Imaz Press vous donne la parole :

Koz azot : selon que vous soyez voleur de volailles ou pilleur de fonds publics...


Publié / Actualisé
Deuxième édition de la rubrique "Koz azot" : cette semaine Imaz Press Réunion vous donne la parole sur le thème de la justice. Certains jugements posent question et font réagir... Alors qu'on peut facilement être condamné - et c'est heureux -, pour avoir été coincé en possession d'objets volés ou de drogues, il est parfois plus facile de passer à travers les mailles du filet alors que l'on a échappé au fisc et à la Caisse de sécurité sociale pendant des mois voire des années... Nous, citoyens lambdas, ne sommes pas juges. Il en reste que certaines décisions de justice étonnent, surprennent, voire agacent. Alors y a-t-il effectivement une justice à deux vitesses en France ? Ou bien fait-elle son travail ? Donnez-nous votre avis sur Imaz Press et à travers notre sondage sur les réseaux sociaux. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Deuxième édition de la rubrique "Koz azot" : cette semaine Imaz Press Réunion vous donne la parole sur le thème de la justice. Certains jugements posent question et font réagir... Alors qu'on peut facilement être condamné - et c'est heureux -, pour avoir été coincé en possession d'objets volés ou de drogues, il est parfois plus facile de passer à travers les mailles du filet alors que l'on a échappé au fisc et à la Caisse de sécurité sociale pendant des mois voire des années... Nous, citoyens lambdas, ne sommes pas juges. Il en reste que certaines décisions de justice étonnent, surprennent, voire agacent. Alors y a-t-il effectivement une justice à deux vitesses en France ? Ou bien fait-elle son travail ? Donnez-nous votre avis sur Imaz Press et à travers notre sondage sur les réseaux sociaux. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Les voies du tribunal sont parfois impénétrables, et les rouages du système judiciaire bien complexes... On s'en réfère donc aux avocats et aux juges, experts en la matière. Il va sans dire que les dossiers à traiter ne sont jamais simples, que chaque cas est unique, avec son contexte propre et toutes ses spécificités.

Pourtant aux yeux de certaines et certains, la justice est parfois dure à comprendre...

Petits délits contre grands délits

Les tribunaux sont encombrés d'affaires de vols de voitures, de cambriolages, de trafic de stupéfiants. Les enquêtes sont rapides, les investigations rondement menées, les audiences souvent immédiatement programmées, les condamnations vite prononcées.

A contrario dans des affaires mettant en cause des personnalités de premier plan dans des dossiers de fraude fiscale, de détournement de fonds publics, de corruption... avec des centaines de miliers d'euros, voire de millions d'euros en jeu, cela ne se passe pas de la même façon... Tout semble se compliquer, se ralentir... La défense des mis en cause serait plus dure à contrer, leur mauvaise foi plus difficile à mettre en évidence, les preuves plus difficiles à collecter et leurs agendas trop chargés pour qu'ils soient convoqués et auditionnés comme n'importe quel justiciable...

Si (très) peu de ces personnalités ont été condamnées, parfois pour quelques années de prison et rarement ferme, d'autres (beaucoup) courent toujours et s'en sortent (plutôt bien) malgré leurs auditions, de graves suspicions et des faits parfois en partie reconnus...

Ceux qui ne jouent pas le jeu

Il y a aussi ces artisans, ces agriculteurs, ces petits entrepreneurs harassés de travail et endettés auprès du fisc et de la Sécurité sociale. Ceux-là submergés par les mises en demeures et injonctions d'huissier, les menaces de saisies pour quelques milliers d'euros, commettent parfois le pire et mettent fin à leurs jours... D'autres entreprises, 100, 1000 fois plus endettées, ne sont pas poussés au même désespoir...

Et que dire des affaires d'agressions sexuelles, ô combien tabous et compliquées à gérer par la justice. Certaines affaires se soldent par des dizaines d'années derrière les barreaux, d"autres sont soldées par un "classé sans suite". Le manque de preuve est-il nécessairement une preuve d'innocence...?

Quel est votre avis ?

Alors la question que nous vous posons aujourd'hui est la suivante : la justice traite-t-elle de la même manière le voleur de volailles et le pilleur de fonds publics ? Oui, non ? A vous la parole... Vous retrouverez, comme chaque semaine dorénavant, notre sondage du jour sur notre page Facebook et sur Twitter. C'est l'heure du vote et du débat, alon kozé !

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Pierre, Posté
    Injustice...:
    1- ayant eu affaire au tribunal, mon affaire a été jugée sans prise en compte des éléments de mon dossier : j'ai perdu en 1ère instance et gagné en appel (avec un surcoÃ"t pour les frais); est-ce un moyen de récolter de l'argent supplémentaire...?
    2- récemment des jeunes ont saccagé et lancé des coktails molotovs sur les locaux de la réserve marine: ils ont été acquittés car ils sont de bonnes familles et "promis" à de grandes études; ils sont ressortis du tribunal avec de grands sourires et les victimes avec je suppose leurs traumatismes: les pauvres au trou et les riches en l'air.