Sondage - Koz azot :

Elles et ils veulent être maire, mais pourquoi donc...


Publié / Actualisé
La campagne électorale pour les municipales des 15 mars et 22 mars 2020 met en émoi le monde politique (et parfois au-delà). Les candidat(e)s sont au taquet. Les promesses et les déclarations d'intention s'enchaînent. Les portes à portes et les meetings se succèdent. Dans les médias les débats s'entrechoquent. Les voitures sonos et les affichages polluent tout sur leur passages. Bref les électrices et les électeurs potentiel(le)s sont sollicités en permanence par des centaines de candidat(e)s. Mais au fait, pourquoi toutes ces personnes veulent être maires, conseillères municipales, conseillères communautaires ? Pour mettre en place des politiques en faveur du mieux être de la population ou pour satisfaire des intérêts personnels, bien éloignés de l'intérêt commun ? C'est à ces questions que notre sondage Koz azot vous propose de répondre aujourd'hui (Photo rb/www.ipreunion.com)
La campagne électorale pour les municipales des 15 mars et 22 mars 2020 met en émoi le monde politique (et parfois au-delà). Les candidat(e)s sont au taquet. Les promesses et les déclarations d'intention s'enchaînent. Les portes à portes et les meetings se succèdent. Dans les médias les débats s'entrechoquent. Les voitures sonos et les affichages polluent tout sur leur passages. Bref les électrices et les électeurs potentiel(le)s sont sollicités en permanence par des centaines de candidat(e)s. Mais au fait, pourquoi toutes ces personnes veulent être maires, conseillères municipales, conseillères communautaires ? Pour mettre en place des politiques en faveur du mieux être de la population ou pour satisfaire des intérêts personnels, bien éloignés de l'intérêt commun ? C'est à ces questions que notre sondage Koz azot vous propose de répondre aujourd'hui (Photo rb/www.ipreunion.com)

Une dizaine de listes ont déjà été déposées en préfecture, mais près de 200 candidat(e)s ont déjà annoncé leurs intention de se présenter devants les électrices et les électeurs. Et pour le cas où vous l'aurez oublié :

• Pour pouvoir voter, un électeur doit avoir au moins 18 ans, être de nationalité française ou avoir la nationalité d'un pays membre de l'UE, être inscrit sur les listes électorales et jouir de ses droits civils ou politiques. Vous aviez jusqu’au 7 février 2020 pour vous inscrire sur les listes. Ce délai étant passé, il est trop tard si vous n’avez pas accompli cette formalité.

• Contrairement à certaines idées reçues, il ne s’agit pas, lors des élections municipales, d’élire le maire de la commune mais bien un conseil municipal, à savoir l’assemblée qui sera en charge de proposer et de valider les orientations et actions politiques de la collectivité. C’est ce conseil municipal qui, lors de sa première réunion, va élire le maire de la commune. Traditionnellement, c’est la tête de liste de l’équipe gagnante qui est destiné à devenir maire. Mais rien n’empêche l’élection d’un autre membre du conseil municipal en tant que premier magistrat de la commune. A noter que les listes doivent être composées à parité d’hommes et de femmes.

Bon vote !

Lire aussi : Tout savoir sur les élections municipales 2020

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Gaelle, depuis son mobile, Posté
Contrairement à certaines idées reçues, il ne s'agit pas, lors des élections municipales, d'élire le maire de la commune mais bien un conseil municipal, à savoir l'assemblée qui sera en charge de proposer et de valider les orientations et actions politiques de la collectivité. C'est ce conseil municipal qui, lors de sa première réunion, va élire le maire de la commune. Traditionnellement, c'est la tête de liste de l'équipe gagnante qui est destiné à devenir maire. Mais rien n'empêche l'élection d'un autre membre du conseil municipal en tant que premier magistrat de la commune. A noter que les listes doivent être composées à parité d'hommes et de femmes.

"On a tendance à l'oublier, voir même à l'ignorer."
merci ð?'