Le cirque de Mafate :

À la rencontre de La Réunion authentique


Publié / Actualisé
À La Réunion, le mot cirque désigne une caldeira (dépression d'origine volcanique entourée de montagne). Il existe 3 sites géographiques de ce type dans l'île. Tous sont habités. Celui de Mafate, situé dans l'Ouest, n'est pas accessible en voiture. C'est sans doute pour cela qu'il a su garder toute son authenticité
À La Réunion, le mot cirque désigne une caldeira (dépression d'origine volcanique entourée de montagne). Il existe 3 sites géographiques de ce type dans l'île. Tous sont habités. Celui de Mafate, situé dans l'Ouest, n'est pas accessible en voiture. C'est sans doute pour cela qu'il a su garder toute son authenticité
Pour se rendre dans le cirque et parcourir les différents sentiers entre les îlets, il faut de bonnes chaussures. La marche est en effet, l'unique moyen (avec l'hélicoptère) de se rendre à Mafate. De Marlat à La Nouvelle, le cirque, ne faillit pas à sa réputation. Pentes escarpées, ruisseaux limpides, le paysage change à chaque détour du chemin.
Longtemps, le cirque de Mafate a été le lieu imprenable où venaient se réfugier les esclaves en fuite. Puis, ce sont les "petits blancs", exclus de l'économie florissante de la canne à sucre qui se sont retirés au 19ème siècle dans ce cirque inhospitalier.
Les difficultés d'accès n'ont pas permis à Mafate de connaître un développement économique identique à celui de Salazie et de Cilaos, les deux villes situées dans les deux autres cirques de La Réunion. Mais les Mafatais ont su prendre en main leur destinée et exploiter la manne touristique. Des dizaines de milliers de touristes passent tous les dans les gîtes d'étapes spécialement aménagés pour eux. En même temps les Mafatais ont su préserver cet îlot d'une modernité pas toujours de bon aloi.
Mafate, c'est l'aventure de La Réunion authentique. La rencontre de gens simples à l'histoire rude aimant partager leur quotidien avec les gens de passages
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !