Grande scène de la SIDR des 400 :

Les Moines Shaolin en spectacle au Tampon


Publié / Actualisé
Ce vendredi 11 octobre 2019 à 19h30, des Moines Shaolin se produiront en spectacle sur Grande Scène de la SIDR des 400 au Tampon. Le groupe de spectacles des Moines de Shaolin est extrêmement célèbre dans le monde entier. Depuis sa création, le groupe de spectacles des Moines de Shaolin a été invité à se rendre aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en France, en Allemagne, au Japon, en Suisse, en Grèce, au Qatar, au Kenya et en Israël etc. Dans plus de 100 pays et régions, comme l'Indonésie, Hong Kong, on a organisé des échanges et des compétitions d'arts martiaux, aussi on a déjà envoyé des entraîneurs pour enseigner les arts martiaux à l'étranger.
Ce vendredi 11 octobre 2019 à 19h30, des Moines Shaolin se produiront en spectacle sur Grande Scène de la SIDR des 400 au Tampon. Le groupe de spectacles des Moines de Shaolin est extrêmement célèbre dans le monde entier. Depuis sa création, le groupe de spectacles des Moines de Shaolin a été invité à se rendre aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en France, en Allemagne, au Japon, en Suisse, en Grèce, au Qatar, au Kenya et en Israël etc. Dans plus de 100 pays et régions, comme l'Indonésie, Hong Kong, on a organisé des échanges et des compétitions d'arts martiaux, aussi on a déjà envoyé des entraîneurs pour enseigner les arts martiaux à l'étranger.

En adoptant dès le 6e siècle l'enseignement de Bodhiharma, associant méditation, observation des animaux, préparation physique, maîtrise de l'énergie, aux gestes du combat, les moines du monastère de Shaolin donnent à cette discipline purement militaire une dimension religieuse, réunissant le physique et le mental. Ce spectacle propose une démonstration de ces arts martiaux.

Le style de combat Shaolin, très complexe, a donné naissance à plus de 300 taos (ou kata) dont 200 sont encore enseignés de nos jours ; il est à l'origine de tous les arts martiaux chinois, à dissocier des arts martiaux japonais (judo, karaté, aïkido...). On distingue deux groupes : les taos sans armes basés sur l'observation et l'imitation du combat animal, et les taos avec armes.

On comptait autrefois 18 styles différents symbolisés par les 18 portes de Shaolin. Seize styles subsistent aujourd'hui divisés chacun en plusieurs taos. Quelle que soit sa forme, le kung-fu ne prépare pas à l'attaque mais exclusivement à la défense.

Les armes utilisées à l'origine des combats étaient souvent des outils : le fléau pour battre le blé, la canne, la chaîne, le trident, mais aussi l'épée, le sabre, la lance... chacun d'eux comprenant 5 ou 6 taos. L'habilité des moines combattants au maniement de ces armes a contribué largement à la réputation d'invincibilité qu'ils ont acquise.

Aujourd'hui, les Moines proposent un spectacle impressionnant en se servant de leur art martial.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)