Courrier des lecteurs de Jean Claude Comorassamy :

Le nouvel hôpital ouest va bientôt ouvrir ses portes à Cambaie


Publié / Actualisé
Il suffit d'avoir passé une fois dans un service des urgences comme patient ou être hospitalisé, pour mieux appréhender les différents manques et les réponses immédiates à apporter en matière de santé à la Réunion.
Il suffit d'avoir passé une fois dans un service des urgences comme patient ou être hospitalisé, pour mieux appréhender les différents manques et les réponses immédiates à apporter en matière de santé à la Réunion.

Cependant, il a fallu d’un peu plus de quinze années ( réflexion ou tergiversation) pour concevoir de cette nécessité de construire ce nouvel hôpital pour le bassin Ouest. Ainsi, communément appelé le Centre Hospitalier de Gabriel Martin (CHGM), l’hôpital de l’Ouest va changer bientôt de nom et de lieu, pour s’appeler désormais le Centre Hospitalier Ouest Réunion (CHOR).

L’édifice a été bâti dans le majestueux domaine de La Poncetière à Cambaie, à proximité de l’Établissement Public de Santé Mentale de la Réunion (EPSMR). Il symbolise déjà un outil exceptionnel dans un cadre exceptionnel !

Je m’en souviens comme si c’était hier mais en réalité, c'était il y a cinq ans, sous un soleil de plomb, que la première pierre de ce nouvel hôpital fût posée au domaine de la Poncetière par la Ministre de la santé Mme Marisol Touraine, pour mettre fin au dernier feuilleton du Pôle Sanitaire Ouest, qui avait trop duré.

D’ailleurs, la Ministre de la santé de l’époque Mme Marisol Touraine, avait commencé son discours par cette phrase plein de sens, en direction de Mme Huguette Bello la Députée-maire, mais aussi aux nombreuses personnalités présentes dont le Préfet, la Sous-préfète de St-Paul, la Directrice de l’ARS-OI Mme Chantal de Singly, les Directeurs dont M. Gérald Kerbidi Directeur du CHGM  (retraité aujourd’hui qui fut un des chevilles ouvrières de ce projet), élus politiques, personnels hospitaliers, médecins, syndicats et aux nombreux publics Saint-Paulois présents aussi, en ce jour exceptionnel du 7 février 2014 : "Il en va des hôpitaux comme des enfants, ce sont ceux qu’on attend le plus longtemps qui nous rendent le plus heureux et nous apportent les plus de bonheur…".

De ce geste symbolique, se concrétise aujourd’hui ce " bel outil " pour répondre aux nouveaux défis de santé publique : qualité des soins, conditions de travail des équipes médicales, plateau technique, confort des patients, optimisation des moyens, plateforme numérique,  insertion des bâtiments dans l’environnement mais aussi dans une Démarche Haute Qualité Environnementale(HQE)…etc. Rappel que depuis le 1er octobre 2015, le Centre hospitalier Gabriel Martin de Saint-Paul (CHGM) et l'Établissement public de santé mentale de la Réunion (EPSMR) fonctionnent en Direction commune à la tête de deux hôpitaux M. Laurent Bien.

Ainsi, toute l'ambition de ce projet nouveau, moderniser l’offre de soins pour mieux assurer des prises en charge au-delà du territoire Ouest, et de se positionner dans l’excellence de la médecine hospitalière. Ce sera le grand défi de demain, bien sûr avec les moyens adéquats !

Précisément parce que l’ensemble du personnel qui constitue la communauté hospitalière a toujours eu le sens aigu du service public et de dévouement extrême, soit ici saluer. Car se sont eux, ces Femmes et ces Hommes qui sont au cœur et le moteur de l’hôpital, ne l’oublions pas dans ce moment historique.

Bref, le Centre Hospitalier Gabriel Martin (CHGM) va tourner la page de cette belle histoire de l’hôpital Gabriel Martin gravée d’une empreinte indélébile, pendant qu’une autre s’ouvre et devient le Centre Hospitalier Ouest Réunion. La naissance est prévue pour quelques jours ou semaines, dans cet écrin majestueux du Grand Pourpier.

Alors formulons les vœux d’excellence hospitalière, d’innovation, de numérisation, de synergies à ce nouvel hôpital de l’Ouest. Faisons confiance au professionnalisme, de ceux qui travaillent, s’efforcent de le faire au mieux et donnent pour cela beaucoup d’énergie, de passion, et d’investissement personnel (jour et nuit, cyclone, beau temps, grève, mouvement " des gilets jaunes "…) pour mieux nous soigner.

En définitive face aux enjeux, il faut toujours placer le patient au cœur de l’hôpital, mais sans oublier le personnel qui se dévoue chaque jour pour une meilleure qualité de soins !

Jean Claude Comorassamy
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...