MENU

Municipales 2014 - Saint-Denis :

Les colistiers du duo Victoria-Dindar entrent en scène


Posté par
René-Paul Victoria et Nassimah Dindar ont présenté ce dimanche 23 février 2014 leur liste pour les élections municipales de mars prochain. Une présentation qui a eu lieu à l'hôtel le Saint-Denis devant une petite centaine de militants. Avec ses nouveaux colistiers, l'ancien maire veut "assurer la promotion des jeunes" et "répondre à un défi majeur pour les Dionysiens, car l'environnement politique actuel nécessite un engagement fort." A noter, la présence de l'historien Sudel Fuma, de Richeville Esparon, ancien vainqueur du Grand Raid, et de Anne-Marie Payet, ancienne sénatrice en fin de liste. Grand absent, Ibrahim Dindar a préféré se "concentrer sur le cabinet."
René-Paul Victoria et Nassimah Dindar ont présenté ce dimanche 23 février 2014 leur liste pour les élections municipales de mars prochain. Une présentation qui a eu lieu à l'hôtel le Saint-Denis devant une petite centaine de militants. Avec ses nouveaux colistiers, l'ancien maire veut "assurer la promotion des jeunes" et "répondre à un défi majeur pour les Dionysiens, car l'environnement politique actuel nécessite un engagement fort." A noter, la présence de l'historien Sudel Fuma, de Richeville Esparon, ancien vainqueur du Grand Raid, et de Anne-Marie Payet, ancienne sénatrice en fin de liste. Grand absent, Ibrahim Dindar a préféré se "concentrer sur le cabinet."

Avant de se lancer à la conquête de hôtel de ville de Saint-Denis, c'est à l'hôtel le Saint-Denis que René-Paul Victoria et Nassimah Dindar ont donné rendez-vous ce dimanche matin aux journalistes et militants pour la présentation de leur liste commune pour les élections municipales.

L'ancien maire dionysien a souhaité présenter "une liste renouvelée, avec 44 nouveaux qui entrent pour la première fois sur la scène politique." Des hommes et des femmes qui pourront compter sur "11 personnes qui ont déjà eu une expérience politique et servi Saint-Denis durant 20 ou 8 ans." L'ancien député de la circonscription assure apporter "une liste riche de talents individuel, gage d'un travail collectif."

Mais si le candidat a souvent qualifié ses colistiers de jeunes, seuls 7 personnes sur les 55 noms de la liste ont moins de 40 ans. Les électeurs pourront retrouver aux côtés du duo Victoria-Dindar certaines têtes connues de La Réunion : Richeville Esparon, double vainqueur du Grand Raid en 2003 et 2004, Anne-Marie Payet, sénatrice de 2001 à 2011, ainsi que Clément Ah-Line, membre actif du Rotary Club et de la "manif pour tous", opposée au mariage homosexuel.

René-Paul Victoria, ancien directeur d'école, et Nassimah Dindar, ancienne enseignante, ont réservé une place particulière à l'éducation. Leur liste compte quatre retraités de l'éducation nationale, deux instituteurs, un directeur d'école et un professeur d'université en la personne de l'historien Sudel Fuma. "Vous l'aurez compris, l'éducation est un enjeu pour notre équipe. La réforme des rythmes scolaires et théorie du genre sont des sujets inquiétants pour nos parents et la jeunesse",  a commenté l'ancien député.

La présentation des colistiers par René-Paul Victoria a été l'occasion pour le candidat de parler de ses intentions. Lorsqu'il parle de quelqu'un de Domenjod : "nous espérons donner les moyens pour le développement de ce quartier". Un chauffeur de la Bretagne : "je veux assurer le lien avec les différents corps professionnels de la haut." Une chargée d'événement culturel : "il faut que Saint-Denis retrouve son image de capitale culturelle." Le programme complet, lui, sera présenté le 13 mars prochain.

Evidemment, beaucoup de critiques ont été réservées au mandat du maire sortant. "Il faut contrôler les comptes des associations, notamment quand certaines ne sont pas à Saint-Denis. Je pense notamment à la commune du frère de l'un", a déclaré René-Paul Victoria pour présenter une comptable, 14ème colisitère.

Arrivé jusqu'en haut de sa liste de 55 noms, René-Paul Victoria a fini par Nassimah Dindar, acclamée par les militants présents à l'hôtel le Saint-Denis. L'occasion pour le candidat de revenir sur leurs querelles politiques : "dans la vie, chacun fait des erreurs. L'essentiel est de voir dans la balance ce qui a été fait de positif. Les Dionysiens nous l'ont dit : ça suffit, mettez vous ensemble."

"Notre division vous a heurté. Mais si vous n'aviez pas été là, cette union ne se serait peut-être jamais faite", a commenté la présidente du conseil général. Avant d'ajouter : "René-Paul Victoria connaît Saint-Denis bien mieux que moi. Il doit aimer Saint-Denis bien plus profondément que moi. Moi, mon engagement, il est pour Saint-Denis, mais aussi au-delà." Le duo veut porter deux expériences "qui vont devenir complémentaires."

Une candidature au son de la réconciliation qui sera confrontée au premier tour à celle de Michel Lagourgue, investi par l'UDI. "Nous avons affiché notre volonté de nous retrouver au deuxième tour. Michel et moi serons capable de présenter aux Dionysiens un front uni contre Gilbert Annette", a réaffirmé René-Paul Victoria. Nassimah Dindar veut la jouer fair-play : "c'est très bien que le jeu démocratique se joue. Ce sera à la population de choisir."

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Sin 2ni dabor, Posté
" un front uni contre Gilbert Annette "
La surprise va être totale pour LAGOURGUE et VICTORIA au 1er tour
Désunis au 1er tour mais unis au second tour du n'importe quoi
Marion lefevre, Posté
des gens de sensibilité droite sur la liste ou dans le comité de soutien d'Annette, des gens de gauche sur la liste Victoria, un Lagourgue qui se fait élire sur la liste de M. Paul Vergès à la région et qui court maintenant rejoindre sans honte Didier Robert...tout ça est écoeurant , illisible et fera le jeu de l'abstention ou des petites listes.