Fête du coco :

En haut du cocotier en 16 secondes


Publié / Actualisé
Un jeune Mahorais de 21 ans, Saïd Ibrahim, a remporté dimanche 19 août 2001 , le concours de grimper de cocotiers organisé dans le cadre de la 6ème édition de la fête du coco à Saint-Paul (Ouest)
Un jeune Mahorais de 21 ans, Saïd Ibrahim, a remporté dimanche 19 août 2001 , le concours de grimper de cocotiers organisé dans le cadre de la 6ème édition de la fête du coco à Saint-Paul (Ouest)
Le jeune homme grimpe aux cocotiers pour gagner "un ti monay" depuis l'âge de 7 ans. Ce dimanche, il a donc été le meilleur grimpeur du désormais traditionnel concours organisé à l'occasion de la fête du coco à la Grande Fontaine, un quartier de Saint-Paul.
En 16 secondes et 20 centièmes, Saïd Ibrahim est monté à plus de quinze mètres avec la seule aide de ses pieds nus et ses bras. Il a devancé de trois secondes Frédéric Comto, le deuxième de la compétition. Le jeune homme a réalisé dimanche - mais il le fait régulièrement -, un authentique exploit. Car Il faut avoir le c?ur bien accroché pour aller, à près de vingt mètres de haut, décrocher les noix et les faire descendre au bout d'une corde pour éviter qu'elles se brisent dans la chute.
La pénibilité de l'emploi explique sans doute que les casseurs de cocos sont devenus rares de nos jours. D'ailleurs, cette année ils n'étaient que quatre à se présenter au concours du meilleur grimpeur. L'an passé ils étaient huit.
Un bon casseur cueille plus de 500 noix en une demi-journée. Si pour les besoins du concours une corde et un harnais assuraient les grimpeurs, il n'en va pas de même en temps normal. C'est sans aucune sécurité que les casseurs grimpent aux arbres et leur agilité laisse pantois. D'ailleurs, c'est Saïd Ibrahim qui a installé la corde d'assurance pour le concours, sans être attaché. Le jeune homme a gagné un aller - retour La Réunion Maurice. Bon à savoir, il n'envisage pas de rester longtemps casseur de cocos. Il suit actuellement une formation de mécanicien "pour avoir un bon métier" dit-il.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !