Vanessa Payet ne fera aucune alliance (actualisé) :

Municipales à Saint-Denis : vers une fusion des listes Ericka Bareigts et Nassimah Dindar


Publié / Actualisé
Les listes d'Ericka Bareigts et de Nassimah Dindar seraient sur le point de fusionner pour le second tour des municipales à Saint-Denis. Pour le moment, aucun des deux camps n'a donné de précisions sur un possible accord, pourtant jugé "loin d'être farfelu". Selon nos informations, pour ce scrutin qui aura lieu le 28 juin prochain, c'est la députée dionysienne qui conserverait la tête de liste. Une demi-douzaine de membres de la liste Nassimah Dindar seraient placées en positions éligibles. Des postes à responsabilité leur seraient proposés, tant au conseil municipal de Saint-Denis qu'à la CINOR. Sans surprise, les tractations engagées par Didier Robert en direction de la sénatrice n'auraient donc pas abouti. On devrait en savoir plus sur le contenu de cet accord au cours d'une conférence de presse qui aura lieu ce lundi matin. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Les listes d'Ericka Bareigts et de Nassimah Dindar seraient sur le point de fusionner pour le second tour des municipales à Saint-Denis. Pour le moment, aucun des deux camps n'a donné de précisions sur un possible accord, pourtant jugé "loin d'être farfelu". Selon nos informations, pour ce scrutin qui aura lieu le 28 juin prochain, c'est la députée dionysienne qui conserverait la tête de liste. Une demi-douzaine de membres de la liste Nassimah Dindar seraient placées en positions éligibles. Des postes à responsabilité leur seraient proposés, tant au conseil municipal de Saint-Denis qu'à la CINOR. Sans surprise, les tractations engagées par Didier Robert en direction de la sénatrice n'auraient donc pas abouti. On devrait en savoir plus sur le contenu de cet accord au cours d'une conférence de presse qui aura lieu ce lundi matin. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Ce serait donc une liste composée de représentants du PS, de l'UDI et de personnalités de la société civile qui serait en lice face à Didier Robert. Evidemment, si ce dernier décide de se maintenir pour le second tour des élections municipales. Rien n'est moins sûr. Confirmant une rumeur qui courait ces derniers jours, le président de Région a finalement choisi de miser sur les Régionales de 2021 et abandonner toute velléité municipale sur Saint-Denis.

Il l'a lui-même confirmé de fait ce samedi 30 mai 2020, tard dans la soirée. Dans un communiqué publié sur son compte Facebook, le président de Région, 2ème du premier tour avec 24,88% des voix, appelle à l'union avec la sénatrice, arrivée en 3ème position avec un score de 13,00%.

"J’invite Nassimah Dindar et son équipe à l’union sur la base de valeurs et d’un projet mobilisateur et ambitieux pour le développement de Saint-Denis", peut-on y lire. "La droite et le centre à Saint-Denis doivent savoir s’unir. (...) Il s’agit aujourd’hui de faire face à ceux qui pendant 12 ans, à gauche, auront manqué à leur devoir et responsabilité."

Venant après une rencontre qui a eu lieu en milieu de semaine, cet appel n’a pas trouvé d’écho du côté de Nassimah Dindar. Sans surprise. Depuis près de deux ans le président de Région multiplie les attaques à l’encontre de la sénatrice dionysienne. Le pic des tensions a été atteint en décembre 2017. Frappée par la loi sur le cumul des mandats à la suite de son élections au sénat, Nassimah Dindar avait démissionné de son poste de présidente du conseil départemental.

Elle avait apporté son soutien à Cyrille Melchior, candidat à sa succession contre Jean-Claude Lacouture, conseiller départemental et maire de L’Etang-Salé, soutenu par Didier Robert. Quelques jours plus tard, Didier Robert retirait ses délégations à la sénatrice dionysienne. Il finissait par lui retirer la troisième vice-présidence de la région qu’elle occupait depuis 2015.

Lire aussi : Conseil départemental : le patron c'est Cyrille Melchior

Depuis le président de la pyramide inversée n’a jamais cessé les attaques, parfois frontales, à l’encontre de son ancienne alliée. À un point tel que la sénatrice avait déclaré publiquement qu’elle ne serait plus jamais dans une alliance ou sur une liste où se trouverait Didier Robert. Dès lors il devenait compliqué de trouver une union pour c;e second tour des municipales à Saint-Denis.

Et la volonté, que certains qualifieront de pathétique, du président de Région de vouloir faire table rase du passé n’aura pas suffi à cicatriser des blessures sans doute trop profondes.

Dans son communiqué publié sur compte Facebook, outre les déclarations de bonnes intentions, Didier Robert ne donne pas les raisons profondes pour lesquelles il décide de passer la main. Sa décision a probablement été prise parce que son score, au final peu reluisant (24,88%)lui a donné à réfléchir. Encaisser une cinglante défaite électorale à quelques mois des Régionales aurait été du plus mauvais effet. Exit donc les grandes déclarations d'amour faites aux Dionysiens : "Saint-Denis me tient à cœur"

Le président de Région s'est senti ragaillardi au cours de la crise sanitaire. Enchainant gesticulations, déclarations à l'emporte-pièce, empiètement sur des compétences, le social en l'occurrence, qui ne sont pas celles de sa collectivité mais du conseil départemental, il a tenté de redorer un blason fortement écorné. Le tout en vue des Régionales de 2021.

- Vanessa Payet en dehors de toute alliance, Didier Robert esseulé -

La tentative de séduction de Didier Robert ne s'est pas limité à la liste Dindar. Il a aussi tenté de courtiser Vanessa Payet, dont la liste "Croire et oser" avait recueilli 7,47% des suffrages. La candidate annonce, ce dimanche 31 mai après-midi, vouloir laisser "les barons de la politique locale composer comme ils en ont l’habitude", regrettant notamment que Didier Robert prenne "les électeurs de Croire et oser pour les agneaux sacrificiels d'une union qui ne répondrait à rien".

Et pour cause, les idées et le programme défendus par "Croire et oser" pendant la campagne du premier tour sont relativement éloignés des thèses défendues par le président de la pyramide inversée. Sans possibilité de fusion, celui-ci se retrouverait donc avec le choix de mener campagne et prendre le risque de réaliser un score peu honorable, ou bien de se retirer avant de livrer bataille. Ce qui est tout aussi peu reluisant en termes de courage politique.

Reste à savoir, comment l'électorat dionysien accueillerait une fusion entre les listes Bareigts et Dindar. Mathématiquement parlant, cette nouvelle mouture de la liste conduite par la députée dionysienne est gagnante sur le papier. Au premier tour la députée était arrivée en tête avec 42,69% des voix, et la sénatrice 3ème avec 13,00%. Mais, les mathématiques ne font pas toujours bon ménage avec la politique, même si dans le cas présent, les pronostics paraissent favorables à l'alliance menée par la socialiste.

Reste également à connaître l'effet sur les électeurs des trois mois et demi d'écart entre le premier et le second tour, sachant que l'abstention s'élevait à 59,46% le 15 mars dernier.

Lire aussi : Sept maires réélus et beaucoup de suspense pour le second tour

mb / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

28 Commentaire(s)

Anonyme, Posté
Dans la vie on récolte toujours ce qu'on sème . Ces mères et pères de famille contractuels et autres que vous avez renvoyé en 2018 beaucoup encore au chômage aujourd'hui . Est ce que vous avez pensé à la souffrance qu'on enduré ces familles ? Mettez vous à la place de ces familles. Tout se paie dans la vie tôt ou tard. La justice divine .
KUNTA KINTé, Posté
@ HULK, , inutile d'être désolé

Longtemps ignoré, le vote blanc fait désormais partie des scrutins français

Pour être identifié comme tel, il doit correspondre au vote d'une personne qui s'est déplacée dans son bureau de vote pour y déposer une enveloppe vide .

Sa comptabilisation permet certes de faire grimper le taux de participation mais les votes blancs n'entrent pas dans les calculs des résultats de ces élections municipales 2020

Le but est donc d'encourager le civisme, de redonner de la valeur au geste de l'électeur qui se déplace et vote...

"la stigmatisation persistante du vote blanc comme vote déviant" est marquée par l'absence de bulletin blanc mis à disposition des électeurs dans les bureaux de vote.

Le Parlement en a en effet débattu avant d'y renoncer. Les députés estimaient notamment que cela "serait coûteux et inciterait à voter blanc". La trouille de tout candidat inféodé par tous les partis politiques traditionnels de l'ancien monde de se faire virer par le parti du vote blanc .

Le combat , comptabilisé dans les suffrages exprimés, "1 Vote Blanc = 1 Vote Nul = 1 Abstention"
Troumba mada, Posté
L'utilisation du JIR pour salir et humilier madame BAREIGTS / Madame Dindar et monsieur ANNETTE .... aujourd'hui esseulé, bientÃ't seul . Les régionales sont finis, Fontaine sera là pour vous rendre la monnaie! Bravo mesdames quoiqu'il en soit le vote de mon quartier ira pour Madame La Ministre, cette femme sans casseroles
Disak napodi, Posté
Pour nous et ENTRE NOUS . CHASSEURS de mandats , indemnités , de voyages , de voitures de fonction, de logement et de vêtement de fonction et multiples avantages. Ça pour toi ,tes proches et tes poches . Ça pour moi, mes proches et mes poches . Tout doit rester ENTRE NOUS. Qui a le temps avec les intérêts de la REUNION , avec les chômeurs , les pauvres , les illettrés . On est là pour ramasser du fric et un max grâce à la naïveté et la complicité des électeurs . Un bon élu se doit d'emarger a plus de10 000 euros sans se fatiguer pour vivre longtemps.
Zozimé, Posté
Et un ou une total (e) inconnu (e) juste pour changer vraiment St-Denis c'est du domaine du possible un de ces jours ? Je ne ferais aucun commentaire sur les profils actuels.
By cocode, Posté
DIdier c'est la fin, Didier tu vois coup' de bâton i sorte de partout. Crocodiles i marchent pas parfois
Volcan974, Posté
ANNETTE macroniste ? c 'est l'un des rares maires de la Réunion qui ne s'est pas déplacé à Paris lors des invitations lancées par le Roi MACRON, lors des
gilets jaunes, donc comme il n'a pas comme certains maires couché devant leur roi. BAREIGTS siège au sein de la Gauche à l'Assemblée Nationale, sans erreur de ma part
Tata, Posté
PREMIERE GRANDE VICTOIRE DE MACRON A LA REUNION.ENFIN LA CAPITALE BASCULE AVEC NASSIMAH ET BAREIGTH CHEZ MACRON.
HULK, Posté
@KUNTA KINTE : désolé, mais ce qui s'est passé en 2014,c'est une arnaque.Le vote blanc est "reconnu",mais il n'est pas "comptabilisé". Les politiques sont très forts. Le vote blanc ne sert toujours à rien, c'est de l'enfumage.Quand il sera comptabilisé et que sa prise en compte, à partir d'un certain niveau, permettra d'éliminer les candidats "officiels" qui auront obtenu moins de voix, alors là, on pourra affirmer une prise en compte réelle.Mais rassurez-vous celà ne se fera JAMAIS. Trop de risques pour les élus. Laissons-les continuer à nous enfumer.
John, Posté
UNE BONNE CHOSE ENFIN
Dinosaures, Posté
Bravo madame Dindar, hier il vous sali à travers ses organes de presse subventionnés, aujourd'hui il vous encense et demain il vous crachera dessus et vous traitant de femelle de dinosaure. Montrez à ce pseudo pharaon de la pyramide inversée que vous avez aussi une fierté. Il faut le renverser et en 2021 l'envoyez dans les poubelles de l'histoire.
Christi, Posté
Sa s'était la plus Belle chose qui puisse se passer pour Saint Denis.
Avec ou sans Nassimah , Ericka sera Claire de Saint Denis .
Didier Robert devrait se retirer , sa défaite à Saint Denis va l'emmener dans un échec total , aux prochaines élections il va devoir s'inscrire au pÃ'le emploie .
Momo, depuis son mobile, Posté
donc on aurait le choix entre la droite et une alliance Ps-macronistes ? Ça fait rêver !
Pirouette à vie, Posté
Après avoir fait perdre la droite le département à l époque avec l alliance surprise socialo communiste, la pirouette réitère sa trahison endémique pour les municipales en se rapprochant à nouveau avec les socialistes au prix de sacrifier sa famille politique pour son intérêt personnel . L' électorat de droite ne lui pardonnera jamais de cette manoeuvre opportuniste.
Mode, Posté
Aucune alliance avec Robert .C'est ce Monsieur qui saborde toute la droite à la Réunion depuis qu'il se croit indispensable.
Pseudo, Posté
Du moment qu'on élimine Robert a St Denis et en 2022 de la Région et à Saint Paul les quatres faux frères Daltons qui ne sont pas du même Papa et Monmon que sont Bénard, Sinimalé,Nativel, Hamilcaro ,la Réunion entière serait gagnante de ne plus voir ce peu rats égouts qui nous polluent, nous lé encore en phase coronavirus évitons la lythospyrhose.
7AC, Posté
Pire qu'un manzé cochon, une bouillie de chiasse pestilentielle, à vomir...

De vrais affreux sur ce canton !
KUNTA KINTé, Posté
ira faire son devoir de citoyen .

Le vote blanc est en fait reconnu depuis une proposition de loi déposée en février 2014. Les élections européennes de fin 2014 avaient été les premières à inaugurer ce dispositif.

C'est donc la première fois que les élections municipales françaises sont concernées par la prise en compte du vote blanc.

Le vote blanc est soit une enveloppe vide, soit un bulletin blanc glissé dans une enveloppe.

Si tout le monde votait, alors l'influence de l'argent serait moindre

La compétence des élus est définie par les électeurs

Si le vote est un droit, il doit être également un devoir en l'honneur et en mémoire de celles et de ceux qui ont versé leur sang pour notre Patrie.

Tina, Posté
Pitié pas elle !! Je voterai pr celui où celle qui ne s alliera pas avec nassimah ah oui ! Marre de cette girouette . Intérêts de la population mon Å"il . Intérêt perso oui! Ericka n a pas besoin d elle sur la liste elle aurait gagner largement !!!! Quel dommage !!!!!!!!!
Tout sauf grobert, Posté
Oui, c'est la seule issue logique. Au grand jamais d. Robert !
Faouzia, depuis son mobile, Posté
Covid+comorbidité = la mort pou sindni
Portoise, Posté
Nassima change pas, i mange a toutes les sauces. A chaque élection, c couteau deux lames. Comment faire confiance à cette femme et voter encore pour elle. Méfiez a ou d elle, erika.
Jacky lechat, Posté
Et où se trouve l'intérêt du peuple dans cette séance de distribution de postes . Vous êtes vraiment des pourris les politiciens qui ne voyez que vos petites personnes. Et dire qu'il y a des gens qui vous suivent encore . Après Benard et le clown de service on retrouve nos nymphettes de la politique . Bon Dieu mais que fait la covid ! qu'attend elle pour faire un bon travail de nettoyage dans cette catégorie de forbans là ?
SOMANKE, Posté
Si la nouvelle se confirmait, le doute serait levé et l'électorat de droite comme celui de Bareigts/Anette a l'éclairage de ce mariage de la carpe et la lapine serait fixés sur la place qui leur est accordée dans ce Â" trikmardage Â" politicien.
Résultat très probable: fuite significative des électeurs au premier tour de Bareigts et de Dindar (refusant d'être ceux de la farce) et mobilisation d'une partie des abstentionnistes qui ont passé l'âge de jouer aux (ou avec) des marionnettes.
Pas honte, Posté
franchement pourquoi aller voter...c encore pire que la sicile dans le temps cette ile
KUNTA KINTé, Posté
Nassimah , La même erreur qu'en mars 2008 dont Gino Ponin Ballom et David Ibrahim Dindar sont allés se vendre à Gilbert Marie Raymond Annette socialiste girouette , macronien par intérêt .

Donc il faut en inventer de nouvelles promesses pour ceux qui ont besoin d'y croireâ?| Toutefois, Nassimah n'apparaît pas en femme d'action comme ericka , mais en spectateur, prenant des photos.
Nassimah a Et le respect du peuple dans tout ça?
Didier radigue, depuis son mobile, Posté
c'est toujours pareil avec Dindar, comme avec Paul Vergès, trop opportuniste la Sénatrice. La droite la plus bête du en monde.
Elle est prête à tuer son père pour un poste. La justice aura peut être raison d'elle.
CAJAOP, Posté
MAIS QU'ILS DÉMISSIONNENT TOUS ET QU'ON REPARTE À ZÉRO !!! D'AILLEURS, UN SEUL TOUR POUR LES MUNICIPALES, CE SERAIT BIEN SUFFISANT, ÇA ÉCONOMISERAIT DE L'ARGENT, ÇA AIDERAIT À COMBATTRE LE VIRUS, ET ÇA ÉVITERAIT TOUTES CES MAGOUILLES NAUSÉABONDES !!!