L'ancien ministre de l'Agriculture en visite dans l'île :

Municipales : l'UMP reçoit Le Maire


Publié / Actualisé
Il fallait y penser, l'UMP l'a fait. Pour venir soutenir ses candidats réunionnais aux élections municipales, le parti présidé par Jean-François Copé a dépêché un émissaire prédestiné : Bruno Le Maire le bien-nommé. L'ancien ministre de l'Agriculture est arrivé sur l'île ce jeudi 6 mars 2014, pour une visite de deux jours au cours de laquelle il s'affichera notamment aux côtés de Michel Fontaine (Saint-Pierre), Nathalie Bassire (Le Tampon), Joseph Sinimalé (Saint-Paul) ou encore René-Paul Victoria (Saint-Denis).
Il fallait y penser, l'UMP l'a fait. Pour venir soutenir ses candidats réunionnais aux élections municipales, le parti présidé par Jean-François Copé a dépêché un émissaire prédestiné : Bruno Le Maire le bien-nommé. L'ancien ministre de l'Agriculture est arrivé sur l'île ce jeudi 6 mars 2014, pour une visite de deux jours au cours de laquelle il s'affichera notamment aux côtés de Michel Fontaine (Saint-Pierre), Nathalie Bassire (Le Tampon), Joseph Sinimalé (Saint-Paul) ou encore René-Paul Victoria (Saint-Denis).

Les candidats socialistes ont eu droit à leurs nombreuses visites de ministres – Michel Sapin, Marisol Touraine, François Lamy... – et même du président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone en amont de ces élections municipales. Pour rivaliser, l’UMP locale avait besoin donc d’un soutien de poids.

Sauf que le président du mouvement Jean-François Copé, empêtré dans "l’affaire Bygmalion", n’a sans doute pas trop la tête à un voyage dans les îles actuellement. Dans sa liste de patronyme disponible, l’UMP s’est donc rabattue sur le plus indiqué pour une échéance municipale : Bruno Le Maire.

L’ancien ministre de l’Agriculture a débarqué ce jeudi matin à l’aéroport de Gillot avant de prendre dans l’après-midi la direction de Saint-Pierre pour rendre visite au patron de l’UMP locale, Michel Fontaine. Dans la soirée se tiendra une réunion publique de soutien au sénateur-maire saint-pierrois et à Nathalie Bassire, candidate UMP au Tampon.

Le lendemain, vendredi 7 mars, Le Maire ira soutenir deux autres candidats : Joseph Sinimalé à Saint-Paul puis enfin René-Paul Victoria à Saint-Denis. Il achèvera sa visite de soutien par un échange avec des habitants du quartier du Chaudron et une réunion publique avec les sympathisants et militants UMP et UDI. Il sera alors temps pour la droite locale de dire au revoir à Monsieur Le Maire.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Kaendler, Posté
Représentant d'une nouvelle génération d'hommes politiques et qui mouille sa chemise au NOM de la FRANCE avant tout
DOM, Posté
Sarkoleaks : petits meurtres entre amis
Guy Mollet, avait eu cette formule assassine : "la droite la plus bête du monde"
la bêtise de la droite qui étale au grand jour c'est turpitudes imbéciles.
Avec de tels "amis" elle n'a pas besoin d'ennemis.
on se tue pour savoir qui sera le pilote de l'ambulance.