Tour d'horizon électoral :

Municipales : Thierry Robert sur la ligne de départ à Saint-Leu


Publié / Actualisé
Imaz Press termine ce mercredi 2octobre 2019 son tour d'horizon des communes phares et/ou à forts enjeux pour les municipales des dimanches 15 et 22 mars 2020. Nous présentons ce jour les communes de Saint-Leu et de la Possession (Photo rb/www.ipreunion.com)
Imaz Press termine ce mercredi 2octobre 2019 son tour d'horizon des communes phares et/ou à forts enjeux pour les municipales des dimanches 15 et 22 mars 2020. Nous présentons ce jour les communes de Saint-Leu et de la Possession (Photo rb/www.ipreunion.com)

Saint-Leu : Thierry Robert, la candidature (presque) inattendue

S’il semblait certain que Thierry Robert pèserait de tout son poids sur ces élections municipales à Saint-Leu, rien ne laissait présager une candidature de l’ancien député-maire.

En effet, l’homme politique déchu de tout mandat depuis le 6 juillet 2018 et sa déclaration d’inéligibilité pour manquement à ses obligations fiscales, semblait hors jeu jusqu’en 2021. C’était sans compter sur ses avocats qui auraient trouvé une faille dans la décision du Conseil Constitutionnel, ce qui leur permet d’affirmer que celle-ci serait "manifestement illégale".

En attendant que cet imbroglio juridique soit clarifié, Thierry Robert a d’ores et déjà fait acte de candidature aux municipales de 2020 à Saint-Leu. L’ancien maire, qui ne cache pas sa rancœur envers l’actuel maire, Bruno Domen, souhaite en effet donner "un nouveau départ pour Saint-Leu".

Reste à voir s’il pourra aller jusqu’au bout de sa démarche ou si le Conseil constitutionnel sifflera la fin de la récréation avant le scrutin. Autre interrogation, la volonté des Saint-Leusiens de soutenir ou non l’ancien maire qui a toujours été confortablement élu dans sa commune. Les récents tirs à boulets rouges sur l’actuel maire pourraient avoir l'effet inverse et éroder sa côte de popularité.  

Face à Thierry Robert, Bruno Domen ne cache pas sa volonté de se présenter à sa propre succession, il déclare pour l’heure "consulter ses militants et ses proches". Un rapprochement avec Didier Robert ne serait d’ailleurs pas exclu. A droite, le député Jean-Luc Poudroux ne s’est pour l’instant pas positionné sur une candidature éventuelle.

La Possession : Le fils Robert défie Vanessa Miranville

Après le père, Roland Robert, c’est désormais le fils, Philippe, qui croisera le fer avec l’actuelle maire de la Possession, Vanessa Miranville. Il tentera ainsi de reconquérir la mairie, perdue par son père en 2014, après 43 ans de règne. L’actuel élu d’opposition et conseiller départemental est en campagne depuis plusieurs mois déjà, ne manquant pas de dénoncer les "miranvillades" de la première magistrate de la ville.

Philippe Robert peut se vanter d'avoir fait l'union de la gauche autour de son nom. Le PLR de Huguette Bello et le PCR d'Elie Hoarau se sont réconciliés autour de sa candidature. Les deux partis étaient en froid depuis 2012.

Vanessa Miranville n’a pas eu un mandat de tout repos, confrontée à une crise au sein du personnel communal, en délicatesse avec les finances de la commune et ayant eu à gérer l’opposition à la carrière des Lataniers. Malgré tout, l’édile bénéficie encore d’une bonne côte de popularité qui lui permet de s’avancer sereinement lors des ces municipales, avec le possible soutien de Didier Robert, Président de Région, qui a besoin de l’élue écologiste pour mener à bien son chantier de Nouvelle Route du Littoral.

Vanessa Miranville devrait également retrouver sur sa route un autre élu d’opposition, en la personne d’Erick Fontaine qui fait lui aussi feu de tout bois pour dénoncer la gestion de la municipalité. 

Lire aussi : Municipales : combat de ténors à Saint-Denis, Virapoullé(s) contre les autres à Saint-André

Lire aussi : Municipales : bataille de maires à Saint-Paul, rififi à gauche au Port

Lire aussi : Municipales : Michel Fontaine et les ombres de Didier Robert à Saint-Pierre

www.ipreunion.com

   

12 Commentaire(s)

Ritaora, Posté
Les gens peuvent défier le maire de la possession mais à mon avis le passé ne changera plus les choses c'est trop tard. la société a évolué, les citoyens ne se laissent plus faire et mener en bateau pour gagner ceci et cela en contre partie. la preuve de la contrepartie cette alliance avec Huguette Bello c'est hallucinant. la politique c'est un monde d'hypocrite en attendant la seule personne que je ne vois pas au coeur de scandale ou d'alliance c'est bien vanessa miranville qui avance seule c'est bien montrez nous ce que vous envisagez encore pour notre ville
Eric, Posté
Alé Miranville, la population va soutenir a ou meme! ou lé pas com les otre et sa demoune la compri inquiete pas entre la peste et le coléra ou lé plu blanc que tout' et si i critique a elle pou dire la ville i dor c parske demoune lé pa capable lave zot linge devant de moune et dire la vérité que zot la laisse a nous citoyen pay tout' erreur zot la fé. ojourdhui nous la po reconstruit tout sa. Continué avancé mme la maire.
Djedje, Posté
Des candidats d'extreme-gauche qui reprochent au maire de La Possession de dépenser trop d'argent pour les emplois du service public, c'est le monde à l'envers !! Et qui ont oublié qu'il n'y a pas moins que deux quartiers en construction dans la ville et plusieurs parcs... sinon pourquoi la commune serait-elle si attractive pour les nouveaux résidents venus des communes voisines ??
Assez assez, Posté
Assez assez mon dieu, quel Phillippe robert? Déjà la, si vraiment il t un homme un vrai ... il tpas bezoin allez pleur derrière son maman bello et le vieux papa elle hoareau pour donne ali la force... quand mi garde a le parti robert et le bonne partisan a zot croix encore bisounours...a cause 45ans nourris zot vise la mairie t donne 2-3 caisse la cuisse a cest 1 bon maire ? Assez fait honte à zot... mi dit non au Robert.. cest pas 1 mairie familiale de Robert.... au final sa pa fait rien pour demoune... si vraiment t un bon moune la ..t réagis pa kom un ti marmaille.
Gueénec, Posté
Sur la ligne de départ en MOTO?
Odile, Posté
n importe quoi ? Oui c'est vrai, vous avez sans doute raison, si la ville de la Possession est si agréable à vivre aujourd'hui, c'est bien sans aucun doute grâce à la Maire actuelle qui il est vrai en 6 ans de mandat aura construit La Ville toute entière, ses écoles, ses rues, ses gymnases, ses crèches .... oui, c'est certainement vrai, tout cela s'est fait en six ans et le bilan des 40 ans passés est certainement inexistant ... ah, qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre, pardon, lire .... ce qui est sur c'est que s'il n'y a pas que des modulaires à la Possession, ce n'est certainement pas grâce à la Maire actuelle. Pour votre information, je suis moi même maman de trois enfants tous scolarisés mais contrairement à vous, je ne vis pas dans ma bulle et ne me mets pas d'Å"illères. Je constate l'arrêt depuis six ans du développement de notre commune. La où ailleurs on inaugure de nouveaux bâtiments, ici à la Possession, on se contente de modulaires. Vous voulez parler bilan : précisez donc moi celui de la Maire actuelle....renseignez vous mieux, vous comprendrez alors à qui revient la paternité des équipements publics qui vous font vous sentir si bien dans cette ville. Et peut être même que vous apprendrez qu'en 2014 à son arrivée, la Maire a arrêté net sans aucun recul les projets de piscine de moulin joli, de skate parc et de piste d'athlétisme qui étaient en cours ....projets qui reviennent comme par hasard au goÃ"t du jour à six mois des municipales....vous parlez de rancoeur, je dirai plutÃ't ras le bol et colère de payer autant d'impÃ'ts - impÃ'ts qui ont augmenté deux fois depuis 2014, la encore un exploit - pour si peu d'avancées en six ans ...
Aieaie, Posté
mi rajoute pas plus que lol.sur St leu médias et interposes arrêter de colporter de l eau quand il n y a que le désert.. merci
LA FAUCHEUSE, Posté
Kifkif bourricot, toujours les mêmes, entre la peste et le choléra le choix est fait. Même si je ne l'apprécie pas vraiment, je préfère encore la Mairesse actuelle, que de futurs incompétents, nuls en politique, et qui de plus favoriseront les emplois de complaisance ( ou lé mon camarade viens à ou na un ti boulot ).
N'importequoi, Posté
Odile, on peux sentir en vous une certaine rancoeur dans vos propos, la Politique ce n'est pas ramener tout à sa petite personne pk?... mais revenez à ce que ressemble La Possession aujourd'hui. Pendant 40 ans où était le bilan? Aujourd'hui de nombreux citoyens veulent venir habiter à la Possession car c'est une ville agréable, avec un bon état d'esprit axé sur la nature et la préservation. Parent de 2 enfants tout se passe très bien et d'est avec plaisir que je les emmène se promener, jouer et faire leur sport et je salue les efforts accomplis même si il reste des points à améliorer. Dites ce que vous voulez mais ne vous arrêtez pas sur vos intérêts mais pensez à nous citoyens, il n' y a pas que des modulaires à la Possession...
Lol, Posté
Réponse du Conseil Constitutionnel: Les décisions du C.C sont insusceptibles de recours, aux termes du 3ème alinéa de l' article 62 de la constitution
Odile, Posté
Rétablissons svp la vérité : Miranville na pas été confrontée à une crise au sein du personnel : il y'a eu 5 grèves au total depuis 2014. Rappelons que pas moins de 6 Dgs et 5 drh se sont succédés sur cette période. Ce n'est pas commun .... et ce cela en dit long sur la personnalité et les méthodes de gestion de Miranville qui a placardé bon nombre de cadres dès son arrivée au pouvoir. Sur les finances : la lettre que le préfet a adressé à la commune en aoÃ"t 2017, lettre qui place la Possession en risque financier important, précise que les finances de la Ville ont commencé à se détériorer en 2016. La masse salariale notamment est pointée du doigt. C'est donc bien à cause de la gestion catastrophique de Miranville que la commune a eu des difficultés financières. Le préfet le précise, l'affaire souprayen n'étant pas en cause. Enfin, sur la carrière : la Maire a menti à la population à trois reprises. Elle s'est d'abord faite élire en prétendant qu'elle était contre la carrière. Puis une fois élue, elle a invoqué le fait que pour renoncer à la carrière, il fallait impérativement augmenter les impÃ'ts. Les impÃ'ts ont été augmentés et malgré tout, elle a autorisé la carrière. Alors, miranville a peut être encore une cÃ'te de popularité...mais certainement pas auprès de sa population qu'elle ne dupe plus ! Ses méthodes et son amateurisme ont gravement pénalisé le développent de la ville qui est à l'arrêt depuis depuis 6 ans, aucune infrastructure publique n'étant sortie de terre entre-temps, hormis quelques modulaires ajoutés à des écoles déjà surpeuplées. C'est cela La bilan de Miranville !
Line, Posté
Thierry i sa fé gagne la coulante domen !