Enquête de l'Observatoire de développement réunionnais :

Le mariage maintient le cap


Publié / Actualisé
Depuis les années 50, le taux de nuptialité est en chute libre. Malgré tout, le mariage continue d'attirer les Réunionnais. Plus de 3 000 couples se marient chaque année dans l'île. L'Observatoire de développement réunionnais (ODR) s'est intéressé aux motivations de ces couples qui décident de passer devant Monsieur le maire
Depuis les années 50, le taux de nuptialité est en chute libre. Malgré tout, le mariage continue d'attirer les Réunionnais. Plus de 3 000 couples se marient chaque année dans l'île. L'Observatoire de développement réunionnais (ODR) s'est intéressé aux motivations de ces couples qui décident de passer devant Monsieur le maire
En métropole, le nombre de mariages tend à baisser. En 2002, 288 000 cérémonies ont été célébrées, soit 8 000 de moins que l'année précédente. Cette tendance s'était quelque peu inverser en 2000, année symbolique au cours de laquelle de nombreux couples avaient profité de cette date pour régulariser leur situation. A La Réunion, le contexte est quelque peu différent. On enregistre toutefois une baisse régulière du nombre de mariages. Cette tendance s'est cependant stabilisée depuis quelques années. On compte en moyenne un peu plus de 3 000 mariages chaque année dans l'île. "Cette stabilité du nombre de mariages ne doit pas masquer une caractéristique forte de la société réunionnaise. Le taux de nuptialité (indiquant le nombre de mariages pour 1 000 habitants) est en effet en chute libre depuis 1950. Il est de 4,5 % en 2001 alors qu'il était supérieur à 8 % dans les années 50", note l'ODR dans son enquête réalisée à travers 511 couples de futurs mariés.

Devant Dieu et devant les hommes

Pour commencer, l'ODR constate que le mariage a longtemps été "une affaire de famille ou une question de reconnaissance sociale". Une image qui commence à évoluer. "Le mariage s'affiche de plus en plus comme une affaire de conviction personnelle et sa réussite n'est tributaire que de la réussite du couple et non plus de l'affichage social". L'enquête montre aussi que pour une majorité de couples interrogés, le mariage doit être célébré devant la loi, devant Dieu et devant les hommes. Plus d'un couple sur deux estime la célébration religieuse importante et plus de 60 % de ceux qui ont choisi un mariage religieux pensent que l'engagement devant Dieu est le plus important.
Autre caractéristique du mariage : la fête avec la famille et les amis. "Elle est quasiment indissociable de l'institution du mariage. Pour 94 % des couples interrogés, une fête suivra la cérémonie, fête à laquelle seront conviées en moyenne entre cent et deux cents personnes. Cette fête, mais également la cérémonie, constituent au final un événement important, préparé de longue date, Le mariage fait toujours rêver
L'ODR note par ailleurs que le mariage fait toujours rêver. "Au plan national, trois Français sur quatre estiment que la forme de vie idéale est d'être marié et d'avoir des enfants, bien loin devant l'union libre", souligne l'ODR.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !