La chambre de commerce consulte :

"Quand voulez-vous solder?"


Publié / Actualisé
La chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR) lance une consultation auprès des commerçants afin de déterminer la meilleure date pour les soldes de juillet. "S'il vous plaît répondez au questionnaire, dites-nous ce que vous voulez" lance à l'adresse des commerçants Shenaz Bagot élue de la CCIR et membre du groupe de travail pour la dynamisation des villes
La chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR) lance une consultation auprès des commerçants afin de déterminer la meilleure date pour les soldes de juillet. "S'il vous plaît répondez au questionnaire, dites-nous ce que vous voulez" lance à l'adresse des commerçants Shenaz Bagot élue de la CCIR et membre du groupe de travail pour la dynamisation des villes
"La date des soldes de janvier a posé des problèmes à certains commerçants. Pour que la chambre ne soit pas une nouvelle fois accusée de n'en faire qu'à sa tête, nous lançons une consultation en direction des commerçants" ajoute l'élue dans la conférence de presse qu'elle a tenue ce lundi 15 mars 2004 en compagnie de Younouss Vally et Roland Ah Kiane également membres du groupe de travail pour la dynamisation des villes (Frédéric Foucque en fait aussi parti).
Un encart publicitaire demandant aux commerçants leurs préférences pour les dates des soldes de juillet 2004 et de janvier 2005 sera publié dans la presse le mardi 16, le vendredi 19 et le samedi 20 mars. Les commerçants auront jusqu'au 27 mars pour répondre. Qu'elles émanent d'associations de commerçants ou d'individuels, toutes les réponses seront prises en considération.
Dans le même temps, la chambre va entamer une enquête terrain. Les élèves de l'EGC (école de gestion et de commerce) vont aller interroger 600 commerçants dans toute l'île.
La chambre mise sur 800 réponses, 600 à la suite des enquêtes terrain et 200 à la suite des encarts presse. "Nous espérons bien sûr qu'il y en aura plus. C'est aux commerçants de dire ce qu'ils veulent" souligne Younouss Vally. Seule une centaine de réponses avaient été recensées l'année dernière sur le même type d'enquête.
Une fois les résultats de la consultation dépouillés, le groupe de travail pour la dynamisation des villes rencontrera les associations de commerçants. "En nous basant sur les réponses de l'enquête, nous déterminerons en concertation les dates des soldes" indique Shenaz Bagot.
La CCIR ayant un avis consultatif, ces dates seront ensuite communiquées à la préfecture à qui reviendra la décision finale.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !