L'institut a étudié les chiffres sur la période entre 2012 et 2016 :

L'activité de la zone portuaire en hausse d'après l'INSEE


Publié / Actualisé
L'INSEE a présenté ce matin un rapport à propos du complexe industrialo-portuaire entre 2012 et 2016. Sur cette période, une croissance de l'activité a été constatée. L'institut voit également un fort potentiel emploi sur les activités logistiques. (photo d'illustration : rb)
L'INSEE a présenté ce matin un rapport à propos du complexe industrialo-portuaire entre 2012 et 2016. Sur cette période, une croissance de l'activité a été constatée. L'institut voit également un fort potentiel emploi sur les activités logistiques. (photo d'illustration : rb)

Premier port de l’outre-mer et quatrième port de France en matière de conteneur, le complexe industrialo-portuaire générait en 2016, 4820 emplois dont les trois quarts sur la commune du Port. D'après les chiffres de l'INSEE le trafic maritime a augmenté de 29% sur la période comprise entre 2012 et 2016. De ce fait, les activités ont également connu un développement. Les 410 entreprises de la zone ont générées à elles seule 520 millions d'euros.

Le trafic maritime booste les activités

Le trafic maritime aidant, les investissement stratégiques ont également connu un développement. La richesse issue des activités portuaires a bondi et augmenté de 40 millions d'euros. Seule ombre noire au tableu, les emplois dont le nombre croît plus timidement puisque seulement 290 salariés de plus ont été dénombré. 

Les activités non maritimes ne progressent pas

Si l'activité de la zone industrialo-portuaire a des conséquences sur l'activité maritime, son influence est moins criante sur les branches non liées à la mer. L’entreposage, le transport ou encore le conditionnement, qui génèrent tout de même de l'emploi sur la zone ne profite pas de la hausse d'activité. Au contraire d'après l'étude de l'INSEE l’emploi recule de 8% mais la valeur ajoutée progresse de 3%.

Un avenir radieux pour l'emploi ?

Pour l’avenir le développement de l’activité logistique, qui concerne plus du tiers des salariés ne devrait cesser de croître. L’INSEE constate un potentiel de 1800 salariés de simplement sur la zone arrière du Port. Les projets de développement de cette zone en particulier devrait donc profiter aux emplois.

Le Port fait même figure de proue dans le développement du territoire. La création du projet stratégique Grand Port de La Réunion mis en place entre 2014 et 2018 a permis d'accompagner les secteurs de la pêche et de la plaisance à travers le développement d'infrastructures, mais aussi la mise en place d'un hub de transbordement régional en 2016.

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !