Piton de la Fournaise :

La lave va doucement vers la mer


Publié / Actualisé
Avançant très lentement, la principale coulée de lave expulsée par le Piton de la Fournaise n'avait toujours pas atteint la mer ce mardi 24 août 2004 dans la soirée. Signe que l'éruption ne semble pas être en voie d'extinction, l'observatoire volcanologique a enregistré une augmentation significative du trémor en milieu de journée
Avançant très lentement, la principale coulée de lave expulsée par le Piton de la Fournaise n'avait toujours pas atteint la mer ce mardi 24 août 2004 dans la soirée. Signe que l'éruption ne semble pas être en voie d'extinction, l'observatoire volcanologique a enregistré une augmentation significative du trémor en milieu de journée
Le regain d'activité a commencé vers 13 heures. Depuis, le trémor a continué à augmenter régulièrement. Cette hausse du débit n'a pas eu d'incidence immédiate sur l'avancée des coulées qui traversent la route nationale 2 (RN2) - l'Est et le Sud de La Réunion - depuis le dimanche 22 août. C'est très lentement qu'elles poursuivent leur progression en direction de la mer. Si elles maintiennent cette allure, ce n'est que dans la journée de mercredi qu'elles pourraient atteindre l'océan.
Rappelons que la circulation des véhicules entre Sainte-Rose est bien sûr impossible. Il n'est pas interdit de se rendre pied aux abords des coulées, mais la plus grande prudence est recommandée.
Le seul moyen de rallier en voiture les deux communes de Sainte-Rose (Est) et de Saint-Philippe (Sud) est de passer par la route des Plaines. Ce qui fait passer le trajet de 10 minutes à plus d'une heure. Cela avait déjà été le cas en décembre 2002 lorsque la lave avait traversé la voie de circulation à deux reprises.
le volcan s'est réveillé le vendredi 13 août et qu'il s'agit de la troisième éruption de l'année.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !