La route nationale 2 menacée par la lave :

Traversera ou ne traversera pas...


Publié / Actualisé
Le fleuve de feu liquide expulsé par le Piton de la Fournaise n'a toujours pas traversé la route nationale 2 (RN2) reliant le Sud à l'Est de La Réunion. Ce samedi 21 août 2004 à 13 heures, le front de la coulée principale se trouvait à environ 400 mètres de la chaussée à une altitude de 150 mètres. Les photographes d'Imaz Press Réunion ont une nouvelle fois survolé le site en fin de matinée. L'occasion de réaliser de superbes vues
Le fleuve de feu liquide expulsé par le Piton de la Fournaise n'a toujours pas traversé la route nationale 2 (RN2) reliant le Sud à l'Est de La Réunion. Ce samedi 21 août 2004 à 13 heures, le front de la coulée principale se trouvait à environ 400 mètres de la chaussée à une altitude de 150 mètres. Les photographes d'Imaz Press Réunion ont une nouvelle fois survolé le site en fin de matinée. L'occasion de réaliser de superbes vues
Une seconde coulée située à 230 mètres d'altitude s'est formée et dévale les grandes pentes. Elle devrait prochainement rejoindre la coulée principale. Il est impossible de déterminer à quel moment la RN2 sera atteinte par la lave, à supposer bien sûr qu'elle le soit. À 13 heures samedi, la principale coulée était quasiment stationnaire dans la végétation à moins d'un demi kilomètre de la RN 2.
Les appareils de l'observatoire volcanologique de la Plaine des Cafres ont enregistré une nette augmentation du trémor vers 5 heures du matin. Cela aurait pu être le signe d'un regain d'activité, mais peu de temps après l'intensité du trémor est retombée et c'est maintenant des pics irréguliers qui sont enregistrés par les volcanologues. Une fois de plus le Piton de la Fournaise semble vouloir ménager ses effets jusqu'au bout.
Ses admirateurs ne lui en veulent pas. Depuis la nuit de vendredi à samedi, des milliers de personnes viennent admirer le spectacle. Certains admirateurs n'hésitent pas à aller à la rencontre du fleuve de feu en crapahutant sur les scories des anciennes coulées.
Tous les accès à l'enclos, la caldeira centrale du volcan, sont interdits au public et pour réguler la circulation sur la RN 2, des barrages intermittents de la gendarmerie sont dressés. Qu'à cela ne tienne, c'est à pied que les badauds vont rendre hommage à la Fournaise.

* Les photographes d'Imaz Press Réunion ont une nouvelle fois survolé le site samedi en fin de matinée et ont réalisé de superbes vues. À voir absolument.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !