Voie de contournement de la Saline-les-Bains :

Les bouchons sautent


Publié / Actualisé
Le président du conseil régional, Paul Vergès, a inauguré ce jeudi 18 décembre 2003 la voie de contournement de la Saline-les-Bains (Ouest). Long de 4,5 km, le nouveau tracé financé à hauteur de 60% par la région fait la jonction entre le jardin d'Eden et le Trou d'eau, via la Zac Bruniquel
Le président du conseil régional, Paul Vergès, a inauguré ce jeudi 18 décembre 2003 la voie de contournement de la Saline-les-Bains (Ouest). Long de 4,5 km, le nouveau tracé financé à hauteur de 60% par la région fait la jonction entre le jardin d'Eden et le Trou d'eau, via la Zac Bruniquel
Les quelque 25 000 automobilistes qui empruntent chaque jour la RN 1 entre Saint-Gilles et Saint-Leu, peuvent depuis jeudi matin contourner le bourg de la Saline-les-Bains. Après quatorze mois de travaux, la voie de contournement du village a été inaugurée par le président du conseil Paul Vergès en présence du préfet Gonthier Friedérici, de la député de la circonscription Huguette Bello et de nombreux autres élus régionaux et municipaux.
Tout comme le maire de Saint-Paul, Alain Bénard, le président de la Région a salué la réalisation de cet aménagement routier qui apportera une "bouffée d'oxygène" dans la problématique du déplacement dans la région Ouest. "C'est un cadeau de Noël qu'on fait aux automobilistes", indique Paul Vergès, conscient toutefois que ce nouvel itinéraire ne règlera pas les problèmes d'embouteillage. "La vraie déviation se fera avec la route des Tamarins qui sera livrée dans 3 ou 4 ans", insiste-t-il.

20 millions d'euros

Longue de 4,5 km et financée par le conseil régional à hauteur de 60%, (le coût total de l'opération est de 20 millions d'euros) la voie de contournement vise donc à améliorer l'accès et la traversée de la Saline-les-Bains. Par la même occasion, elle permettra un réaménagement du bourg en voie urbaine. Elle contourne le village depuis le giratoire de l'avenue de la Mer, longe le Jardin d'Eden pour plonger sur le Trou d'eau à hauteur du chemin Bellevue. Un deuxième giratoire permet la desserte de la ZAC Bruniquel.
L'aménagement routier a été pensé de manière à respecter au plus près les règles de l'environnement. À proximité des habitations des murs anti-bruit ont été construits afin d'éviter les nuisances sonores. Un aménagement paysager permettra par la suite d'embellir le tracé routier.

Transparence

Pour ce qui est du problème hydraulique dans cette zone inondable, de nombreux ouvrages ont été réalisés. Ainsi, toutes les eaux ruisselant sur la chaussée sont récupérées et systématiquement traitées avant leur rejet dans le milieu naturel. "Des systèmes de débourdeurs / déshuileurs évitant tout risque de pollution ont été installés. C'est une première dans l'île", précise encore Michel le Bloas.
Par ailleurs, tout au long de la voie des aménagements ont été prévus pour un libre écoulement des eaux dans les ravines. Un bassin de rétention d'eau a même été conçu. "On a véritablement joué la carte de la transparence hydraulique", assure le directeur de la DDE.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !