Saint-Paul :

Les baleines font leur show


Publié / Actualisé
Jets d'eau soufflés par leurs évents, claquements de nageoires... Ce jeudi 1er septembre 2011, une baleine et son baleineau ont offert un spectacle exceptionnel en baie de Saint-Paul, au large du Cap La Houssaye. Depuis la mi-juin, les baleines se livrent ainsi à un ballet aquatique au large des côtes réunionnaises, pour le plus grand plaisir des amoureux de la nature.
Jets d'eau soufflés par leurs évents, claquements de nageoires... Ce jeudi 1er septembre 2011, une baleine et son baleineau ont offert un spectacle exceptionnel en baie de Saint-Paul, au large du Cap La Houssaye. Depuis la mi-juin, les baleines se livrent ainsi à un ballet aquatique au large des côtes réunionnaises, pour le plus grand plaisir des amoureux de la nature.
Naître sous les tropiques, manger en Antarctique, les baleines à bosses de l'hémisphère Sud avancent au rythme de ces objectifs. Tous les ans, après un voyage de plus de 6 000 kms, les géantes des mers s'accouplent et mettent bas dans la chaleur de l'Océan Indien avant de retourner dans l'Antarctique avec leurs petits.

Chaque année, ce sont environ 4 000 baleines qui migrent ainsi. Un flux remonte le long des côtes sud-africaines et un second prend la direction de Madagascar, Maurice et La Réunion.

Dans l'île, une charte d'approche des baleines a été signée en 2009 entre la préfecture, des associations de protection et d'études des cétacés ainsi que par les différents professionnels de la mer. Cette charte établit les principes fondamentaux à respecter pour ne pas déranger les baleines à bosses, souvent en période de reproduction quand elles longent les côtes réunionnaises. Si les cétacés subissent un stress à cette période, cela touche d'autant plus l'ensemble de leur population.

Il est ainsi rappelé d'éviter de s'approcher à moins de 100 mètres d'elles. Dans cette limite, il faut être à l'arrêt, ne pas les poursuivre, ne pas leur couper la route, ne pas se placer entre elle et le large, ne pas séparer les groupes, concentrer les bateaux du même côté et s'éloigner après 15 minutes d'observation pour laisser la place aux autres.

Il est par ailleurs fortement déconseillé aux nageurs de se mettre à l'eau à proximité d'une baleine, de ne pas les toucher, de proscrire toute mise à l'eau en présence d'un groupe actif ou encore d'éviter de sauter du bateau, de crier ou de faire des mouvements brusques qui pourraient les déranger.

Les nomades du grand bleu multiplieront câlins et pirouettes sous l'eau au large des côtes réunionnaises jusque la mi-octobre.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !