Le boycott citoyen est en marche :

Appel à une grève massive de la consommation pour sauver la planète


Publié / Actualisé
À La Réunion, 42% de la population vit sous le seuil de pauvreté. 10% des Réunionnais les plus pauvres touchent 587 euros par mois. Paradoxalement, les Réunionnais sont aussi de gros consommateurs. Les grandes surfaces poussent comme des champignons dans notre département, les patrons de la grande distribution l'ont compris, sur l'île, la consommation est effrénée. Dans le même temps, les Réunionnais prennent peu à peu conscience de l'urgence climatique, les opérations tournées vers l'environnement se multiplient. Boycott citoyen est un mouvement qui fait le lien entre consommation et écologie, un mouvement qui prône la désobéissance civile pour faire sortir les dirigeants de leur immobilisme face au désastre écologique qui nous pend au nez. Boycott citoyen lance donc une opération d'ampleur nationale "du 20 au 30 septembre, les citoyens entrent en grève de la consommation."
À La Réunion, 42% de la population vit sous le seuil de pauvreté. 10% des Réunionnais les plus pauvres touchent 587 euros par mois. Paradoxalement, les Réunionnais sont aussi de gros consommateurs. Les grandes surfaces poussent comme des champignons dans notre département, les patrons de la grande distribution l'ont compris, sur l'île, la consommation est effrénée. Dans le même temps, les Réunionnais prennent peu à peu conscience de l'urgence climatique, les opérations tournées vers l'environnement se multiplient. Boycott citoyen est un mouvement qui fait le lien entre consommation et écologie, un mouvement qui prône la désobéissance civile pour faire sortir les dirigeants de leur immobilisme face au désastre écologique qui nous pend au nez. Boycott citoyen lance donc une opération d'ampleur nationale "du 20 au 30 septembre, les citoyens entrent en grève de la consommation."

Le principe est simple "face à l’inaction climatique, le Boycott citoyen organise une grève massive des consommateurs. Pas de retrait bancaire, aucun achat, boycott des grands groupes irresponsables, les citoyens vont se faire entendre de façon pacifique pour exhorter leurs dirigeants à l’action."

Petit à petit, le message commence à gagner notre département, les Réunionnais se laissent tenter par cet appel au boycott. Snober les grandes surfaces, revenir à un modèle qui respecte le producteur, acheter local et près de chez soi, c’était aussi une revendication des Gilets jaunes. Une bien belle intention qui n’avait pas été suivie d’actions fortes. Les tentatives de blocage de grandes surfaces à l’approche des fêtes avaient créé des tensions. Après la crise, les prix des produits vendus en grande surface avaient flambé mais la consommation des Réunionnais n’avait pas pour autant ralentit.

Aujourd’hui, c’est ce levier que Boycott citoyen compte bien utiliser. Partant du constat que le gouvernement français et plus largement, les dirigeants européens sont plutôt tournés vers une économie capitaliste et libérale, le mouvement citoyen compte bien les prendre à leur propre jeu, en paralysant l’économie.

Et la période n’a pas été choisie par hasard " alors que le Secrétaire général de l’ONU António Guterres a convié les dirigeants du monde, notamment des gouvernements, de la finance, du milieu des affaires et de la société civile, au Sommet Action Climat qui se tiendra le 23 septembre 2019, les associations, collectifs et mouvements citoyens appellent à l’action et à la désobéissance civile. ".

Frapper fort, se faire entendre à travers des actions pacifiques. Quand le pouvoir revient au peuple, ne pas dépenser pas un centime, ne pas retirer d’argent, être des consommateurs inexistants dans le système. Une manière d’interpeller les dirigeants pour qu’ils prennent leurs responsabilités et engagent une politique climatique ambitieuse, que l’environnement deviennent une priorité, non de façade mais une réalité. 

fh/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Pierre, Posté
En parlant du tout voiture, proposez, non, interrogez votre employeur sur son obligation de proposer du télétravail par exemple, avec de nombreux avantages: Baisse du risque routier, du trafic, de la pollution, moins de temps sur la route et plus de temps a travailler (ça c'est l'argument pour vendre l'idée aux employeurs.. LOL) .
Boycottez oui, et proposez des alternatives encore plus.
Alors pourquoi pas des stations GPL? ou Éthanol sur l'île?
Et l'abération du tout avion inter îles: Pourquoi pas boycotter les vols vers les autres îles les plus proches? Maurice par exemple, et le superbe projet d'une liaison inter îles par speed-boat (gros catamaran du même modèle que celui qui relie saint Malot et Guernesey en métropole ou en Australie, bateau très confortable et même par mauvais temps), emprunte carbone faible pour le transport de passagers ou de fret dans des délais acceptables pour un tarif abordable.
Les compagnies aériennes n'ont qu'a injecter une partie de leur capital dans ce beau projet, et leur image n'en sera que mieux auprès de consommateurs, ou plutôt devrait on dire désormais les CONSOM'ACTEURS.
Une prime mobilité pour le covoitureur, mieux isoler les habitations et diminuer l'utilisation des climatiseurs.
Ouvrir le premier DRIVE en VRAC à tarifs abordables par de gros volumes (big-bags) puis vendus en petits conditionnements avec un système de consigne des bocaux (celui qui crée cela, va tout cartonner!).
Proposer une application pour proposer des livraisons à domicile de produits frais du marché local?
Qui prends la suite de la boite à ID ?
Ne lâchons rien, et portons le nom de cette île de la Réunion, comme exemplaire dans le domaine de l'écologie et de sa pédagogie. Les gilets verts ou oranges vont déferler dans les rues.
Monique la traitre, Posté
LES GRANDES SURFACE POUSSE AVEC LA COMPLICITE DES MUNICIPALITE....IL FAUT PAS OUBLIER
Sissi974, Posté
Très bonne initiative, j'espère qu'une grande majorité des Réunionnais vont suivre ce boycott, je reste positive en attendant les résultats, merci d'avance à tous, on peut tous le faire, alors il n'y a pas à hésiter, c'est pour un meilleur avenir accessible à tous !
Zaigrettes, Posté
Cette action à du sens si on ne se précipite pas à remplir son frigo et ses placards le 19 septembre! Commençons des maintenant ce mouvement de désobéissance civile. Achetons local chez des petits producteurs et arrêtons d'encaisser les grandes surfaces. Et si on peut freiner sur la voiture c'est encore mieux. Comme le dit DiCaprio, il faut du courage et de la perseverence pour devenir écolo
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)