Grand Raid 2016 - Les exploits en noir et blanc :

[PHOTOS] Chères folles, chers fous, à l'année prochaine


Publié / Actualisé
La 24ème édition du Grand Raid a tiré sa révérence. Cette compétition, qui regroupe trois courses, reviendra l'an prochain pour célébrer son quart de siècle d'existence. En attendant, 1687 fous ont survécu et ont bien le droit de savourer leur exploit. Si le roi D'Haene et la reine Hasser ont été sacrés, ils sont restés humains. Difficile est un adjectif bien faible lorsqu'il s'agit de parler des 167 km des sentiers comptant parmi les plus pénibles au monde. Les jambes abîmées, les pieds ensanglantés, les dos raids et le mental pas toujours d'acier des compétiteurs en sont témoins. Pitons, cirques et remparts ont donné du fil à retordre aux coureurs venus du monde entier pour les affronter. Les courses sont finies, restent le souvenir, la fierté d'avoir accompli un exploit hors normes, restent aussi les images. C'est à vous, chères Folles, chers Fous, qu'Imaz Press les offrent.
La 24ème édition du Grand Raid a tiré sa révérence. Cette compétition, qui regroupe trois courses, reviendra l'an prochain pour célébrer son quart de siècle d'existence. En attendant, 1687 fous ont survécu et ont bien le droit de savourer leur exploit. Si le roi D'Haene et la reine Hasser ont été sacrés, ils sont restés humains. Difficile est un adjectif bien faible lorsqu'il s'agit de parler des 167 km des sentiers comptant parmi les plus pénibles au monde. Les jambes abîmées, les pieds ensanglantés, les dos raids et le mental pas toujours d'acier des compétiteurs en sont témoins. Pitons, cirques et remparts ont donné du fil à retordre aux coureurs venus du monde entier pour les affronter. Les courses sont finies, restent le souvenir, la fierté d'avoir accompli un exploit hors normes, restent aussi les images. C'est à vous, chères Folles, chers Fous, qu'Imaz Press les offrent.
   

1 Commentaire(s)

Corinne, Posté
Moi aussi je suis folle de ce sport, j'ai vécu un moment inoubliable comme bénévole à la Plaine des Merles. Les raideurs ne dorment pas, moi non plus, je suis avec eux, dans chaque dénivelés et je ne prends le repos que quand j'arrive chez moi ! C'est vraiment la manifestation qui rassemble les cœurs dans une cohésion aux multiples visages à travers le monde.