Route du littoral :

Il y aura moins de basculements


Publié / Actualisé
De nouveaux filets vont bientôt être posés le long de la falaise surplombant la route du littoral qui relie le Nord à l'Ouest. Cette opération, explique la direction départementale de l'Équipement (DDE), renforcera la sécurité et il sera donc possible de supprimer une grande partie des basculements
De nouveaux filets vont bientôt être posés le long de la falaise surplombant la route du littoral qui relie le Nord à l'Ouest. Cette opération, explique la direction départementale de l'Équipement (DDE), renforcera la sécurité et il sera donc possible de supprimer une grande partie des basculements
Les basculements qui transforment la 4 voies du littoral en 3 trois voies (une dans le sens, deux dans l'autre) ont lieu à chaque fois qu'il tombe plus de 15 mm de pluie sur la falaise. Ce mode de circulation restreint dure trois jours et il peut être prolongé d'autant en cas de nouvelles précipitations.
C'est pour limiter les risques liés à d'éventuels éboulis que ces basculements sont décidés. Mais ils provoquent régulièrement d'énormes embouteillages aux entrées Nord et Ouest de la route. Ces perturbations devraient se résorber fin 2006. La DDE annonce en effet que 440 000 m2 supplémentaires de filets vont être posés le long de la falaises afin d'empêcher les chutes de pierres. Dans le même temps, la hauteur des murs en gabions (dernier rempart contre les éboulis) sera rehaussée de 4 mètres. Les travaux seront financés par le conseil régional et le conseil général.

Avant 2006

La DDE précise que les automobilistes n'auront peut-être pas à attendre jusqu'à la fin 2006 pour ne plus avoir d'embouteillage puisque "le préfet proposera ce mercredi 21 avril à la cellule d'analyse des risques et d'information préventive (CARIP) des mesures pour alléger dès maintenant les impacts des basculements". L'Équipement note que cela "semble possible d'après l'analyse statistique des chutes de pierres enregistrées ces 5 dernières années".
Quant au règlement définitif de l'encombrement de la route du littoral, il devrait intervenir vers 2015 - 2020. À ce moment-là, La Réunion sera équipée d'un tram - train ou d'une nouvelle route du littoral. Ce sont les Réunionnais qui choisiront entre les deux projets. Un grand débat public sur la question sera en effet lancé avant la fin de l'année. L'annonce a été faite officiellement par Georges Mercadal, vice président de la commission nationale du débat public qui était en visite dans l'île.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !