[LIVE/VIDÉOS/PHOTOS] Plusieurs cérémonies sur l'île :

Un ultime hommage à Jacques Chirac au jardin de l'État


Publié / Actualisé
Alors qu'une journée de deuil national est observée ce lundi 30 septembre 2019 en hommage à l'ex-président français Jacques Chirac plusieurs cérémonies sont organisées à La Réunion, à la préfecture, au jardin de l'Etat, à la cathédrale de Saint-Denis et dans d'autres communes. Jacques Chirac, figure de la vie politique française, s'est éteint jeudi 27 septembre à l'âge de 86 ans. Au jardin de l'État, des photos de l'ancien président de la République sont affichées et un livre d'or installé. Depuis dimanche, des dizaines de Réunionnais se relayent pour écrire un petit mot et voir ou revoir les photos du passage de Jacques Chirac à La Réunion. Nous sommes en live, suivez-nous !
Alors qu'une journée de deuil national est observée ce lundi 30 septembre 2019 en hommage à l'ex-président français Jacques Chirac plusieurs cérémonies sont organisées à La Réunion, à la préfecture, au jardin de l'Etat, à la cathédrale de Saint-Denis et dans d'autres communes. Jacques Chirac, figure de la vie politique française, s'est éteint jeudi 27 septembre à l'âge de 86 ans. Au jardin de l'État, des photos de l'ancien président de la République sont affichées et un livre d'or installé. Depuis dimanche, des dizaines de Réunionnais se relayent pour écrire un petit mot et voir ou revoir les photos du passage de Jacques Chirac à La Réunion. Nous sommes en live, suivez-nous !

Un hommage à l'ancien président au jardin de l'État, de nombreuses personnalités politiques réunionnaises sont sur place, regardez notre Facebook live :

  • IPR

    C'est déjà fini, merci d'avoir suivi ce live,

    À bientôt !

  • IPR

    [Minute de silence]

    Plusieurs communes ont observé une minute de silence en hommage à Jacques Chirac :

  • IPR

    [Silence]

    Une minute de silence est observée au Jardin de l'État. Ultime moment de recueillement en hommage à l'ancien président, celui que l'on surnommait "l'ami des Outre-mer".

    La retransission de la messe diffusée sur grand écran a été coupée le temps de ce moment fort.

  • IPR

    [Maurice Gironcel est venu rendre un ultime adieu à Jacques Chirac]

    Peu importe les clivages politiques, Maurice Gironcel, membre du parti communiste réunionnais et maire de Sainte-Suzanne a tenu à être là pour ce dernier au revoir à l'ancien président.

    "Jacques Chirac c’est une autre époque, lorsqu’un président de la République s’exprimait, on entendait sa parole, on entendait sa vision. Cette époque est maintenant derrière nous. Il faut maintenant faire de la politique autrement.

    Personne n’est indifférent à ce que Chirac a réalisé pour les Outre-Mer. Je retiendrais trois principales choses : la grande connaissance des civilisations, ce qu’il a réalisé au Quai Branly, le musée des arts premiers, c’est formidable. Ensuite, il y a son discours à Johannesbourg « notre maison brûle et nous regardons ailleurs, il a posé ce problème. Et pour finir, c’est qu’il a fait confiance à Paul Vergès concernant la lutte contre le réchauffement climatique. Aujourd’hui, tout le monde en parle mais quand en 1996, Paul Vergès alerte sur le sujet, certains ont dit « oh, il se fait plaisir » mais aujourd’hui, ce n’est plus ça.

    Chirac a posé ces problèmes là, maintenant c’est à nous d’y répondre et de mettre des mesures en œuvre. C’est à nous de construire, d’intéresser la jeunesse à faire de la politique, de la véritable politique."

  • IPR

    [Dernière prise de parole]

    Cyrille Melchior, président du conseil départemental à l'itiative de cet hommage ferme la marche avec des mots forts "merci à Jacques Chirac d’avoir tracé une route, de nous avoir inculqué des principes que nous perpétuons, que nous mettons en œuvre. Un grand homme nous quitte, mais son patrimoine, son héritage sont là, en chacun de nous. Faisons en sorte que les germes qu’il a semées puissent progresser, s’épanouir en chaque citoyen."

  • IPR

    [En métropole]

    Le cercueil de l'ancien président est arrivé à l'église de Saint Sulpice sous une salve d'applaudissements. Des centaines de Français se sont rassemblés devant l'édifice pour dire un dernier au revoir à Jacques Chirac.

    Dans l'église, la cérémonie solennelle a commencé. Sous le regard des proches de l'ancien président, d'Emmauel Macron, de Valéry Giscard d'Estaing et d'une trentaines de chefs d'État étrangers.

    La cérémonie à suivre en direct, regardez :

  • IPR

    [Un ultime hommage]

    Des centaines de personnes - femmes et hommes politiques, citoyens - se sont rassemblées au jardin de l'État pour cet ultime hommage à l'ancien président décédé le jeudi 26 septembre à l'âge de 86 ans.

  • IPR

    [Jean-Luc Poudroux à la tribune]

    Le député de la septième circonscription s'est exprimé à la tribune au nom de tous les députés :

    "C’est un jour bien triste pour la Fracen, la France toute entière et plus particulièrement les Outre-mer. Jacques Chirac était un homme de proximité, d’une grande disponibilité particulièrement attachés aux Outre-mer. Nous regrettons tous celui qui étaut l’ami des Outre-mer. Son intérêt et ses engagements portés à nos territoires lui ont permis de mener une politique audacieuse en matière sociale et d’égalité des chances dans les territoires ultramarins.

    Ce fut aussi le premier président français a inscire dans le marbre la date commémorative du 10 mai, journée de l’abolition de l’esclavage. Il croyait en l'universalité, la diversité de notre pays. En 2002, il su rassembler les Français pour refuser le populisme autour des valeurs communes que sont la liberté, l'égalité et la fraternité.

    Nous saluons votre mémoire et vous souhaitons de reposer en paix auprès de votre fille Laurence."

  • IPR

    [Nassimah Dindar rend hommage à l'ancien président de la République]

    "Jacques Chirac c’est aussi ma vie politique qui défile, j’ai commencé avec Margie Sudre qui a été conseillère régionale et Jacques Chirac est bien celui qui a su rassembler. Il avait une certaine idée de la grandeur de la France, une certaine idée de la diversité de la France, il aimait la Nation et il trouvait que les Outre-mer et La Réunion faisaient partie prenante de la France, de cette richesse française jusqu’aux confins des océans."

    Regardez l'interview de la sénatrice

  • IPR

    [Jean Paul Virapoullé, très ému]

    Le maire de Saint-André était un proche de l'ancien président de la République. Une amitié de plusieurs décennies liait les deux hommes politiques. C'est la vois étranglée par des sanglots que Jean-Paul Virapoullé revient sur les années  de présidence de son grand ami :

    "Jacques Chirac était un président de la République qui avait du cœur. Son action avait trois dimensions : le local, le national et l’international. S’agissant de La Réunion, en tant que membre du Parlement, je me suis adressé à lui pendant des années. Je témoigne devant les Réunionnais que pas une fois il ne m’a dit non. À moi et d’autres leaders politiques. La Réunion était dans son cœur et il disait souvent « foutez leur la paix, ils ont besoin de travailler et d’exister. Il est d’ailleurs celui qui a fini le programme d’égalité sociale et mis en place la défiscalisation »

    L'interview du maire de Saint-André, regardez :

    Jean Paul Virapoullé termine en adressant une phrase emplie d'émotion à son ami : "aujourd’hui, c’est le seul jour où vous nous faites de la peine mais on ne vous en veut pas."

  • IPR

    Cyrille Melchior, le président du conseil départemental rappelle l'importance, pour la collectivité, d'organiser un hommage à l'ancien président.

    " Jacques Chirac aimait La Réunion, aimait les Outre-mer et dans son discours, dans ses principes, dans ses valeurs, il y avait la solidarité et l’union de la nation. Il disait bien que quelque soient nos origines, quelque soit la couleur de notre peau, nous sommes tous des citoyens égaux en droit. Jacques Chirac a travaillé pour mettre en place cette égalité sociale qui à l’époque faisait défaut."

    L'inteview de Cyrille Melchior, regardez :

  • IPR

    Les gens arrivent doucement au jardin de l’État. La sénatrice Liliane Malet et Jean Paul Virapoullé maire de saint André et ami de Jacques Chirac sont déjà là. Jean Paul est très ému et ne peut cacher ses larmes en regardant le direct de la cérémonie en métropole diffusé sur grand écran.

  • IPR

    [BONJOUR]

    En ce jour de deuil national, La Réunion rend hommage à l'ancien président de La République. Au jardin de l'État à Saint-Denis, un moment de recueillement est organisé par le Conseil départemental à 13h, suivez-nous, nous sommes en live

A propos

Recueillements, hommages, messes... La Réunion dit au revoir à Jacques Chirac

Ce lundi 30 septembre 2019 a été décrété "jour de deuil national" par l'Élysée. En écho, à La Réunion, plusieurs temps forts sont organisés pour rendre hommage à l'ancien président de La République.

Hôtel de la préfecture. A 15h, un moment de recueillement à l’attention des agents est prévu à l’occasion de la Journée de deuil national à l'Hôtel de la préfecture.

Jardin de l'Etat. Un hommage est prévu à partir de 13h au Jardin de l’État.

Cathédrale de Saint-Denis. Un hommage religieux sera rendu à 18h à la cathédrale de Saint-Denis. La messe sera célébrée par Monseigneur Aubry.

Dans les communes

Au Tampon. La population est invitée à la mairie du Tampon à partir de 14h30 pour un recueillement à 15h. Il est également mis à la disposition des habitants des feuillets de condoléances à la mairie centrale et aux mairies annexes de la Plaines des Cafres et de Trois-Mares. Par ailleurs, une messe sera organisée à l'église du Tampon vendredi 4 octobre à 16h.

A l'Entre-Deux. La ville organise un hommage sur le parvis de l’hôtel de ville à 15h30. L’ensemble du personnel et les administrés sont attendus.

À Saint-Paul. Les agents de la commune de Saint-Paul observeront un moment de recueillement ce lundi 30 septembre à 15 heures sur le parvis de l'hôtel de ville.

À Saint-Pierre. En hommage au défunt président Jacques Chirac, la sirène retentira à 14h59 appelant l'ensemble des personnels et des concitoyens qui le souhaitent à un moment de recueillement devant l'hôtel de Ville ou devant leurs services respectifs sur le territoire communal.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !