Dispositif Action Coeur de Ville :

Le Port : Olivier Hoarau signe la convention de co-financement


Publié / Actualisé
Le vendredi 2 octobre 2020, le maire du Port, Olivier Hoarau a signé avec Madame Nathalie Infante, directrice régionale de la Caisse des dépôts et consignations-Banque des territoires à La Réunion, une convention de co-financement des études d'initialisation du dispositif Action Coeur de Ville (ACV). Ce programme national a pour objet de mobiliser de nombreux partenaires financiers dans le but de redynamiser les centres-villes de 222 villes moyennes françaises. A La Réunion, la collectivité du Port a été retenue et a signé le 15 janvier 2019, sous les auspices du Préfet de la Réunion, une convention cadre pluriannuelle. Nous publions le communiqué ci-dessous.
Le vendredi 2 octobre 2020, le maire du Port, Olivier Hoarau a signé avec Madame Nathalie Infante, directrice régionale de la Caisse des dépôts et consignations-Banque des territoires à La Réunion, une convention de co-financement des études d'initialisation du dispositif Action Coeur de Ville (ACV). Ce programme national a pour objet de mobiliser de nombreux partenaires financiers dans le but de redynamiser les centres-villes de 222 villes moyennes françaises. A La Réunion, la collectivité du Port a été retenue et a signé le 15 janvier 2019, sous les auspices du Préfet de la Réunion, une convention cadre pluriannuelle. Nous publions le communiqué ci-dessous.

Cette convention cadre prévoit notamment l’intervention de la Caisse des dépôts – Banque des Territoires dans le financement des études pré-opérationnelles intervenant pendant la phase dite "d’initialisation" du programme.

Les actions s’articulent autour de 5 axes majeurs : l’habitat, le développement économique, l’accessibilité et la mobilité, la mise en valeur de l’espace public et du patrimoine, et enfin, l’accès aux équipements et aux services publics.

Ainsi, à titre d’exemple, la Caisse des dépôts – Banque des Territoires va financer à 100% l’étude sur l’élaboration d’une nouvelle stratégie commerciale pour le centre-ville. 

Elle va également prendre en charge à hauteur de 80 % (soit 260.000 euros) :

-  le Plan de Déplacement communal et une étude de signalétique dans une perspective de d’amélioration de l’accès au centre-ville
- un diagnostic sur le volet habitat  visant à définir l’état des logements du centre-ville, pour évaluer l’opportunité d’une intervention des pouvoirs publics sur l’habitat privé à travers un dispositif d’OPAH (Opération Programmée de l’Amélioration de l’Habitat),
- une étude sur la mixité résidentielle visant à avoir une offre de logement attractive pour les actifs du Port.

Ces études permettront de dresser un diagnostic complet sur le centre-ville du Port et de prioriser une feuille de route permettant le lancement des chantiers de revitalisation du centre-ville.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !