Air Austral lance un nouveau vol :

De Saint-Pierre à Paris


Publié / Actualisé
La compagnie régionale réunionnaise Air Austral innove et lance un vol Saint-Pierre - Paris via Saint-Denis. La première rotation sera effectuée le 26 octobre 2003. "Nous conserverons ainsi les passagers qui actuellement voyagent sur d'autres compagnies" commentait Gérard Ethève, président d'Air Austral, dans la conférence de presse qu'il a tenu ce lundi 25 août
La compagnie régionale réunionnaise Air Austral innove et lance un vol Saint-Pierre - Paris via Saint-Denis. La première rotation sera effectuée le 26 octobre 2003. "Nous conserverons ainsi les passagers qui actuellement voyagent sur d'autres compagnies" commentait Gérard Ethève, président d'Air Austral, dans la conférence de presse qu'il a tenu ce lundi 25 août
Il faisait notamment allusion à la rotation Pierrefonds Saint-Pierre - Paris via Maurice d'Air Mauritius. "Il est évident que nous mettons en place cette rotation pour contribuer à remplir nos gros porteurs" ajoutait le président de la compagnie régionale qui dessert la métropole depuis la mi-juillet.
Pendant les 5 mois de l'hiver austral soit jusqu'au 27 mars 2004 les tarifs Pierrefonds - Paris seront majorés de 1 euro par rapport à ceux au départ de Saint-Denis. Au-delà de cette date, il faudra compter 30 euros de plus en classe Loisirs et 1 euro en Confort et en Club.

12 heures 50

Le vol Pierrefonds - Saint-Pierre - Saint-Denis - Roland Garros se fera à bord d'un ATR de 64 sièges et le vol Saint-Denis - Paris sur le Boeing 777 spécialement acquis par Air Austral pour la rotation Réunion - métropole.
"Le temps d'escale à Saint-Denis sera de 1 heure 30 si l'on y ajoute les 30 minutes de vol entre Saint-Pierre et Saint-Denis et les 11 heures entre Saint-Denis Paris Charles de Gaulle, il faudra 12 heures 50 à un passager du Sud pour faire Pierrefonds - Paris" soulignait Gérard Ethève. Ce qui constitue un "gain de temps" comparé à ce qui se fait actuellement. En effet, "en transitant par Maurice, les passagers doivent parfois attendre 3 ou 4 heures entre leur arrivée à Plaisance et leur départ pour Paris" notait le président d'Air Austral.

10 000 passagers

Détail important, les voyageurs enregistrés à Pierrefonds auront un seul numéro de vol de bout en bout. Ils seront sous douanes à l'aéroport Roland Garros et leurs bagages seront transférés par la compagnie d'un avion à l'autre.
Sachant que 30% des passagers, soit 10 000 personnes environ, se rendant à Paris viennent du Sud, la compagnie régionale ne devrait pas connaître de gros problème pour remplir ses appareils au départ de Pierrefonds.

Demandez le programme

Gérard Ethève a également rendu public le programme des autres dessertes de sa compagnie pour les 5 mois à venir. Les travaux d'élargissement de la piste de Pamandzi, prévus pour durer 6 mois à partir d'octobre prochain, ne permettront l'ouverture de cet aéroport que 4 heures par jour. "Cela nous conduit à devoir assurer 2 fréquences jour dans un laps de tems réduit et à l'exécution d'un vol tournant Réunion - Mayotte - Moroni (Comores) - Réunion" indiquait Gérard Ethève.Concernant Madagascar, Les dessertes de Nosy Be, en direct de La Réunion ou en transitant par Mayotte sont maintenues à 4 fréquences par semaines. Un vol semaine continue d'être assuré vers Tamatave et Majunga, tandis qu'Antananarivo (la capitale malgache) sera jours desservie trois fois par semaine.

Air Austral va bien

Le trafic ayant augmenté de 35% en direction de l'Afrique du sud, le programme sera renforcé à 2 vols semaine en permanence. Enfin, le vol vers les Seychelles est maintenu "malgré un faible remplissage" disait encore Gérard Ethève
Enfin "qu'on se le dise" Air Austral va bien "malgré les rumeurs" affirme le président de la compagnie. "En lançant la ligne Réunion - Paris, nous savions que comme toute nouvelle entreprise nous allions perdre de l'argent la première année. Nous visons l'équilibre dans deux ans et sur un résultat positif dans trois ans. Nous perdons actuellement ce que nous avions prévu de perdre - et cela est loin d'atteindre les sommes annoncées ici et là" disait-il avant de conclure "Nous misons sur 150 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici deux ans, dont 60 millions d'euros sur les dessertes régionales, et nous tiendrons cet objectif".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)