'il s'agisse de l'île de La Réunion avec toutes ses spécificités ou bien le reste du monde.
Le Festival du film citoyen de La Réunion se tiendra du 5 au 7 avril 2019 au Port. Pour chaque film projeté, un débat. Les associations Attac Réunion, La Lanterne magique et Ciné d'îles s'unissent avec le soutien de la ville du Port pour proposer au public trois jours placés sous le signe de l'action citoyenne, la solidarité et la lutte contre toute forme de discrimination, qu'il s'agisse de l'île de La Réunion avec toutes ses spécificités ou bien le reste du monde.

Des invités, des débats, et surtout des films, c'est ce qui attend les spectateurs pour la 3ème édition du Festival du film citoyen, invités au Cinéma Casino Le Port. Neuf films seront proposés, et un dixième dans "l'après-festival", le 12 avril. Parmi eux, des documentaires et deux fictions, dont "120 battements par minute", un film "coup de poing" rappelle Cécile Lavoissière, présidente de l'association Lanterne magique, qui raconte l'action d'Act Up contre l'homophobie et sa lutte pour prévenir du SIDA dans les années 1990.

Quatre invités de choix composeront cette édition. Déjà connue du public pour ses documentaires engagés, la journaliste d'investigation Marie-Monique Robin sera présente dès vendredi 5 avril 2019. Le monteur Stéphane Perriot sera présent pour représenter les films de Gilles Perret, fidèle acolyte de François Ruffin pour filmer les actions des gilets jaunes. Egalement présents : les réalisateurs Pierre Beccu et Nantenaina Lova. Chaque projection sera suivie de discussions avec les invités et d'un débat. "Le but étant d'avoir à chaque fois un couple invité de métropole - animateur local", précise Didier Bourse, d'Attac Réunion.

Des films ancrés dans l'actualité

L'économie, l'alimentation, l'environnement, les droits des femes... tous ces sujets seront au coeur du festival. "On est vraiment ancrés dans l'actualité", explique Didier Bourse. Exemple avec les récents débats sur le glyphosate, ou encore le projet "zéro chômeur longue durée", suivi en métropole par Marie-Monique Robin dans l'un de ses documentaires, et bientôt testé à La Réunion.

Des séances seront également délocalisées, notamment une projection de "Le Roundup face à ses juges", de Marie-Monique Robin au village de l'Eperon. Et, moment fort du festival "off", le film "J'veux du soleil" de François Ruffin et Gilles Perret sera projeté" au Tampon, au rond-point des Alizés, le 9 avril à 18h, en présence des gilets jaunes.

Plusieurs associations et partenaires s'ajoutent au festival : l'école du Jardin planétaire, Militant pour la terre, la ville du Port, Zéro déchet Réunion, Autantik Films, Oi Film et OriZon. Tous les détails se trouvent sur le site de l'événement. Chaque séance coûte 6 euros, il est également possible d'acheter un pass journée à 12 euros ou un pass complet pour un accès illimité au festival à 30 euros.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !