Kwa Films :

"Hasaki ya suda", des samouraïs en terre africaine


Publié / Actualisé
"Hasaki ya suda" de Cédric Ido se passe en 2100. "La montée des océans, les vagues de chaleur et la disparition des zones côtières sont les conséquences des changements climatiques qui se sont abattus sur le monde. Rares sont les terres encore cultivables, capables d'approvisionner du bétail et de nourrir les habitants. L'eau est un bien précieux et la famine est omniprésente" écrit la plateforme Kwa Films avant d'ajouter "des samouraïs en terre africaine, de l'animation et des VFX sympatiques, de l'afrofuturisme et des références aux classiques du genre, un petit bijou !" à voir absolument (Photo D.R.)
"Hasaki ya suda" de Cédric Ido se passe en 2100. "La montée des océans, les vagues de chaleur et la disparition des zones côtières sont les conséquences des changements climatiques qui se sont abattus sur le monde. Rares sont les terres encore cultivables, capables d'approvisionner du bétail et de nourrir les habitants. L'eau est un bien précieux et la famine est omniprésente" écrit la plateforme Kwa Films avant d'ajouter "des samouraïs en terre africaine, de l'animation et des VFX sympatiques, de l'afrofuturisme et des références aux classiques du genre, un petit bijou !" à voir absolument (Photo D.R.)
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !