Négociation dans le Bâtiment :

Menace de grève générale


Publié / Actualisé
Rien ne va plus dans le Bâtiment. Les syndicats et le patronat qui se sont rencontrés une nouvelle fois ce mardi 6 avril 2004, n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord sur la nouvelle convention collective. Une réunion de la dernière chance aura lieu ce jeudi 8 avril. Les syndicats menacent d'appeler à la grève générale si les discussions ne débouchent pas sur un accord
Rien ne va plus dans le Bâtiment. Les syndicats et le patronat qui se sont rencontrés une nouvelle fois ce mardi 6 avril 2004, n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord sur la nouvelle convention collective. Une réunion de la dernière chance aura lieu ce jeudi 8 avril. Les syndicats menacent d'appeler à la grève générale si les discussions ne débouchent pas sur un accord
Rien ne va plus dans le Bâtiment. Les syndicats et le patronat qui se sont rencontrés une nouvelle fois ce mardi 6 avril 2004, n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord sur la nouvelle convention collective. Une réunion de la dernière chance aura lieu ce jeudi 8 avril. Les syndicats menacent d'appeler à la grève générale si les discussions ne débouchent pas sur un accord

Les quatre syndicats du Bâtiment (CGTR-FO-CFDT-CFTC) font front au patronat dans cette négociation houleuse. Ils menacent de déclencher une grève générale si les négociations sur la révision de la convention collective n'aboutissent pas. Ils accusent la Fédération réunionnaise du BTP (FRBTP) de ne pas ternir ses engagements. Une réunion de la dernière chance est prévue pour ce jeudi 8 avril 2004.
La convention collective du bâtiment date de 1971. Les négociations sur sa révision ont débuté voici bientôt 19 mois. Un point divise les syndicats et le patronat. Il s'agit de l'attribution des indemnités de transport et de trajet aux titulaires de contrats de chantier. Actuellement ces indemnités ne sont versées qu'aux salariés permanents. Ce que dénoncent les syndicalistes en affirmant que le patronat s'était engagé à verser ces primes. La réunion qui a lieu mardi à la Direction du travail n'a pas permis de trouver une solution à ce conflit.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !