Programme des actions culturelles :

Saint-Denis : le 20 désanm maintenu mais sans défilé ni concert


Publié / Actualisé
Ce jeudi 1er octobre se tenait une conférence à la médiathèque François Mitterrand visant à faire le point sur la reprise et la programmation des actions culturelles à Saint-Denis. Plusieurs rendez-vous culturels sont d'ores et déjà programmés. A ça s'ajoute un appel à projets pour lancer une nouvelle résidence d'artistes. Enfin, à noter que les célébrations du 20 désanm sont maintenues mais sans défilé ni concert, la commune propose à la place huit parcours qui commenceront avant la date clé du 20 décembre. (Photo d'archives rb/www.ipreunion.com et photos Saint-Denis)
Ce jeudi 1er octobre se tenait une conférence à la médiathèque François Mitterrand visant à faire le point sur la reprise et la programmation des actions culturelles à Saint-Denis. Plusieurs rendez-vous culturels sont d'ores et déjà programmés. A ça s'ajoute un appel à projets pour lancer une nouvelle résidence d'artistes. Enfin, à noter que les célébrations du 20 désanm sont maintenues mais sans défilé ni concert, la commune propose à la place huit parcours qui commenceront avant la date clé du 20 décembre. (Photo d'archives rb/www.ipreunion.com et photos Saint-Denis)

En raison de la crise sanitaire, la municipalité, en concertation avec ses partenaires, a revu sa politique culturelle. Les manifestations d'envergure ont été reportés (comme le festival des Electropicales). Mais celles qui accueillent moins de 100 personnes avec un respect garanti des gestes barrières sont maintenues.

Les ateliers ou actions périscolaires peuvent également s'organiser par petits groupes.

"La culture ne meurt pas" rappelle la ville de Saint-Denis, "mais elle se transforme dans ses modalités, se réinvente dans sa pratique".

Par exemple, pour préparer le 20 désanm qui aura lieu dans une forme nouvelle (comment ne pas commémorer cette date !), 996 heures d'ateliers d'histoire, de généalogie, de musique, etc. seront dispensées. Cela représente 7 ateliers de groupes de 10 personnes par quartier (sur 20 quartiers), c'est-à-dire que pas moins de 1400 personnes pourront bénéficier de ces temps d'apprentissage et de pratique. Une façon nouvelle donc de faire de la culture, mais surtout de la vivre.

- A noter dans vos agendas -

- "Bande passante", un spectacle musical qui joue sur l'effet de surprise, les 7 et 21 octobre au centre-ville de 16h30 à 17h30 ;
- "Bèl Marmit Zistoir", des contes proposés le 23 octobre à Château Morange de 18h à 21h30 ;
- "Appuie-toi sur moi", du cirque les 23 et 24 octobre à la Bretagne de 16h à 17h30 et les 18 et 19 décembre au cœur de l'espace vert des Jardins familiaux du Chaudron, de 16h à 17h30 ;
- "Les rendez-vous Karé Baré" et ses arts de la rue du 30 novembre au 6 décembre au Moufia ;
- "Musique et recueillement", de la poésie pour la Toussaint le 1er novembre à l'entrée des cimetières de l'Est et de Primat ;
- "Le Grand Prix du Roman Métis" et le "Prix Roman Métis des lecteurs de la ville de Saint-Denis", le 1er décembre dans le Grand salon de l'ancien hôtel de ville.

A ces rendez-vous s'ajoutent les résidences d'artistes sur le territoire. Un appel à projets est d'ailleurs lancé par la commune pour une durée de 3 mois à compter du mois de novembre. La date limite de réception des dossiers est fixée au 30 octobre.

- Une séquence "mémoires et patrimoine" -

De septembre à décembre Ronn kozé dann kartié Sin-Dni.

Le projet Ronn Kozé dann kartié est un projet collaboratif avec les citoyens. Il s'agit de proposer aux citoyens un temps d'échange autour de la notion de patrimoine dans un lieu à vocation patrimoniale ou un site emblématique du quartier. Cet échange sera co-animé par un médiateur culturel spécialiste de la thématique et une association de quartier. Le format choisi pour cette action est un débat d'1h30 à 2h00.

Une introduction de 15 minutes sera faite pour indiquer des éléments historiques du patrimoine du quartier, puis 45 minutes de débat en laissant la parole libre aux habitants sur la question "Qu'est-ce qu'est le patrimoine pour vous ?

Pour clôturer le Ronn kozé, la parole sera laissée au porteur de rêve. Ils collecteront les aspirations et rêves des habitants sur le patrimoine. Par ailleurs, un artiste sera associé à chaque ronn kozé pour illustrer le débat sous forme de bande dessiné. Dessins, qui par la suite feront l'objet d'une publication de cartes postales.

Une vidéo sera réalisée pour collecter la mémoire des habitants sur chaque Ronn Kozé et rediffuser à l'occasion de la prochaine édition des Journées Européennes du Patrimoine.

- 20 désanm : les ateliers de la mémoire -

En 2020 les commémorations du 20 désanm seront différentes, mais elles auront bien lieu ! Ainsi, s'il n'y aura pas de Défilé ni de Nuit de la Liberté (défilé et concert du jour 20 décembre), l'hommage aux ancêtres devrait être maintenu dans sa forme connue.

En revanche, tout (médiations, ateliers, etc.) se déroulerait en amont du 20 désanm, dans l'ensemble des quartiers de la Ville. Il s'agira ainsi d'inscrire les notions de connaissances (savoir) et de pratique (savoir-faire) au cœur de ce nouveau 20 désanm, en proposant aux habitants de la Ville 8 possibilités de cheminements, comme autant de parcours artistiques et culturels permettant de valoriser la mémoire, et ainsi d'honorer les ancêtres.

Chacun des parcours devant passer dans chaque quartier, ce qui permettrait à chacun des quartiers de bénéficier d'au moins 8 natures d'action, portées par autant de partenaires culturels. Charge ensuite, aux habitants ayant bénéficiés des actions, de les relayer dans leur espace, de les transmettre, lors notamment d'une restitution qui aura lieu, pour tous les quartiers de la ville, le soir du 20 décembre !

Autant de micro-actions qui permettront de respecter les gestes barrières, tout en bénéficiant d'un temps symbolique collectif à travers toute la ville.

Voici les 8 parcours proposés :

- La connaissance (de l'histoire) Ce premier parcours s'inscrit dans la continuité des précédents ateliers de médiation portant sur l'histoire, la mémoire et les héritages de la période de l'esclavage. Il a pour objet d'injecter de la connaissance, en proposant des temps de conférence et de débats autour des dates clés, des faits marquants, du vocabulaire de la traite et de l'esclavage, etc.
- Les habitants : des bâtisseurs (ateliers de généalogie) Il s'agirait ici de territorialiser les ateliers de généalogie, afin de renforcer la connaissance de l'histoire par des approches familiales, en somme intimes et personnelles. Une manière d'impliquer chacun dans l'histoire de la mémoire commune de la ville.
- Les pratiques culturelles (le maloya) Le maloya est inscrit au patrimoine mondial, et il a trouvé sa place sur les ondes. Toutefois, il reste encore très majoritairement méconnu. Cet atelier, proposé par grands noms contemporains de la pratique, a pour objet non seulement de rappeler ses bases, ses conditions d'invention, de créolisation, ses instruments, etc. mais aussi de " faire faire ", c'est-à-dire d'apprendre à en jouer, à le danser, à le chanter. Avec Christine Salem et Lindigo.

Puis également :

- Visage d'antan, Far Far nous mémwar
- Atelier d'histoire sur les transformations de la ville
- Ateliers de recherche en textiles et créations
- Ateliers artistiques autour des camps
- Ateliers de récits, coutumes et pratiques

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Gilberte, Posté
Dommage qu'il fallait attendre la Covid 19 pour le format plus instructif du 20 décembre. "Séquence mémoire et patrimoine" ça me projette loin , du temps d'une Fédération rue J.Aubert , bien cotée sur Saint Denis .....au moins le projet verra le jour
Cabri, depuis son mobile, Posté
Ah enfin, une bonne nouvelle. Arrêtez de vivre avec notre passé. Avençons un peu !