Un secteur en difficulté :

Dossiers agricoles : le président du Département interpelle Emmanuel Macron


Publié / Actualisé
Le Président du Département, Collectivité autorité de gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), a interpellé ce mercredi 30 septembre le Président de la République sur des questions liées au devenir du développement agricole et rural de La Réunion. Nous publions le communiqué du Conseil départemental ci-dessous. (Photo H. Nugent)
Le Président du Département, Collectivité autorité de gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), a interpellé ce mercredi 30 septembre le Président de la République sur des questions liées au devenir du développement agricole et rural de La Réunion. Nous publions le communiqué du Conseil départemental ci-dessous. (Photo H. Nugent)

Cyrille Melchior a tout d’abord évoqué la problématique du maintien du budget du Programme d’Options Spécifiques à l’Eloignement et à l’Insularité (POSEI). Actuellement en discussion à l'occasion des négociations portant sur le Cadre Financier Pluriannuel 2021-2027, ce programme ne pourrait souffrir d’une baisse de budget, La Réunion faisant partie des régions les plus vulnérables.
 
Le Président du Département a également alerté sur le calendrier et les modalités de mise en œuvre des enveloppes de transition et du plan de relance " Next Generation UE " et du FEADER, et demandé une grande flexibilité au niveau national pour assurer une transition harmonieuse entre les deux périodes de programmation.

En effet, à trois mois de la fin de l’année et compte tenu d’un délai nécessaire pour valider une modification de PDR (Plan de Développement Rural), les enveloppes risquent de ne pas être opérationnelles au 1er janvier 2021.

Parallèlement, concernant le plan de relance FEADER, aucune consigne n’est aujourd’hui disponible sur les modalités de sa mise en œuvre ce qui entraînerait, même si les services du Département ont recensé les besoins, une forte pénalisation de la poursuite des investissements et donc du développement rural et agricole de l’ile.
 
Enfin, il a demandé le respect du calendrier de préparation 2023-2027, les délais étant courts. La concertation locale ayant été menée, La Réunion doit disposer rapidement des enveloppes régionales, pour finaliser ses contributions.
 
" La situation des acteurs et des professionnels du monde agricole est inquiétante et ne peut souffrir de dysfonctionnement administratif ou de retard décisionnel. Il est essentiel de disposer au plus vite d’une visibilité sur les enveloppes 2021-2027 et que les spécificités de notre territoire soient mieux prises en compte. De plus, le Programme Stratégique National (PSN PAC) doit traiter de manière spécifique des problématiques locales, à défaut de disposer de programmes régionaux " déclare le Président du Département.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !