Route du littoral :

Moins de basculements


Publié / Actualisé
Le temps de basculement de la route du littoral après les pluies devrait être prochainement réduit. L'annonce a été faite ce vendredi 28 mai 2004 par le préfet, Gonthier Friederici, et par Philippe Berne, vice-président du conseil régional suite à une enquête de la C.A.R.I.P (Commission d'Analyse des Risques et d'Information Préventive)
Le temps de basculement de la route du littoral après les pluies devrait être prochainement réduit. L'annonce a été faite ce vendredi 28 mai 2004 par le préfet, Gonthier Friederici, et par Philippe Berne, vice-président du conseil régional suite à une enquête de la C.A.R.I.P (Commission d'Analyse des Risques et d'Information Préventive)
Pour limiter les accidents dus aux chutes de pierres, la DDE (Direction Départementale de l'Equipement) a mis en place depuis 1998 le basculement en mode "2+1" de cette voie de circulation lorsque la pluie atteint au moins 15 mm en 24 heures. La durée du basculement est de 72 heures, prolongée d'autant en cas de nouvelles précipitations.
C'est ainsi qu'en 2003, la circulation avait été perturbée par 76 jours de basculement occasionnant d'inévitables et interminables embouteillages.
Pour y remédier en partie tout en ne mettant pas en danger les automobilistes, la décision a été prise de disposer 440 000 m2 de filets supplémentaires. Ces nouvelles protections iront du Cap Bernard jusqu'à la Pointe de la Ravine à Malheur en passant par la Pointe du Gouffre. Ces zones que les chutes de pierres sont les plus importantes. Dans le même temps, les murs de gabions seront rehaussés à 4 mètres.
Ces nouveaux équipements permettront de réduire la durée du basculement. Entre 15 et 30 mm de précipitations en 24 heures, la route sera basculée 24 heures (48 heures en cas d'éboulis). Au-delà de 30 mm, le basculement sera de 72 heures.
L'opération correspond ainsi à un double enjeu : assurer une sécurité optimale pour les usagers et supprimer jusqu'à 25 % des journées de basculement. Les travaux d'aménagement commenceront dans le courant du 1er trimestre 2005 et devraient arriver à terme à la fin 2006 avant le début de la saison cyclonique.
Mais il ne s'agit là que d'une solution intermédiaire avant le règlement définitif de l'encombrement de la route du littoral. En effet, deux grands projets vont bientôt être soumis à l'approbation des Réunionnais. Ils auront à choisir entre un tram - train reliant Saint-Benoît à l'Est à Saint-paul à l'Ouest- et une nouvelle route du littoral plus éloignée de la falaise. L'enquête d'utilité publique sera lancée au second semestre 2004 pour une concrétisation des travaux à l'horizon 2015-2020.

Florence Prianon
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)