Le maire du Tampon s'engage "à mettre en place tous les moyens" pour les faire revenir :

Un groupe de jeunes Réunionnais bloqués en Afrique du Sud


Publié / Actualisé
Dans le cadre d'un voyage pédagogique organisé par l'association est, un groupe de jeunes Réunionnais, majoritairement des collégiens originaires du Tampon, et leurs accompagnateurs, se trouvent actuellement bloqués en Afrique du Sud, au Cap, en raison de l'annulation de leur vol retour, prévu initialement le 23 mars 2020. Ils devaient transiter par l'île Maurice via Air Mauritius, afin de rejoindre La Réunion. "Les frontières mauriciennes ayant été totalement fermées, ils se retrouvent aujourd'hui dans une situation extrêmement difficile" indique le maire du Tampon, André Thien Ah Koon, dans un communiqué que nous publions ci-dessous.
Dans le cadre d'un voyage pédagogique organisé par l'association est, un groupe de jeunes Réunionnais, majoritairement des collégiens originaires du Tampon, et leurs accompagnateurs, se trouvent actuellement bloqués en Afrique du Sud, au Cap, en raison de l'annulation de leur vol retour, prévu initialement le 23 mars 2020. Ils devaient transiter par l'île Maurice via Air Mauritius, afin de rejoindre La Réunion. "Les frontières mauriciennes ayant été totalement fermées, ils se retrouvent aujourd'hui dans une situation extrêmement difficile" indique le maire du Tampon, André Thien Ah Koon, dans un communiqué que nous publions ci-dessous.

"Dès que nous avons été informés de cette situation le vendredi 20 mars, nous avons pris contact avec les autorités de l’État, afin de permettre le retour de ces enfants auprès de leur familles.

Nous travaillons en concertation avec les services de la Préfecture de La Réunion, du Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères, et avec le Consulat Général de France au Cap en Afrique du Sud.

En raison des mesures internationales de lutte contre le coronavirus de plus en plus strictes, et de la fermeture de nombreux aéroports et frontières, la difficulté est de mobiliser des liaisons aériennes qui permettent leur rapatriement à La Réunion dans les meilleurs délais possibles.

En relation avec les autorités du Ministère des Affaires Étrangères, un plan de vol à été identifié et transmis par mail aux parents et à la présidente de l'association BEST. Il leur permettrait de  quitter l'Afrique du Sud le 29 mars prochain, en transitant par Paris pour revenir à La Réunion. Pour débloquer la situation, la commune du Tampon s'est engagée à prendre en charge le coût des billets d'avion pour les résidents du Tampon.

Dans l’attente et parallèlement, d’autres solutions continuent à être étudiées pour la faisabilité d’un itinéraire qui permettrait  un retour à une date plus proche.

La commune du Tampon s'engage à mettre en place tous les moyens dont elle dispose afin de permettre à ces jeunes de revenir à La Réunion et aux Tamponnais de revenir dans leur commune.

Le Maire du Tampon remercie les autorités de l'État pour leur appui qui, nous l'espérons, aboutira à une solution".
  

André Thien Ah Koon, maire du Tampon

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !