Paul Vergès commente les résultats des régionales :

"Un désaveu cinglant pour le gouvernement"


Publié / Actualisé
Pour Paul Vergès, tête de liste de l'Alliance arrivée largement en tête du 1er tour des régionales avec près de 35% des voix, les résultats de ce dimanche 21 mars 2004sont un désaveu cinglant pour la politique gouvernementale
Pour Paul Vergès, tête de liste de l'Alliance arrivée largement en tête du 1er tour des régionales avec près de 35% des voix, les résultats de ce dimanche 21 mars 2004sont un désaveu cinglant pour la politique gouvernementale
Paul Vergès semble quasiment assuré de conserver son siège de président de la Région Réunion. C'est donc très sereinement qu'il a commenté ce lundi 22 mars les résultats de ce premier tour.
L'occasion pour lui de mettre en avant le très mauvais score de l'UMP dans les quatre DOM."Il y a le risque pour le gouvernement que les Régions d'Outre-Mer passent en totalité à l'opposition, ce qui serait un événement", commente Paul Vergès. Un événement qui sanctionnerait la politique gouvernementale. Et pour enfoncer le clou, la tête de liste de l'Alliance met en avant le mauvais score de la droite à La Réunion. "La liste UMP n'a fait que 25 % des suffrages. Les 14 autres listes ont passé leur temps à critiquer la politique du gouvernement. Il y a donc 75 % contre", note-t-il.
Paul Vergès est resté très évasif sur une éventuelle fusion de sa liste avec celle du socialiste Michel Vergoz (15,91% au premier tour). L'Alliance et le PS se sont rencontrés lundi soir. Ils ont jusqu'à ce mardi 18 heures - heure limite du dépôt des listes en préfecture -, pour fusionner ou retourner chacun de leur côte devant les électeurs. Paul Vergès n'a pas écarté cette possibilité pour le cas où aucun accord ne serait trouvé avec le PS et leurs alliés les Verts.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !