Signature d'une charte avec les commerçants :

Le Port : un abattement fiscal pour redynamiser le centre-ville


Publié / Actualisé
La commune a signé une charte ce mardi 6 août 2019 avec l'Association des commerçants du Port pour acter un projet de revalorisation du centre-ville. Objectif : attirer de nouveaux commerces en proposant notamment un abattement fiscal de 15% pour les bâtisses de moins de 400 mètres carrés.
La commune a signé une charte ce mardi 6 août 2019 avec l'Association des commerçants du Port pour acter un projet de revalorisation du centre-ville. Objectif : attirer de nouveaux commerces en proposant notamment un abattement fiscal de 15% pour les bâtisses de moins de 400 mètres carrés.

Plusieurs projets élaborés par le maire du Port, Olivier Hoarau : rendre le centre-ville attractif sur le plan de l'habitat, favoriser le développement économique de ce quartier, développer l'accessibilité, mettre en valeur la culture et le patrimoine...

Un budget global de plus de 20 millions d'euros est alloué pour revitaliser tout le centre. En proposant un abattement fiscal de 15% sur la taxe foncière bâtie pour les constructions de moins de 400 mètres carrés, la commune espère bien attirer de nouveaux commerces. Un petit cadeau après la crise des gilets jaunes qui a durement impacté les commerces. "La commune est la première à mettre en place cette mesure." Il espère plusieurs dizaines de nouveaux commerçants.

"Nous avons travaillé ensemble sur une stratégie qui consiste à préserver le centre", précise le maire du Port. Une charte "commerce et proximité" a donc été signée entre la ville et l'Association des commerçants du Port. Plusieurs projets d'aménagement sont d'ores et déjà sur la table. Parmi eux, la volonté d'installer une wifi publique dans le centre-ville. L'attente est forte de la part des Portois, selon le maire.

Mais aussi des commerçants. Murielle Belz, en tant que présidente de l'Association des commerçants du Port, mais aussi commerçante elle-même. "Il faut vraiment unir nos forces, on a besoin d'un partenaire comme la mairie pour avancer."

Malgré l'explosion des galeries commerciales, elle estime tout comme Olivier Hoarau que les gens reviennent à leurs premiers amours. "Les centres n'attirent plus autant les foules, il faut faire revenir les habitants, pas seulement sur le plan commercial, mais aussi sur le plan culturel, trouver des animations..." Le tout étant de rester centré sur les attentes du client bien sûr.

mm/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Monique la traitre, Posté
I augmente puis i baisse. trop comique. COMBIEN des comercants sont proprietaire.de leur local.
André, depuis son mobile, Posté
Si il prends cette initiative c'est que forcément la loi le lui permet !!!!!! vous pensez que le Maire est hors la loi ??? par contre lui au moins il l'applique à bon escient et c'est l'essentiel pour l'economie de sa ville !
oté
Rougail piment lé fort , i poique ...
Rougail piment, Posté
Olivier Hoarau n'invente rien. C'est une possibilité donnée par la loi à toutes les communes de faire voter ce dispositif. Mais c'est bon de s'attribuer la paternité à l'approche des élections (Bonjour, effectivement le maire nous a précisé sur place que cela était lié à une loi de 2017 proposée par le gouvernement)