[LIVE] Deuxième représentation :

Bisik : "Ca s'appelle reviens !" en direct sur Imaz Press


Publié / Actualisé
Pour la deuxième semaine consécutive, Imaz Press vous fait vivre en direct la représentation de "Ca s'appelle reviens !", un projet du Bisik en partenariat avec le Théâtre des Bambous à Saint-Benoît. A partir de 19h30, la troupe circassienne "Cirquons flex" se produit sur la scène du théâtre, et la représentation est retransmise en direct sur notre site, ainsi que sur les pages Facebook du Bisik et d'Imaz Press. A partir de 20 heures, ce sera au tour de Mounawar de se produire en live.
Pour la deuxième semaine consécutive, Imaz Press vous fait vivre en direct la représentation de "Ca s'appelle reviens !", un projet du Bisik en partenariat avec le Théâtre des Bambous à Saint-Benoît. A partir de 19h30, la troupe circassienne "Cirquons flex" se produit sur la scène du théâtre, et la représentation est retransmise en direct sur notre site, ainsi que sur les pages Facebook du Bisik et d'Imaz Press. A partir de 20 heures, ce sera au tour de Mounawar de se produire en live.

Le live de "Ça s'appelle reviens" en direct

Le retour sur scène s'est en tout cas fait sur les chapeaux de roues : les représentations, réalisées pour trois groupes de 20 personnes, sont généralement complètes. C'est pourquoi les directs Facebook, entamés pendant la période de confinement, continuent aujourd'hui. "Forcément, on est très heureux de retrouver le public, et le public est très heureux de retrouver les artistes" se réjouit Pascal Saint-Pierre, chef de projet du Bisik. Au total, 60 spectateurs peuvent être accueillis toutes les semaines.

Une fois par semaine, le vendredi ou le samedi, le spectacle est retransmis en direct... Sauf en cas de problème technique. "Nous avons eu de gros problèmes lors du direct de vendredi dernier, en raison d'une mauvaise connexion internet d'un opérateur dont nous tairons le nom" plaisante Pascal Saint-Pierre. La performance de Kanasel n'a donc pas pu être partagée, mais tout est rentré dans l'ordre lors du passage de Claudio Rabe.

La salle du Bisik ne devrait en tout cas pas rouvrir ses portes avant septembre. D'ici là, en dehors d'une pause entre le 4 et le 21 juillet, le Bisik sera présent au Théâtre des Bambous. "Nous réflechissons à continuer les directs après la réouverture de notre salle, surtout que nous avions pour projet d'installer un écran dans l'un de nos jardins pour retransmettre le concert, alors pourquoi pas le faire sur Facebook aussi ?" s'interroge Pascal Saint-Pierre. Rien n'est encore décidé cependant.

Tout dépendra du budget disponible, alors que l'impact économique de la crise Covid-19 a frappé le Bisik - comme tout le secteur culturel - de plein fouet. En attendant, le chef de projet s'attèle avec son équipe à réorganiser la programmation pour la fin de l'année 2020.

En attendant, rendez-vous ce vendredi à 19h30 pour découvrir la programmation de cette semaine en live sur la page du Bisik et notre page officielle

- Semaine 3 de "Ca s'appelle reviens !" -

Cette semaine, deux groupes sont invités sur scène :

* Cirquons flex (mouvements tropicaux, cirque nouveau)

Né en 2007, sur l’île de La Réunion, de la rencontre de Virginie Le Flaouter (école nationale de cirque de Montréal) et Vincent Maillot (artiste réunionnais autodidacte), Cirquons Flex invente depuis 2010 un cirque nouveau sur cette île française de l’océan Indien.

Nourrissant son travail de résidences itinérantes au cœur des quartiers ou dans les établissements scolaires de l’île, Cirquons Flex puise également dans la rencontre avec les pays voisins, berceaux d’une partie de la population de cette île aux sangs mêlés, et dans l’échange avec d’autres disciplines artistiques pour s’approcher du mouvement juste.

Celui qui parlera à la population réunionnaise. Celui qui évoquera leur imaginaire, cet imaginaire qui voyage entre l’Inde, l’Afrique, Madagascar, la Chine et la France hexagonale.

* Mounawar

Mounawar a une musique riche et représentative de l'Océan Indien par ces rythmes Afro qu’il distille depuis plus de dix ans. Ce sont ces années de maturation et de rencontres qui amènent aujourd'hui Mounawar à un aboutissement en harmonie avec son projet artistique. Ainsi nous emmène-t-il à la croisée des chemins, sur les frontières du monde, des cultures et des sentiments.

Les textes de Mounawar sont porteurs d'un message universaliste et révolté contre l'irrespect dont font preuve les hommes entre eux et envers leur planète. C'est le regard d'un artiste sur le monde actuel, qui y cherche des valeurs d'ouverture, de générosité et de partage contre les injustices omniprésentes. Mounawar utilise ses deux langues, le français et le comorien, toutes deux porteuses de son identité. Une occasion unique de le découvrir en trio…

Pour réserver sa place pour les représentations à venir, ça se passe directement par téléphone au 0262 50 38 63. Pour les semaines à venir, voici le programme :

#Semaine 4 : mardi 21, jeudi 23 et vendredi 24 juillet Cie Kisamilé, Cie Artefakt, Tiloun, Gilbert Pounia

#semaine 5 : mardi 28, jeudi 30 et vendredi 31 juillet Cie Sakidi, Cie Soul City, Solah, Thierry Gauliris

#semaine 6 : mardi 4, jeudi 6 et vendredi 7 août Cie Morphose, Cie La Pata Negra, Tias, Eddy Marianne, Solah

#semaine 7 : mardi 11, jeudi 13 et vendredi 14 août Cie Lépok Épik, Cie Danses en l'r, Votia, Aurus, Nathalie Natiembé

• Attention les horaires sont donnés à titre indicatif et les prestations ne durent que 25mn… restez connectés !

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !